Al Jazeera fait le choix d’un workflow Avid délocalisé dans le cloud pour ses news

Par défaut

La chaine qatarie Al Jazeera Media Network est en train de déployer le tout premier workflow Avid hybride délocalisé dans le cloud, a annoncé le fabricant lors du dernier salon IBC à Amsterdam. Cette opération fait suite à la mise en place en 2016 de la plateforme MediaCentral Avid dans ses services permettant de standardiser les méthodologies de travail de ses journalistes et de ses collaborateurs. Ceux-ci pourront prochainement fabriquer leurs news et programmes dans le cloud, partager leurs médias de façon plus souple et accélérer ainsi la diffusion des sujets.

Al_Jazeera_English_newsroom_-_5__July_2017

En partenariat avec Avid, Al Jazeera s’appuiera prochainement sur le cloud pour la fabrication de ses news

Al Jazeera était présente sur le stand Avid durant le salon IBC afin de présenter ce workflow hybride. La chaine d’information démontrait comment ses équipes (journalistes et monteurs présents au siège social, ceux des 80 bureaux dans le monde, JRI sur le terrain, etc.), connectés à cette salle de rédaction virtuelle, accédaient dans le cloud à de nombreux contenus (audio, vidéo, graphique) auxquels ils n’avaient pas accès jusqu’à présent. Des images leur permettant d’assembler, de compléter et de distribuer de façon très rapide les nouveaux reportages à l’antenne et sur Internet.

AL-JAZEERA

Al Jazeera innove avec la salle de rédaction globalisée dans le cloud computing.

« En tant que toute première chaine à utiliser un workflow dans le cloud, nous innovons pour nos équipes un cadre de travail commun très efficace et fluide au service de notre audience qui regarde nos émissions sur toutes nos plateformes, que ce soit en télévision, sur le numérique ou en mobilité, explique Mohamed Abuagla, Directeur Exécutif Technologie et Opérations, Al Jazeera Media Network. Notre chaine télévisée est à l’avant-garde du développement de la salle de rédaction du futur. En partenariat avec Avid, nous continuerons à miser sur une plate-forme ouverte regroupant des technologies communes offrant d’immenses avantages à nos équipes de production. »

Avid MediaCentral1

La plateforme Avid MediaCentral permet une gestion globale des médias.

Jeff Rosica, Président, Avid, ajoute : « Lorsqu’une entreprise média fait confiance à nos outils standardisés Avid, elle est alors bien positionnée pour en faire un usage dans le cloud. Ce qui facilite la productivité de ses équipes, ainsi que la distribution et la monétisation de ses contenus. Al Jazeera présentait à l’IBC tous les avantages d’un workflow hybride et la manière dont la plateforme MediaCentral dans le cloud peut améliorer les moyens de production et supprimer le travail cloisonné. Et ceci même auprès d’une des chaines les plus importantes au monde aux méthodes de production fortement optimisées ! ».

Cloud : Sony met la main sur l’américain Crispin Corp. pour une offre de solutions d’automation et de Media Management

Par défaut

Sony Electronics vient d’acquérir l’américain Crispin – spécialisée dans l’automation des régies de diffusion et l’asset management des médias – qui intègre la branche Solutions Professionnelles de Sony en tant que filiale.

Crispin Corp2

Sony et Crispin vont s’allier pour proposer des services communs de diffusion et de contrôle auprès des broadcasters, opérateurs télécoms…

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé mais elle permet aux deux sociétés de combiner leurs expertises dans les solutions de gestion et de diffusion des contenus auprès des chaines de télévision, des opérateurs télécoms et des entreprises liées à la gestion des médias.

Crispin Corp Sony Alan deVaney

Alan deVaney, fondateur et Pdg de Crispin Corporation.

Sony a déjà travaillé avec Crispin sur plusieurs projets d’envergures, notamment le dispositif de contrôle et de diffusion (baptisé Public Media Management) dans le cloud de PBS (fournisseur de programmes pour les stations télé publiques américaines) qui s’appuie sur la plateforme média Ci de Sony et les Amazon Web Services (AWS).

