Euronews finalise sa transformation numérique avec Dalet (interview vidéo)

Par défaut
Euronews Siège_d'Euronews.jpg.37

Le nouveau siège social d’Euronews à Lyon (France).

Euronews continue d’avancer dans sa transformation numérique avec comme objectif d’adapter ses news et reportages aux spécificités des pays dans lesquels la chaine d’information européenne est diffusée. Pour atteindre ce but, Euronews a fait appel à Dalet et vient de mettre en place la plateforme de Media Asset Management (MAM) et d’Orchestration Dalet Galaxy. Celle-ci permet de passer d’un seul canal multilingue, à 12 canaux distincts multiplateformes avec la possibilité de régionaliser les news pour les audiences locales.

Euronews_10

La plateforme Dalet Galaxy unifie les méthodes de fabrication des news de la chaine européenne.

Ainsi, les 500 collaborateurs (journalistes, chefs d’édition, graphistes…) des quatre principaux bureaux à Athènes, Bruxelles, Budapest et Lyon collaborent au sein d’un environnement de production homogène grâce à Dalet Galaxy. Celle-ci met en œuvre les dernières technologies de MAM et permet aux équipes d’Euronews d’améliorer leur productivité et d’optimiser la gestion des médias, des métadonnées et des process, dans un environnement transparent qui permet un suivi de chaque étape de fabrication des news; Une harmonisation des méthodes de production, indépendamment des systèmes tiers utilisés dans l’entreprise.

Euronews_Dalet_20

Dalet Galaxy : unie comme les 5 doigts de la main.

Avec Dalet, Euronews produit maintenant deux fois plus de contenu télévisuel qu’auparavant. De plus, en synchronisant la production de contenu pour sa plateforme TV et numérique (web, réseaux sociaux…), Euronews produit 20% d’actualité supplémentaire sur le numérique qu’avant l’adoption du workflow Dalet Unified News Operations et la plateforme Galaxy.

Euronews_53

Euronews a gagné en productivité dans la création et diffusion de ses reportages.

« La personnalisation des contenus est au cœur de cette transformation ; Euronews adapte sa production aux besoins des publics qui la regardent, en renforçant le caractère unique de notre multiculturalisme » a expliqué Michael Peters, Pdg d’Euronews. « Nous mettons ainsi en place une méthodologie de travail efficace, agile et innovante et devenons la première marque globale d’information en réinventant notre approche du journalisme de télévision, de la production à la diffusion. » Les reportages d’Euronews pourront ainsi bénéficier de graphismes et de bandeaux améliorés, de commentaires adaptés selon le pays de diffusion… sur le broadcast, les médias sociaux et le web.

Depuis sa création en 1993, Euronews proposait un canal unique d’information avec des news identiques en anglais, livrées dans tous les pays avec des traductions en 12 langues pour une audience présente dans 165 pays. Inédite en son temps, cette approche «multiplex» n’avait pas la capacité de proposer des reportages adaptés aux audiences locales.

Al Jazeera fait le choix d’un workflow Avid délocalisé dans le cloud pour ses news

Par défaut

La chaine qatarie Al Jazeera Media Network est en train de déployer le tout premier workflow Avid hybride délocalisé dans le cloud, a annoncé le fabricant lors du dernier salon IBC à Amsterdam. Cette opération fait suite à la mise en place en 2016 de la plateforme MediaCentral Avid dans ses services permettant de standardiser les méthodologies de travail de ses journalistes et de ses collaborateurs. Ceux-ci pourront prochainement fabriquer leurs news et programmes dans le cloud, partager leurs médias de façon plus souple et accélérer ainsi la diffusion des sujets.

Al_Jazeera_English_newsroom_-_5__July_2017

En partenariat avec Avid, Al Jazeera s’appuiera prochainement sur le cloud pour la fabrication de ses news

Al Jazeera était présente sur le stand Avid durant le salon IBC afin de présenter ce workflow hybride. La chaine d’information démontrait comment ses équipes (journalistes et monteurs présents au siège social, ceux des 80 bureaux dans le monde, JRI sur le terrain, etc.), connectés à cette salle de rédaction virtuelle, accédaient dans le cloud à de nombreux contenus (audio, vidéo, graphique) auxquels ils n’avaient pas accès jusqu’à présent. Des images leur permettant d’assembler, de compléter et de distribuer de façon très rapide les nouveaux reportages à l’antenne et sur Internet.

