Nouveau big boss chez Vizrt, spécialiste des systèmes graphiques pour les diffuseurs

Par défaut
Michael Hallen Vizrt CEO_

Michael Hallen, nouveau Pdg de Vizrt, prend ses fonctions à partir du 1er août 2016.

Vizrt, développeur d’outils de création et d’habillage graphique, annonce que Michael Hallen a été nommé nouveau Président directeur général de la société, à compter du 1er août 2016. Il sera basé au siège social de Vizrt à Bergen, en Norvège.

Michael était précédemment le Pdg de Qmatic Group, société suédoise de développement matériel et logiciel  dans le domaine de la gestion de l’expérience client. Auparavant, il était le Pdg de différentes sociétés technologiques au sens large, notamment chez Boss Media (logiciel de jeux et de paris en ligne), chez IFS (outils informatisés de pilotage de l’entreprise – ERP). Par ailleurs, Michael a occupé plusieurs mandats non exécutifs dans d’autres sociétés innovantes. Il détient actuellement deux positions au conseil d’administration des sociétés Fingerprint Cards et Paxport.

Vizrt Martin Burkhalter. jpg

M. Burkhalter, ex Pdg de Vizrt

Michael Hallen remplace l’ancien Pdg de Vizrt, Martin Burkhalter, qui a récemment pris sa retraite après avoir dirigé la société pendant six ans.

Le Dr. François Laborie, directeur des opérations, reste le Pdg par intérim de Vizrt jusqu’au 1er août 2016.

Trimaran, studio de VFX, s’installe sur 4000m2 au dessus des locaux d’Eclair Ymagis

Par défaut
Eclair Trimaran Vanves

Immeuble Les Procédés à Vanves où Trimaran va s’installer.

Le studio VFX TRIMARAN s’agrandit et s’installe à partir du 16 mai 2016 à Vanves dans 400m2 au dessus du labo de post production ÉCLAIR YMAGIS.

Derniers jours pour les équipes TRIMARAN à Levallois-Perret où les préparatifs du déménagement s’accélèrent. Celui-ci est prévu durant le week-end de Pentecôte avec redémarrage des productions le mardi 17 mai.

Les nouveaux locaux, situés au 5e étage de l’immeuble industriel Les Procédés, ont été réaménagés avec un nodal informatique et plusieurs salles de finishing pour les VFX ainsi qu’une salle de production temps réel GeoRacing.

TRIMARAN va ainsi passer de 300m2 à 400m2 pour permettre la réunion dans un même espace de ses équipes de production 3D et Effets Visuels et son équipe R&D GeoRacing.

Trimaran LogoLa proximité avec la post production ECLAIR va permettre de servir dans un même lieu des clients communs producteurs de fictions tv (unitaire ou série) ou cinéma, avec une complémentarité d’offre et des synergies à venir.

Les nouveaux locaux à Vanves sont situé à proximité de Paris 15e, d’Issy les Moulineaux et de Boulogne-Billancourt, soit une localisation proche des clients de la société, producteurs de fiction, diffuseurs TV, et organisateurs d’événements sportifs.

Météo France installe le système Metacast pour accroître la production de ses graphiques météos

Par défaut

Météo France

Météo France, l’Institut météorologique et climatologique national français, s’équipe de la solution graphique Metacast, a annoncé le fabricant ChyronHego, le 27/04/2016. Le dispositif vient en remplacement d’un système propriétaire et facilitera la création de contenus graphiques pour les clients de l’institut et pour ses propres canaux de diffusion. Metacast a été livré par Magic Hour, revendeur de ChyronHego en France.

Météo France a fait des investissements importants depuis deux ans pour être présent sur les médias sociaux, le Web et le mobile. En outre, l’institut a vu ses commandes de graphiques et cartes météorologiques augmenter de la par de diffuseurs télé et de la presse écrite présente sur le web désireux d’être livrés rapidement avec des graphiques d’une qualité visuelle irréprochable. Aujourd’hui, Météo France annonce plus de 26 000 followers sur Twitter et plus de 500 millions de visites annuelle sur son site Internet.

ChyronHego-Metacast-MeteoFranceEn 2015, après un an d’étude de marché, Météo France a lancé un appel d’offres pour la mise à niveau de ses outils graphiques météorologiques. L’Institut avait besoin d’une solution qui puisse répondre à ses demandes graphiques croissantes avec les mêmes ressources humaines, voire moins. Le système devait être capable d’automatiser la création de contenu et être facile à utiliser par les prévisionnistes. En outre, sur un secteur en forte concurrence, il devait permettre de créer un contenu unique qui respecte la charte graphique de chaque client.