Crispin Corp

Des opérations de Master Control Room bientôt entièrement délocalisées dans le cloud ?

Les deux compagnies ont également collaboré sur le projet média Clearinghouse de distribution de contenus auprès des 46 chaines locales américaines affiliées au réseau Tegna. Les deux projets se sont appuyés sur la solution d’automatisation et les technologies Loading Dock de Crispin, ainsi que les services cloud Ci de Sony.

Sony_Crispin-Logo

Sony Electronics Solutions Professional Americas fait l’acquisition de l’américain Crispin.

Sony et Crispin ont mis en place une nouvelle offre du nom de Managed Media Distribution Center. Elle permet de distribuer les programmes télé, de les transcoder, de vérifier et d’effectuer l’analytique de la diffusion, le contrôle qualité et de travailler en mode collaboratif – tout en effectuant la synchronisation des métadonnées sur l’ensemble du réseau. L’intégration de la société Crispin dans Sony va accélérer ce type de co-développement et de services de bout-en-bout dont la délocalisations dans les datacenters se développe à grands pas.

Avid et Microsoft Azure : alliance stratégique dans le cloud pour les médias et les entreprises créatives

Par défaut

Sur scène, Louis Hernandez Jr., président Avid Technology et Scott Guthrie, vice-président exécutif Microsoft cloud et entreprises lors du NABConnect 2017 organisé par Avid à Las Vegas. En vignette, avec l’inoxydable Jeff Rosica (à gauche).

Avid a annoncé le samedi 22 avril au salon NAB de Las Vegas qu’elle a conclu une alliance stratégique de collaboration avec Microsoft Corp. afin de développer et commercialiser des solutions et services de cloud computing pour l’industrie des médias et du divertissement. Avid s’appuiera sur la plate-forme Microsoft Azure pour proposer des services à distance et sécurisés. Le lundi 25 avril, suite à cette annonce, les actions d’Avid, cotées au Nasdaq, gagnaient 6,43% pour atteindre en fin de journée 5,63$ USD.

avid alliance Microsoft logo

L’alliance repose sur un accord stratégique global et pluriannuel, dans lequel les deux sociétés feront d’importants efforts de développement produits et d’investissements technologiques, ainsi que des efforts commerciaux communs. Avid devrait proposer rapidement une offre dématérialisée Software-as-a-Service (SaaS) et Platform-as-a-Service (PaaS) en lien avec sa plate-forme MediaCentral.

 

Les offres d’hébergement et de services d’Avid s’appuieront exclusivement sur Microsoft Azure, mais les clients seront libres de travailler avec d’autres plate-formes cloud s’ils le désirent. Les entreprises médias devraient tirer rapidement parti de l’efficacité et de la flexibilité du cloud Azure — grâce à une approche commerciale souple de licence Avid. Ce service permettra également aux entreprises d’innover autour de nouveaux workflows, de nouvelles capacités opérationnelles dans le but d’accroître leur chiffre d’affaires.

BBC Creative (London) fait confiance à Ericsson pour la post-production et la gestion de ses médias

Par défaut
Ericsson thorsten Sauer copie

Thorsten Sauer, vice président Ericsson, services média et broadcast.

Ericsson vient de remporter un contrat pluriannuel (pour un montant non divulgué) afin de fournir la post-production et les services de gestion de médias de BBC Creative, l’agence de création interne de la BBC (bande-annonces, autopromotions…), après un appel d’offres très concurrentiel.

Ericsson Access_Captioning

De nombreux services de post-production et d’accessibilité sont proposés par Ericsson.

A partir de ses installations à Londres, Ericsson fournira des services de bout-en-bout, dont des régies de montage audio-vidéo, de l’étalonnage, du laboratoire numérique (sous-titrage, adaptation, accessibilité…), des capacités de stockage et d’archivage y compris pour la gestion délocalisée dans le cloud des médias de BBC Creative.

