Emmy Award International pour « Soldat Blanc » d’Erick Zonca avec des VFX de Trimaran

Par défaut
Capture d’écran 2015-11-24 à 14.37.21

Fabrice de la Patellière (Canal+), Erick Zonca (réalisateur) et Georges Campana (Breakout Films) reçoivent le prix du Meilleur téléfilm-minisérie.

La fiction « Soldat Blanc » produite par Breakout Films pour Canal+ a reçu lundi 23 Nov. 2015 à New-York l‘International Emmy Award du meilleur téléfilm-minisérie. Toute l’équipe de Trimaran, et son président Olivier Emery, tient à remercier Georges Campana et Erick Zonca de lui avoir fait confiance pour la réalisation des effets visuels de cet ambitieux projet.

Deux autres productions françaises ont été récompensées hier soir :

Award de la Meilleure série dramatique
  • Engrenages Saison 5
(Spiral Season 5)
Canal + Creation Originale / Son et Lumière / BBC Four.
Award du Meilleur programme d’art 
  • Illustre & Inconnu : Comment Jacques Jaujard a Sauvé le Louvre
(The Man Who Saved the Louvre)
Ladybirds Films

 

Pour « Soldat Blanc », Trimaran a truqué plus de 300 plans dans ce film, avec utilisation de toutes les techniques des VFX: matte paintings, tirs et impacts, explosions, fond vert, reconstitutions 3D, duplications…

Trimaran Soldat-blancSuite à un problème de balles à blancs bloquées en douane, il a fallu compenser en post production l’aspect visuel des tirs.

Fabien Girodot, superviseur VFX chez Trimaran, a coordonné l’intégralité des VFX pendant tout le tournage au Cambodge puis durant la post production, pour s’assurer d’une parfaite intégration des effets visuels donnant au film son ampleur et sa cohésion réaliste à l’écran : impacts de balles, explosions, flammes, projections de terre…

Il a fallu transformer certains décors en paysages vietnamiens  via des extensions de décors, des matte paintings et ainsi restituer cette ambiance de guérilla : village en flammes, convois militaires, raids de rebelles dans les collines, bunkers…

Des maquillages numériques 3D ont été projetés sur des acteurs pour simuler autant une victime mutilée d’attaque de tigre que des cadavres et des prisonniers amaigris dans les camps viêt-minh.

Certaines scènes de batailles ont nécessité la multiplication des figurants via différentes prises du même plan (jusqu’à 6 prises) en les assemblant avec la technique du multipass en compositing.

Un travail de plusieurs mois pour une quinzaine d’infographistes, répondant à la demande de crédibilité du réalisateur Erick Zonca et de son producteur Georges Campana.

L’aide aux nouvelles technologies en production du CNC a été aussi indispensable pour permettre un travail VFX à la hauteur des ambitions de la production.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s