AL-JAZEERA

Al Jazeera innove avec la salle de rédaction globalisée dans le cloud computing.

« En tant que toute première chaine à utiliser un workflow dans le cloud, nous innovons pour nos équipes un cadre de travail commun très efficace et fluide au service de notre audience qui regarde nos émissions sur toutes nos plateformes, que ce soit en télévision, sur le numérique ou en mobilité, explique Mohamed Abuagla, Directeur Exécutif Technologie et Opérations, Al Jazeera Media Network. Notre chaine télévisée est à l’avant-garde du développement de la salle de rédaction du futur. En partenariat avec Avid, nous continuerons à miser sur une plate-forme ouverte regroupant des technologies communes offrant d’immenses avantages à nos équipes de production. »

Avid MediaCentral1

La plateforme Avid MediaCentral permet une gestion globale des médias.

Jeff Rosica, Président, Avid, ajoute : « Lorsqu’une entreprise média fait confiance à nos outils standardisés Avid, elle est alors bien positionnée pour en faire un usage dans le cloud. Ce qui facilite la productivité de ses équipes, ainsi que la distribution et la monétisation de ses contenus. Al Jazeera présentait à l’IBC tous les avantages d’un workflow hybride et la manière dont la plateforme MediaCentral dans le cloud peut améliorer les moyens de production et supprimer le travail cloisonné. Et ceci même auprès d’une des chaines les plus importantes au monde aux méthodes de production fortement optimisées ! ».

Sinclair Broadcast (USA) débourse 3,9 milliards de dollars pour acheter Tribune Media et ses 42 stations de télévision

Par défaut

Sinclair Broadcast Group, l’un des plus importants groupes américains de télévision, a annoncé lundi 8 mai qu’il allait débourser environ 3,9 milliards de dollars USD$ en actions et en numéraire pour acquérir Tribune Media (auxquels s’ajoutent 2,7 milliards de dettes) comprenant 42 stations de télévisions, notamment KTLA à Los Angeles, WGN à Chicago et WPIX à New York. La valorisation de l’opération est estimée à 6,6 milliards USD$. Sinclair possède déjà 173 stations de télé (et 514 chaînes), dont KENV à Salt Lake City, KOMO à Seattle et WKRC à Cincinnati. La plupart de ses chaînes sont affiliées à Fox, MyNetworkTv, ABC, CBS, NBC…

L’accord de reprise de Tribune Media, ainsi que d’autres accords en attente, permettra à Sinclair Broadcast de cumuler un total de 233 stations Tv, mettant ainsi une distance notable avec son rival Nexstar Media Group qui en compte 170.

Christopher Ripley CEO Sinclair Broadcast Group

Depuis janvier 2017, Christopher Ripley, CEO et Président de Sinclair Broadcast Group. © DR.

Le groupe Sinclair a indiqué qu’il pourrait se séparer de certaines stations afin de se conformer aux règles de l’autorité fédérale des communications (FCC), même si la commission s’est prononcée le 20 avril en faveur de la suppression de la limitation du nombre de chaînes que peut détenir un diffuseur aux Etats-Unis.

Map USA Sinclair copie

173 stations de télévision locales diffusant 514 chaînes composent le groupe Sinclair Broadcast. Après rachat de Tribune Media, Sinclair possèdera 233 stations Tv ; plus 14 autres avec la reprise de Bonten Media.

Sinclair est également en train d’acquérir Bonten Media Group et ses 14 stations, pour 240 millions USD$. En tout, Sinclair indique que son réseau télévisé sera disponible auprès de 72 % des ménages américains équipés, dès lors que le deal avec Tribune Media et Bonten Media Group sera finalisé. Cette acquisition marque la première opération de consolidation majeure dans ce secteur depuis qu’en avril dernier l’autorité fédérale des communications (FCC) a desserré les règles relatives au nombre maximum de chaînes pouvant appartenir à un groupe.

Sinclair Brodcast entrance

Sinclair Broadcast, fondé en 1986 par Julian Sinclair Smith, est basé à Hunt Valley dans le Maryland, États-Unis.