« Nous cherchions une solution flexible qui s’intègre à nos workflows et à nos capacités de production. En même temps, le produit devait être ouvert et facilement évolutif car nos besoins de production changent régulièrement et de nouvelles données météorologiques s’ajoutent. Après une étude approfondie, il était clair que Metacast représentait le meilleur choix », explique Emmanuel Bocrie, directeur, Département des Médias, Météo France. « L’équipe Metacast a une expertise de 20 ans avec les instituts météorologiques du monde entier, il nous était donc facile de trouver des recommandations du produit dans le secteur. Avec ChyronHego et Metacast, nous avons une équipe d’experts capables de nous aider à mener à bien nos futures opérations. »

ChyronHego-MetacastSelon ChyroHego, Metacast a été installé sur plus de 200 sites dans le monde depuis son lancement en 1993, permettant aux prévisionnistes et présentateurs télé d’utiliser des informations précises provenant de n’importe quelle source de données. Météo France a déployé trois postes de travail et deux serveurs Metacast pour les graphistes et météorologues afin de créer des graphiques livrés automatiquement aux clients.

« Être choisi par une institution hautement considérée comme Météo France est une importante reconnaissance de l’excellence technologique de Metacast et de la compétence de notre équipe, s’enthousiasme Karl Eggestad, directeur commercial Metacast de ChyronHego. Avec Metacast, Météo France peut se concentrer sur son cœur de métier afin d’offrir à ses clients — et en fin de compte, au grand public — les informations météo les plus précises et les plus convaincantes de l’industrie. »

Euronews : habillage graphique des news Tv grâce à Avid Technology

Par défaut
Le nouveau siège social d'Euronews à Lyon avec de nouveaux systèmes graphiques Avid-Orad...

Habillage graphique sur l’antenne d’Euronews avec les systèmes Avid-Orad.

La chaine d’information européenne multilingue en continu 24/7 diffusée en 13 langues, s’est installée mi-octobre dans son tout nouveau siège social à Lyon. Elle en a profité pour « booster » ses installations avec les solutions graphiques Avid Media Suite et Studio Suite pour l’habillage de son antenne et la production d’illustrations graphiques en direct. Une manière également d’accélérer la distribution multiplateforme de ses programmes à l’international grâce aux outils Avid Everywhere. A noter que le 4 janvier 2016, Euronews lancera Africanews, la première chaine d’information panafricaine multilingue pour couvrir l’actualité de ce continent en pleine croissance.Capture d’écran 2015-12-18 à 16.03.35

« Euronews est une entreprise ambitieuse qui se projette dans l’avenir mais qui était jusqu’à présent entravée techniquement dans ses opérations. En adhérant au concept Avid Everywhere, les opérateurs de la chaine peuvent créer des graphiques attrayants de haute qualité qui permettent de fidéliser et d’augmenter l’audience à travers le monde ». Ofir Benovici, directeur des produits broadcast chez Avid.

Capture d’écran 2015-12-18 à 16.04.52Euronews utilise les solutions graphiques développées par Orad – à présent intégrées à Avid -, telles que Maestro entreprise pour gérer son workflow graphique pour les news, les événements en direct, et l’affichage sur les plateaux Tv pour deux chaines au départ de la régie de diffusion d’Euronews. À cela s’ajoute les produits de visionnage graphique Maestro, 3DPlay et PowerWall basés sur la plateforme de traitement HDVG qui alimentent un mur vidéo du studio Tv pour les directs.

Flambant-neuf, le siège social d’Euronews à Lyon avec de nouveaux systèmes graphiques Avid-Orad.

« L’ancien équipement de contrôle de notre installation limitait la possibilité d’expansion de nos capacités de création graphique, particulièrement face à la nécessité d’augmenter le nombre de chaines à diffuser », explique Cécile Leveaux, directrice technique d’Euronews. Depuis des années, nous avons une forte relation avec l’équipe des Services Professionnels d’Orad et leur avons expliqué en détail nos besoins, ceci avant d’intégrer notre nouveau siège social. Ils ont suggéré une organisation basée sur la plateforme HDVG afin de créer des graphiques de premier ordre et de dimensionner en toute transparence le système face à notre croissance ».

De son côté, Gregory Samak, directeur de la diffusion d’Euronews, ne cachait pas son enthousiasme : « « Nous sommes très fiers que ce projet se soit réalisé grâce à la confiance de longue date entre les équipes d’Euronews et celle d’Orad ». Une entente qui a permis de relever un des nombreux défis technique de ce déménagement…

 

Frédérique Bredin (CNC) sur la réforme du soutien à l’animation « Pour que l’animation française reste leader en Europe ! »

Par défaut
Asterix Domaine Dieux

Asterix : Le Domaine des dieux fabriqué par Mikros Image Paris pour M6 Studio.

