Stop Mega Comcast, la résistance s’organise !

Par défaut
Stop Mega Comcast 3

Manifestation contre la fusion Comcast – Time Warner Cable à Philadelphie début décembre 2014.

 

Des groupes de médias et d’intérêt public ainsi que des syndicats américains se sont regroupé la semaine dernière pour inciter les régulateurs à rejeter le projet de fusion de 45 milliards US$ de Comcast avec Time Warner Cable. La coalition « Stop Mega Comcast » a annoncé sa création mercredi 3 décembre et a déclaré son opposition au projet de fusion des deux géants du câble en raison de l’énorme pouvoir que la nouvelle entité aurait sur les infrastructures Internet du pays. La fusion, qui unirait les deux plus grands câblo-opérateurs aux Etats-Unis, porterait atteinte à des consommateurs et à la concurrence dans les industries des médias et des technologies, a déclaré les membres de la Coalition. Si les régulateurs autorisent la transaction, le géant contrôlerait environ 35 % de la couverture des Etats-Unis en Internet broadband et environ un tiers des abonnés à la télévision payante (Pay TV).Stop Mega Comcast 2

Parmi les craintes du groupe figure le risque que Comcast augmente le prix d’accès au haut débit et limite les possibilités de programmation de ses clients. « Ils disposent de tous les moyens et de la capacité à saboter les équilibres positifs existants pour la concurrence et les consommateurs, » a déclaré Jeff Blum, vice-président et avocat général adjoint de Dish Network, un des membres de la coalition.

Celle-ci comprend aussi la société The Blaze, un réseau de diffusion de news Tv et web dirigé par le présentateur-radio conservateur Glenn Beck ; la Writers Guild of America, à Los Angeles ; et plusieurs groupes de défense, y compris The Public Knowledge [organisation américaine à but non lucratif de défense des citoyens, engagée sur les thématiques liées à la propriété intellectuelle et qui milite en faveur d’un Internet ouvert de bout en bout, NDLR] et l’organisation Sports Fans. Alors que plusieurs de ces Stop Mega Comcast 1groupes ont déjà fait connaître de leur propre chef aux autorités de régulation du pays leurs préoccupations, les membres de la coalition ont déclaré qu’ils avaient besoin de forces massives pour rivaliser avec la puissante capacité de lobbying de Comcast.

« Nous veillons à ne pas être étouffé par la machine à lobbying de Comcast », a déclaré Gene Kimmelman, directeur du Public Knowledge . Il a précisé que son groupe prévoyait de se réunir avec les organismes de réglementation, mais n’avait pas encore planifié une campagne de publicité pour marquer les esprits. Des manifestations de citoyens contre la fusion ont eu lieu au pied du gratte-ciel de Comcast à Philadelphie. Annoncé en février, l’affaire Comcast-Time Warner Cable est examinée depuis cette date par la FCC (Commission fédérale des Communications) et le ministère de la Justice.

La FCC a déclaré mercredi dernier qu’elle avait remis en marche sa période de réflexion informelle de 180 jours pour l’examen de l’affaire Comcast-Time Warner Cable (mais aussi pour celle de l’offre d’AT&T de 48,5 milliards US$ pour la fusion avec DirecTV qui avait été arrêtée). Certains acteurs et cadres de l’industrie prédisent maintenant une décision concernant ces offres à partir du mois de mars 2015. Les opposants accusent Comcast d’avoir usé de ressources substantielles de lobbying en vue d’obtenir l’autorisation de rachat de Time Warner Cable.

Comcast

Sena Fitzmaurice, porte-parole de Comcast, a des arguments pour convaincre.

Sena Fitzmaurice, une porte-parole de Comcast, indique dans un communiqué que les points de vue défendus par la Coalition ne représentent qu’un petit groupe d’opposants « intéressés » par leurs propres intérêts, dont les revendications n’ont pas été entendues lors des précédentes transactions. Et que la Coalition utiliserait des experts du lobbying pour tenter de convaincre la FCC du risque potentiel de cette fusion sur les consommateurs et sur l’équilibre tout entier du secteur. En anglais dans le texte, Sena Fitzmaurice explique « While it’s no surprise that the same competitors and special interest groups who’ve gone after Comcast in the past are at it again, the record tells a very different story.  Over the last several months, the FCC has received an outpouring of nearly 600 thoughtful and positive comments about the transaction from a wide range of supporters.  Unlike most of the criticism, the support has been very transaction-specific. » Retrouvez sa plaidoirie sur www.corporate.comcast.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s