L’achat de Tribune Media doit apporter davantage de pouvoir de négociation à Sinclair Broadcast face aux câblo-opérateurs du pays, mais aussi lors des discussions commerciales avant lancement de campagnes publicitaires nationales. Surtout, Tribune Media permet à Sinclair Broadcast d’entrer dans certaines grandes villes où il n’était pas présent, comme New York et Chicago.

Capture d_écran 2017-05-09 à 16.49.37

Une des chaînes d’information locale Fox 45 à Baltimore diffusée par le groupe Sinclair.

Certains groupes d’intérêt public se sont opposés à cet accord. Public Knowledge, l’organisation américaine de défense des citoyens, qui est généralement contre la consolidation des médias, a déclaré lundi que l’accord réduira la « diversité des points de vue » et contribuera à « l’homogénéisation de la diffusion des images ». Elle a demandé…

Sinclair American Sports Network.35

American Sports Network, le réseau de programmes de sport diffusés prioritairement sur les chaînes de Sinclair Broadcast.

… au ministère de la Justice et à la FCC de rejeter cet accord. En fin d’année dernière, Sinclair a dû se défendre des accusations selon lesquelles le groupe aurait passé un accord avec les équipes de Donald Trump pour apporter une couverture favorable aux événements de campagne du candidat. Dans une déclaration de décembre 2016, Sinclair avait rejeté ces accusations affirmant qu’il apportait le même traitement de l’information aux deux candidats. Tous deux possédant les « mêmes chances d’être interrogé par nos journalistes locaux sur des critères équivalents. »

Panasonic sort l’artillerie lourde avec ses nouveaux outils de tournage et de production

Par défaut
Panasonic Steve Cooperman, Senior Pdct Mgr Cine e& brodcast copie

Steve Cooperman, senior product manager Cine & Broadcast Panasonic, devant le présentoir des caméras 4K Varicam au NAB 2017

A l’occasion du salon NAB 2017 qui avait lieu fin avril, Panasonic a annoncé de nombreuses innovations, dont une nouvelle caméra 360° (associé à son un boîtier de contrôle électronique) permettant de créer des vidéos immersives Live sphériques au ratio image 2/1 et au format 4K/30P non compressées. Le support est constituée d’une tête de caméra intégrant 4 capteurs et autant d’optiques pour saisir les images à 360°.

Panasonic 360d_Live_Camera

Caméra 360 degrés de Panasonic avec son boîtier de contrôle pour les tournages en direct avec stitching interne.

La fonctionnalité d’assemblage (stitching) a lieu directement à travers la caméra en quasi temps réel avec une latence particulièrement faible. Le système gère automatiquement l’exposition et la balance des blancs. Il est parfaitement adapté au tournage en direct de rencontres sportives, de concerts ou de toute autre production impliquant de la VR (réalité virtuelle). Le produit sera disponible dès le mois d’août. Pour l’instant, Panasonic n’a pas précisé de prix.

 

Panasonic Varicam Pure & Codex

Panasonic ajoute la caméra Varicam Pure à sa gamme de systèmes de tournage 4K Raw. Ici avec l’enregistreur Codex pour un workflow simplifié grâce aux outils « Production Suite » de Codex.

Panasonic exposait les nouveautés 4K de la gamme de caméras Varicam avec la Varicam Pure associé à l’enregistreur Codex (images 4K RAW non compressées jusqu’à 120 ips), Varicam 35 et Varicam LT ; ainsi que l’appareil hybride Lumix GH5.

Panasonic Cine Cam Mystere 2017

Pudique, la future caméra « mystère » de Panasonic est restée voilée à côté de ses grandes sœurs Varicam.

Dans le même présentoir que la série Varicam, Panasonic dévoilait à peine une nouvelle caméra cinéma probablement 4K compacte et légère, dissimulée sous un voile, dont la sortie est prévue pour l’automne 2017. On sait seulement qu’elle offrira un rendu cinéma « très étendu » sans connaître d’information plus précise. Elle utilisera des supports d’enregistrement à prix « accessible » afin de réduire les coûts au tournage et en post-production. Il faudra attendre le salon Cinegear Expo, du 1er au 4 juin prochain à Los Angeles, pour en apprendre plus sur l’objet. Autre nouveautés :

  • caméra robotisées PTZ (AW-HR140) full HD équipée d’un capteur haute sensibilité 3MOS de type 1/2,86. Elle sera disponible dès juin 2017. Résistante à l’eau, à la poussière… elle est dotée d’un essuie-glace de série et s’accompagne d’un système de stabilisation dynamique des images. Idéale pour des environnements extérieurs difficiles sans ajout de caisson de protection supplémentaire.
Panasonic AW-HR140

Caméra PTZ AW-HR140 Panasonic, avec son essuie-glace, résistante aux conditions extrêmes.