Pour Frédérique Bredin, Présidente du CNC, « la réforme vise à renforcer l’ensemble de la filière en employant davantage les talents présents sur le territoire, en maintenant des critères élevés de qualité et de productivité afin d’être en phase avec les nouveaux équilibres du marché pour que l’animation française reste leader en Europe. »

Cette réforme de l’animation permettra :

– de préserver et favoriser la diversité de la création en valorisant le travail des auteurs dans la phase de développement

– de consolider le soutien à la production d’œuvres d’animation et amplifier le mouvement de relocalisation engagé depuis 10 ans

– de mieux accompagner les projets à gros budget

– de renforcer la place de l’animation à l’international

Grâce aux bonifications appliquées sur le soutien, la réforme va inciter à localiser sur le territoire français des tâches créatives et de fabrication. A l’heure où 500 diplômés sortent chaque année des écoles d’excellence du secteur, le rapatriement d’un certain nombre d’activités permettra d’offrir davantage de perspectives aux auteurs et techniciens français, tout en accompagnant les producteurs qui font ce pari. C’est aussi l’opportunité de gagner en savoir-faire et en compétences sur le plan créatif comme industriel et donc de maintenir la production d’animation française à un haut niveau qualitatif pour qu’elle reste compétitive à l’international.

L’animation est un des genres les plus dynamiques de l’audiovisuel français, sur le marché domestique comme à l’international : cette réforme vise à conforter cette dynamique tout en permettant aux productions françaises de gagner encore en qualité et en compétitivité.

Apple met la main sur Faceshift (Suisse), expert en capture de mouvement des visages

Par défaut

FaceshiftApple vient d’acquérir la start-up suisse Faceshift, selon les informations du site américain « Tech Crunch » , sans que le montant de l’opération ne soit communiqué, le 25 Nov. 2015. Basée à Zurich, la société a notamment mis au point une technologie de capture des mouvements (sans marqueurs) des visages permettant de « calquer » en temps réel les expressions du visage d’un acteur sur un modèle virtuel. Cette technologie a d’ailleurs été utilisée sur le prochain Star Wars qui sort le 16 décembre prochain. On ne sait pas si Apple est entré en France en contact  avec ADN, Agence de doublure numérique, qui a mis au point une technologie similaire.

Framestore Québec : deux pointures de l’animation et des VFX débarquent à Montréal !

Par défaut
Richard Hoover, superviseur VFX et Kyle Dunlevy, superviseur de l'animation recrutés par Framestore Montréal.

Richard Hoover, superviseur VFX et Kyle Dunlevy, superviseur de l’animation recrutés par Framestore Montréal.

Le fameux studio londonien d’effets visuels Framestore annonce l’arrivée de deux nouvelles pointures dans sa filiale de Montréal : le superviseur de l’animation Kyle Dunlevy et celui des effets visuels Richard Hoover. Ces deux recrues confirment l’annonce faite quelques mois auparavant par Sir William Sargent – Pdg et co-fondateur de Framestore -, lors d’une visite du premier ministre québécois Philippe Couillard, de considérablement élargir l’équipe installée à Montréal.

Le premier ministre, Philippe Couillard lors de l’inauguration des nouvelles installations de l’entreprise Framestore, le 25 mai 2015. (c) DR.

Le premier ministre québécois, Philippe Couillard lors de l’inauguration à Montréal des nouvelles installations de Framestore, le 25 mai 2015. (c) DR.

Kyle Dunlevy était auparavant chez LucasFilm où il a dirigé 23 épisodes de la série d’animation Star Wars : La Guerre des clones pour laquelle il a été nommé à deux reprises aux Emmy Awards. Avant cela, il a été Lead animateur sur le film Transformers : l’âge de l’extinction chez ILM à San Francisco ; a travaillé sur le prochain Star Wars : Le réveil de la force (sortie France décembre 2015), ainsi que sur Jurassic World et Tomorrowland. Kyle Dunlevy supervisera l’équipe d’animation du prochain long métrage en live-action Le Livre de la Jungle : Les Origines (Warner Bros.) prévu pour 2017.

Richard Hoover a obtenu deux nominations aux Oscars pour son travail sur les films Superman Returns et Armageddon. Hoover a passé les 11 dernières années chez Sony Pictures Imageworks. Encore plus tôt, il a occupé différents postes pour le studio The Secret Lab et Dream Quest Images (Disney). Il est également reconnu pour son travail de conception sur de nombreuses publicités récompensées. Il rejoint à présent Framestore comme superviseur des effets visuels à l’occasion de la production du film de Bill Condon La belle et la bête, dont la sortie est prévue en 2017.

Le Jour du Seigneur se dote d’un habillage graphique Mosaic de ChyronHego

Par défaut
Le plateau du Jour du Seigneur avec Philippe Jeannin et Etienne Jacquemard. (c) CFRT.

Le plateau du Jour du Seigneur avec Philippe Jeannin et Etienne Jacquemard. (c) CFRT.

Avec plus de 150 heures de programmes produits tous les ans, le CFRT (Comité Français de Radio-Télévision), producteur de la plus ancienne émission du paysage audiovisuel français, à savoir la messe dominicale créée dès 1948 et diffusée aujourd’hui au sein de son Jour du Seigneur sur France 2, a fait appel à Magic Hour pour la fourniture et le paramétrage d’une solution d’habillage ChyronHego Mosaic double canal.

« Il s’agit d’un premier partenariat avec Magic Hour, révèle Alain Mauriceau, directeur technique du CFRT. Nous avons confié l’intégration du Mosaic à la société EV Corp et la conduite du projet à Patrick Lespagnol, lesquels ont originellement conçu notre régie de production. » Magic Hour a ainsi préparé la solution Mosaic en termes de paramétrage et d’interfaçage avec l’existant et assure la partie maintenance ChyronHego.

MagicHour Jour du seigneur ChyronProjet pensé en interne en collaboration avec Astrid Cordonnier, technicienne de production au CFRT, il s’est agit d’opter pour une solution d’habillage à la fois « efficace, sécurisée et universelle » précise Alain Mauriceau et de mettre en retraite un Deko 1000 après des années de bons et loyaux services.

Le plateau à sept caméras du CFRT permet l’enregistrement de l’ensemble des magazines produits ou coproduits par CFRT et est relié à une régie en configuration HD équipée d’un mélangeur Kahuna Snell 16 entrées. Et si l’acquisition d’une solution Chyron a permis une montée en gamme des équipements du CFRT, « elle procure à nos opérateurs un gain de temps notoire pour la préparation de nos directs dominicaux, » assure Astrid Cordonnier. « Nous étions auparavant tributaires des cars des filières, qu’il s’agisse des cars de France Télévisions, d’AMP Visual TV ou Euromedia pour préparer les synthés et l’habillage des directs durant la journée de répétitions un jour avant la captation, souligne Alain Mauriceau. Avec une présence quasi universelle de Mosaic chez les prestataires, nous sommesassurés non seulement d’une parfaite compatibilité, mais préparons désormais l’habillage plus en amont dans nos studios. »

Georacing enrichit les programmes sportifs pour les diffuseurs et fédérations sportives

Par défaut

Capture d’écran 2015-09-29 à 18.50.50Pour la 3ème année, Canal+ a choisi d’utiliser sur le Championnat du Monde des Rallyes et l’épreuve du Tour de Corse (1er-4 oct. 2015), la solution de virtualisation de courses en extérieur Virtual Timing et Ghost View de Georacing qui permet d’enrichir les images de la compétition en direct en montrant aux téléspectateurs les positions des pilotes comme s’ils étaient partis en même temps.

Ghost View, les chronos des compétiteurs comme s'ils étaient partis en même temps.

Ghost View, les chronos des compétiteurs comme s’ils étaient partis en même temps.

Georacing peut également être utilisé pour des sports diffusés en direct ou en différé sur Internet. Ainsi, du 30 septembre au 3 octobre, la course de catamarans Bullitt GC32 dispute à Marseille la dernière manche de la saison. Les aficionados peuvent suivre en direct la course avec le lecteur Georacing sur le site web du BULLITT GC32 RACING TOUR ou sur l’application mobile Georacing (iOS & Android).

A noter que Georacing sera présent au Sportel (stand J24 dans le Hall Diaghilev) de Monaco du 12 au 14 octobre, pour présenter ses dernières innovations en matière de tracking GPS et de visualisation en temps réel de compétitions sportives outdoor (cyclisme, sports mécaniques, nautiques et aéronautiques).

Prévisualisation sur les tournages : débat du Pole Media Grand Paris organisé à l’INA

Par défaut

Capture d’écran 2015-09-27 à 12.40.30

Le Pôle Media Grand Paris organise le 28ème RDV du Pôle sur la thématique de la Previs on-set, le mercredi 14 octobre 2015 de 9h00 à 12h30 dans la salle Cognacq Jay de l’INA, 83-85 rue de Patay 75013 Paris.