  • lecteur de cartes expressP2 (AU-XPD3) avec interface Thunderbolt 3, prévu pour juin 2017. Avec le lecteur AU-XPD3, l’enregistrement de vidéos 4K est environ quatre fois plus rapide qu’un USB 3.0. À un débit de 10 Gb/s, le transfert de trois heures de contenu enregistré en AVC-Intra 4K 4.2.2. (4K/24p) sur une carte expressP2 de 512 Go ne prend que 7 minutes environ.
Panasonic AU-XPD3

Lecteur de cartes Panasonic ExpressP2 ultra-rapide avec liaison Thunderbolt 3.

  • dispositif de production live AV-HLC100 comprenant un mélangeur 1 ME, un contrôleur de caméras PTZ et des fonctions de mélangeur audio. Intègre des entrées et sorties vidéo 3G-SDI, HDMI et IP. Particulièrement utile pour des tournages avec des caméras robotisées ou du streaming. Il détecte automatiquement les caméras Panasonic grâce à leur IP ou via SDI. Le mélangeur sortira début 2018 en Europe.
Panasonic AV-HLC100

Panneau de commutation 1 M/E Panasonic pour la production en direct

 

Cloud : Sony met la main sur l’américain Crispin Corp. pour une offre de solutions d’automation et de Media Management

Par défaut

Sony Electronics vient d’acquérir l’américain Crispin – spécialisée dans l’automation des régies de diffusion et l’asset management des médias – qui intègre la branche Solutions Professionnelles de Sony en tant que filiale.

Crispin Corp2

Sony et Crispin vont s’allier pour proposer des services communs de diffusion et de contrôle auprès des broadcasters, opérateurs télécoms…

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé mais elle permet aux deux sociétés de combiner leurs expertises dans les solutions de gestion et de diffusion des contenus auprès des chaines de télévision, des opérateurs télécoms et des entreprises liées à la gestion des médias.

Crispin Corp Sony Alan deVaney

Alan deVaney, fondateur et Pdg de Crispin Corporation.

Sony a déjà travaillé avec Crispin sur plusieurs projets d’envergures, notamment le dispositif de contrôle et de diffusion (baptisé Public Media Management) dans le cloud de PBS (fournisseur de programmes pour les stations télé publiques américaines) qui s’appuie sur la plateforme média Ci de Sony et les Amazon Web Services (AWS).

Crispin Corp

Des opérations de Master Control Room bientôt entièrement délocalisées dans le cloud ?

Les deux compagnies ont également collaboré sur le projet média Clearinghouse de distribution de contenus auprès des 46 chaines locales américaines affiliées au réseau Tegna. Les deux projets se sont appuyés sur la solution d’automatisation et les technologies Loading Dock de Crispin, ainsi que les services cloud Ci de Sony.

Sony_Crispin-Logo

Sony Electronics Solutions Professional Americas fait l’acquisition de l’américain Crispin.

Sony et Crispin ont mis en place une nouvelle offre du nom de Managed Media Distribution Center. Elle permet de distribuer les programmes télé, de les transcoder, de vérifier et d’effectuer l’analytique de la diffusion, le contrôle qualité et de travailler en mode collaboratif – tout en effectuant la synchronisation des métadonnées sur l’ensemble du réseau. L’intégration de la société Crispin dans Sony va accélérer ce type de co-développement et de services de bout-en-bout dont la délocalisations dans les datacenters se développe à grands pas.

La technologie EVS au cœur de la mutation HD du groupe audiovisuel public marocain SNRT

Par défaut
Rachid-Fayçal-Laraïchi

Fayçal Laraichi, Pdg du groupe audiovisuel public marocain SNRT.

Le groupe audiovisuel public marocain SNRT (Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision) a fait appel au fabricant d’équipements de télévision EVS pour la mise en place d’un nouveau dispositif technique de production HD entièrement centralisé, annonce EVS le 15/03/2017.

L’occasion pour la SNRT de passer d’un workflow SD à une production HD. Reposant sur 8 serveurs de direct XS3 (jusqu’à 36 canaux E/S en HD ou SD), le dispositif est accessible aux 10 chaines du groupe grâce à l’infrastructure connectée XNet d’EVS. Les journalistes et monteurs peuvent à présent produire plus rapidement des sujets télévisés, accéder aux images facilement et rationaliser ainsi les coûts d’exploitation.

EVS SNRT Maroc

Plus d’une trentaine de journalistes travaillent pour le groupe SNRT.

Avec plusieurs produits de différentes marques intégrés au workflow HD au siège de la SNRT à Rabat, l’infrastructure de production de news EVS permet l’acquisition et l’encodage des contenus au format XDCAM HD 50, leur montage puis leur transmission sur les antennes de la SNRT. En plus des serveurs EVS, le dispositif repose sur d’autres technologies EVS telles que IPDirector, XTAccess, XStore et Xedio, incluant le logiciel de montage virtuel CleanEdit.

EVS XS3.left_.big_

Serveur XS3 d’EVS.

« Parce que nous gérons 10 chaînes à la fois, il était très important de disposer d’un workflow centralisé complètement interopérable », explique Fayçal Laraichi, le Pdg de la SNRT. En effet, les outils d’EVS s’interconnectent avec des systèmes de fabricants tiers, tels qu’Octopus NRCS (automatisation des salles de rédaction) ; Vizrt pour l’habillage graphique ; et Apple Final Cut Pro pour les stations de montage.

« Lorsque vous produisez de nombreuses émissions à la suite comme c’est le cas à la SNRT, il faut vraiment disposer d’une technologie qui permette aux équipes de travailler le plus rapidement et efficacement possible ». La SNRT utilise déjà les systèmes d’EVS notamment sur sa chaîne sportive Arryadia ou lors d’événement culturel tel que le Festival international du film de Marrakech. Fayçal Laraichi conclut : « Par expérience, nous savions que la technologie d’EVS était la plus fiable et qu’elle conviendrait parfaitement à notre transition vers une production HD !».

Avid et Al Jazeera passent un accord de plusieurs millions de dollars reposant sur un environnement technologique hybride dans le cloud

Par défaut
avid-al-jazeera-qatari

Avid et Al Jazeera travaillent depuis plusieurs années sur des projets liés à la production des news.

Avid annonce avoir signé un important accord avec la chaine de télévision Al Jazeera Media Network incluant des prestations de services et des engagements commerciaux liés aux produits. Ces accords renforcent la relation de long terme entre les deux entreprises et augmentent les investissements dans les matériels Avid. Les deux firmes vont également travailler main dans la main sur un environnement de news spécifique à Al Jazeera reposant sur des ressources totalement décentralisées dans le cloud. Cette alliance aidera la chaine du Qatar à affiner sa stratégie de production, et à dessiner les bases d’un environnement futur de salles de rédaction distantes. Cet écosystème mettra en oeuvre pour la première fois dans un environnement cloud hybride, la plateforme MediaCentral qui alimentera en capacité de traitement et de stockage les salles de rédaction du groupe Al Jazeera.

Les équipes Avid travaillent depuis longtemps avec Al Jazeera sur une approche technique

al_jazeera_english_newsdesk

Plateau et salle de rédaction d’Al Jazeera à Londres

Avid Everywhere afin de mettre en œuvre un workflow de news ouvert, intégré et efficient basé sur la plate-forme MediaCentral pour son réseau international de chaines. En démultipliant la plate-forme Avid pour la fabrication de ses news au niveau mondial, Al Jazeera a atteint plusieurs objectifs commerciaux et opérationnels, augmentant ainsi la productivité de ses équipes et la réactivité face aux news de dernière minute. Avec une mise en service fin 2016, la phase finale la plus complexe d’implémentation du dispositif s’est déroulée au siège social d’Al Jazeera à Doha.