Dans les domaines désormais multiples de la prévisualisation, ce RDV se concentrera sur un champ d’application bien particulier : celui de la prévisualisation sur plateau de tournage.

PrevizLes effets visuels (VFX) sont aujourd’hui omniprésents dans les films, les fictions TV ou encore la publicité, soit pour pallier les difficultés ou risques engendrés par certaines scènes complexes (cascades, explosions, …), soit pour pousser plus loin les intentions visuelles et artistiques. Pour permettre d’anticiper leur volume et leur coût, des outils de prévisualisation ont été développés ces dernières années et intégrés en différents points de la chaîne de fabrication d’un film. Dans la phase de pré-production, la « previs » consiste en des cinématiques pour les séquences les plus critiques ; tandis qu’en post-production la « post-vis » consiste en des pré-rendus rapides de certains plans VFX. Pour accompagner la production, la « previs on-set» permet d’insérer en temps réel une version préliminaire des effets visuels dans le film en cours de tournage.

Capture d’écran 2015-09-27 à 12.33.39C’est sur cette dernière technique de prévisualisation sur les plateaux de tournage que se concentre le RDV du Pôle, plus particulièrement au travers du projet PREVIZ, mené conjointement par l’ENS Louis-Lumière, Technicolor, Ubisoft Motion Pictures, SolidAnim, Loumasystems et les laboratoires INSA (Rennes), LIRIS (Lyon) et GIPSA-LAB (Grenoble).

Christian Guillon, qui a endossé le rôle de superviseur VFX sur le projet PREVIZ, modèrera cette session et s’attachera à balayer les aspects tant technologiques, économiques, qu’expérimentaux de la « Previs on-set ».

La « Previs on-set » présente trois problématiques essentielles : le tracking de caméra, la composition en live sur le plateau de séquences réelles et virtuelles, et la qualité du rendu en temps réel ou quasi réel.

Le tracking de caméra consiste à déterminer la position et l’orientation de la caméra de Previz-ubisoft-cinemaprise de vue pour la synchronisation spatiale des éléments réels (film) et virtuels (VFX). SolidAnim avec sa solution SolidTrack, et Loumasystems avec sa grue télescopique Louma2 viendront parler de cet aspect et de la complémentarité de leurs solutions respectives.

Technicolor rendra compte des problèmes de composition en live entre prises de vue captée et images de synthèse (CGI). Au-delà des concepts de chromakeying, Technicolor présentera sa solution de « depth compositing » temps réel qui permettra à terme de s’affranchir des fonds vert ou bleu.

Avoir un moteur de rendu de haute qualité, proche des performances exigées en postproduction, était un enjeu important dans le projet PREVIZ pour permettre aux techniciens de travailler sur le plateau simultanément les paramètres photographiques de la prise de vue réelle et des VFX. Deux solutions complémentaires seront présentées. Une solution temps réel par Technicolor pour un preview de qualité et un moteur de rendu « offline » par Ubisoft Motion Pictures qui permet d’apporter des images de qualité de production sur le plateau de tournage.

Le projet PREVIZ a aussi innové sur des aspects plus exploratoires de la prévisualisation pour plateau. L’un d’entre eux concerne l’interaction entre un acteur réel et les éléments virtuels ou comment faire réagir les effets visuels de façon autonome en réponse au jeu de l’acteur. Ces expérimentations seront présentées par les laboratoires de l’INSA Rennes et du LIRIS Lyon.

Scénariste et réalisateur sur le projet, John Lvoff (ENS Louis-Lumière) s’exprimera quant à lui sur l’impact de l’outil de prévisualisation, et en particulier des nouvelles technologies apportées par PREVIZ, sur l’évolution des usages sur le plateau, et plus globalement sur la chaine de production des films VFX. Il conclura sur les atouts artistiques de ces nouvelles démarches pour un créateur.

Entrée libre sur inscription préalable : www.lepole.org/rdv-du-pole-28/

Modérateur : Christian Guillon (ENS Louis-Lumière)

Intervenants :

Jean-François Szlapka (SolidAnim)

Jean-Marie Lavalou (Loumasystems)

Gérard Briand (Technicolor)

Farchad Bidgolirad (Ubisoft Motion Pictures)

Bruno Arnaldi et Valérie Gouranton (INSA Rennes)

Erwan Guillou (LIRIS Lyon)

John Lvoff (ENS Louis-Lumière)