Avid travaille actuellement avec la chaine d’information sur la prochaine étape de sa stratégie de développement qui verra le diffuseur utiliser des capacités technologiques dans le cloud pour ses workflows et son infrastructure de production afin de pousser plus loin la collaboration globale de ses équipes et l’efficacité opérationnelle de l’entreprise.

avid-everywhere-small

Avid Everywhere pour prendre en charge l’ensemble des étapes de fabrication des programmes

Pour compléter ce dispositif au niveau mondial, Avid et Al Jazeera ont signé un accord global de services pluri-annuel portant sur plusieurs millions de dollars qui inclut la fourniture d’une gamme complète de services avancés : support système, maintenance logicielle, et un panel de services adaptés aux fonctionnement de l’ensemble des chaines d’Al Jazeera dans le monde afin d’optimiser cet investissement conséquent.

Dans le cadre de l’accord, le personnel d’Al Jazeera recevra une formation régulière sur les dernières fonctionnalités des systèmes pour travailler de la façon la plus efficace possible. Al Jazeera aura également accès aux capacités des Avid Labs qui fournissent des ressources d’engineering personnalisées afin de faciliter l’intégration des produits dans les infrastructures existantes et développer des capacités spécifiques uniques aux opérations d’Al Jazeera.

L’accord-cadre additionnel sur les produits signé par les deux sociétés permet à la chaine de bénéficier d’avantages commerciaux à l’échelle mondiale. Il comprend une tarification, des termes et des conditions générales pré-négociés, qui s’appuient sur les investissements précédents, les volumes commandés et les relations de long terme des deux entreprises.

Globecast se désengage de Netia et cède l’ensemble de ses parts à Radio Act dirigée par Anthony Savelli et Vincent Benveniste

Par défaut
netia-vincent-benveniste

Vincent Benveniste, un des deux repreneurs de Netia.

Netia, la filiale de Globecast (Orange) spécialisée dans l’édition de logiciels de gestion et diffusion de contenus multimédias, annonce que son actionnaire unique Globecast a revendu l’ensemble de ses actions à deux entrepreneurs français experts dans les technologies médias : Anthony Savelli et Vincent Benveniste. La transaction a été menée par leur agence de consulting et de services Radio Act SAS. Le montant de l’opération n’a pas été révélé. Les deux hommes possèdent 25 ans d’expérience dans le secteur média IT et sont reconnus pour leur savoir-faire dans la transformation des business liés aux technologies, en synergie avec les clients, les équipes et les partenaires. Vincent Benveniste est actuellement le patron de la société David Systems (Allemagne) qui propose des produits complémentaires – voire concurrents – de ceux de Netia. Des synergies devraient voir le jour par types de produits et zones géographiques d’implantation des deux marques déjà bien identifiées des professionnels. Anthony Savelli est, quant à lui, directeur financier de David Systems ainsi que de la société Silex Media dont Vincent Benveniste fut chargé de développer l’activité commerciale pendant 3 ans.

netia

La gamme de solutions Netia pour la préparation et diffusion des programmes audiovisuels.

Netia est implantée en région Occitane dans le sud de la France (34270, Hérault) et propose ses solutions à des entreprises média telles que des radios comme celles du groupe Radio France, RTL, RFI, la RTBF en Belgique, Radio Vatican, des agences de presse AFP, Reuters ou des télévisions telles que la RAI italienne, France Télévisions, Canal+, ou SkyNews.

Le président de Netia, Thierry Gandilhon indique que le fait : « d’avoir maintenant des propriétaires privés attachés à nos racines du sud de la France et de notre core-business nous donnera une autonomie nous permettant de nous concentrer sur des opérations plus efficaces. Nos équipes ont déjà commencé à dialoguer avec plusieurs clients et nous sommes confiants dans le fait que cela sera bénéfique pour nos utilisateurs et le cycle de vie des produits ».

Sony reçoit le Prix IABM dans la catégorie Stockage pour sa solution Media Backbone Hive

Par défaut
sony-cpprix-iabm

En cette fin d’année, Media Backbone Hive de Sony reçoit le Prix IABM dans la catégorie Stockage

Sony a récupéré lundi 12 décembre le prix Peter Wayne de l’IABM (International Association of Broadcast Manufacturers) obtenu lors du dernier NAB, saluant le design et l’innovation de sa solution Media Backbone Hive. Décerné par un jury composé de spécialistes, ce prix très convoité récompense les efforts des fabricants proposant des solutions de pointe pour l’industrie du broadcast.

En outre, la solution de Sony a eu le célèbre prix Design & Innovation de l’IABM qui lui a été remis lors du salon IBC 2016. Auparavant, le Media Backbone Hive avait remporté le prix Game Changer Award de l’IABM, cette fois dans la catégorie post-production.

Le Media Backbone Hive, système de production en réseau « omni-media » de Sony, est doté d’une plateforme évolutive avancée utilisant la technologie Hyper Convergent Node. Ce système de production de news et de programmes sportifs permet de gérer les contenus et le workflow de bout en bout, de la caméra à l’archive, tout en offrant au client vitesse, facilité d’intégration et une flexibilité sans précédent.

Pour en savoir plus sur le Media Backbone Hive, rendez-vous sur notre site.

Deux chaînes françaises parmi les finalistes internationaux des Eutelsat TV Awards 2016

Par défaut

eutelsat-tv-awardsDeux chaînes françaises sont présentes parmi les finalistes des Eutelsat TV Awards 2016. Il s’agit de France 24 et Trace TV.

Les Eutelsat TV Awards constituent le seul événement d’envergure internationale qui place au centre du jeu les chaînes thématiques diffusées dans le monde entier. Composé d’experts des médias venant de marchés variés et présidé par Duilio Giammaria, grand reporter de la Rai, le jury des Eutelsat TV Awards qui a sélectionné les chaînes finalistes s’est réuni à Paris les 24 et 25 septembre.

Le jury a été attentif à la qualité de la programmation, ainsi que la capacité d’innovation et de créativité des plus de 120 chaînes, issues de 40 pays différents, qui avaient pris part à la compétition. Le palmarès des gagnants retenus dans les huit catégories du trophée sera annoncé le vendredi 25 novembre, à l’occasion d’une cérémonie qui se déroulera à Milan. Des prix seront également décernés dans la catégorie « Meilleur programme TV ».

eutelsat-tv-awardsLes chaînes participant aux Eutelsat TV Awards peuvent maintenant se porter candidates au prix du « People’s Choice » qui récompensera la chaîne remportant le plus de votes du public.

Les téléspectateurs sont invités à voter du 28 septembre au 2 novembre sur le site web des chaînes candidates ou via le site officiel du concours – eutelsattvawards.com – ainsi que sur ceux des professionnels du secteur dont broadbandtvnews.commillecanali.it et produ.com.

Les chaînes nommées au trophée 2016 des Eutelsat TV Awards sont : 

 

Jeunesse Cinéma
Fix&Foxi Allemagne Dom Kino Russie
Nickelodeon
(Allemagne)
Allemagne Sinema Zetu Tanzanie
RTL Kockica Croatie Sky Cinema 1 HD Italie
Culture et documentaires Fiction et divertissement
BBC Earth Pologne Sundance Channel Poland
FunBox 4K Etats-Unis TNT Russie
Sky Arte Italie ZAP Viva Angola
Mode de vie Musique
Arewa24 Nigéria 4fun.tv Pologne
Bober Russie C Music TV  Royaume-Uni
Roya TV Jordanie Trace TV France
Information Sport
BBC Persian Royaume-Uni Eurosport (Allemagne) Allemagne
Ennahar TV News Algérie OTE Sports Highlights HD Grèce
FRANCE 24 France RAI Sport 1 HD Italie
Meilleur programme TV
Re-Enactors! (Canal+ Discovery) Pologne
Iran’s Nuclear Deal (BBC Persian) Royaume-Uni
Currentzis – The Classical Rebel (Deutsche Welle) Allemagne
Mystery of the Lost Caravaggio – (Sky Arte) Italie

Composition du Jury : Jerzy BarskiTV-Sat Magazine (Pologne), Frédéric VaulpréEurodata TV (France), Robert BrielBroadband TV News (Royaume-Uni), Paolo Dalla ChiaraPentastudio (Italie), Dmitry Dibrov, journaliste et présentateur TV (Russie), Giacomo MazzoneEBU/EurovisioniTayfun Atay, Cumhuriyet/Okan University(Turquie), Reem Nouss, réalisatrice-coordonnatrice et consultante médias (Royaume-Uni). Président du jury : Duilio GiammariaRAI (Italie). Expert technique : Mauro RoffiMillecanali (Italie).