Avid Editing

Ericsson s’occupera de la post-production et de la gestion des médias de l’agence BBC Creative.

« Il s’agit d’une grande victoire pour Ericsson – surtout face à la concurrence de post-producteurs très réputés lors de la procédure de candidature. Elle rend hommage à nos équipes talentueuses, à notre excellence technique et renforce notre position comme un des principaux fournisseurs de services audiovisuels dans le monde » conclut Thorsten Sauer, vice président d’Ericsson, services médias et broadcast.

Chaque année, Ericsson distribue plus de 4 millions heures d’émissions et programmes en plus de 60 langues pour plus de 500 chaînes de télévision dans le monde.

Newtek NDI accélère les workflows de production en collaboration avec Adobe et ses outils Creative Cloud

Par défaut

Newtek NDI AdobeNewTek annonce au salon NAB de Las Vegas le lancement de NDI pour Adobe Creative Cloud, un plug-in logiciel sur protocole IP intégrant la technologie NDI (Network Device Interface) mise au point par NewTek. Les utilisateurs d’Adobe Premiere Pro CC, Adobe After Effects CC – ainsi que d’autres applications Creative Cloud d’Adobe – peuvent envoyer leurs fichiers vidéos et audios en temps réel à n’importe quel système équipé du plug-in NDI, telles que consoles de production ou cartes de capture (ou tout autre dispositif de constructeurs utilisant déjà le standard ouvert de NewTek qui assure la connectivité IP entre ces appareils), à travers un réseau Ethernet classique. Newtek indique « que les  délais de pré- et post-production sont réduits en évitant les étapes de rendu et de téléchargement des fichiers, ce qui permet de vérifier et de valider les images de manière bien plus rapide et efficace ». Cette technologie permet également à des équipes de travailler de façon collaborative, en temps réel et à distance, sur une seule et même interface, gagnant ainsi un temps précieux tout au long du processus de création.

Pour les directs également

L’intégration NDI des produits dans le Creative Cloud d’Adobe doit également permettre des workflows de montage sur protocole IP dans des environnements de production en direct, tels que les News et les événements sportifs.

Newtek NDI Adobe2

Présentation de la techno Newtek NDI intégrée aux outils Adobe Creative Cloud au NAB 2016

Les producteurs pourront inclure, directement depuis la fenêtre de montage Adobe Premiere Pro CC, du contenu édité, y compris Key + Fill, dans leur régie sans avoir à exporter ce contenu sur des serveurs de diffusion.

« NDI pour le Creative Cloud d’Adobe transforme les workflows des utilisateurs d’Adobe Premiere Pro CC et d’After Effects CC en rendant les éléments de création visibles en pleine résolution sur quasiment n’importe quel écran ou n’importe quel dispositif de sortie du réseau local », indique Michael Kornet, vice-président directeur du développement commercial de NewTek.

« Le plug-in NewTek NDI pour les outils Creative Cloud d’Adobe permet de travailler de manière optimale au rythme effréné des productions actuelles. Cette technologie ouvre également des perspectives aux monteurs et producteurs désireux d’intégrer Adobe Premiere Pro CC dans leurs workflows de production en direct », estime Sue Skidmore, directrice des relations partenaires chez Adobe Pro Video.

NDI est aujourd’hui disponible comme kit logiciel de développement (SDK) libre, pour toute entreprise désireuse d’instaurer des workflows IP dans ses processus ou dans les outils de production qu’elle crée.

Prix et disponibilité

Le plug-in NDI de NewTek pour le Creative Cloud d’Adobe peut être dès à présent téléchargé sur le site https://store.newtek.com ou acheté au prix conseillé de 99 dollars US.

Vizrt et Vū Digital donnent de la valeur aux vidéos avec l’ajout automatique de métadatas

Par défaut

Vizrt and Vu Digital

Démonstration live d’intégration du MAM Viz One (Vizrt) avec Vu Digital pour l’ajout et l’extraction automatique de métadatas.

Vizrt et Vū Digital annoncent un partenariat pour fournir des outils automatisés permettant d’enrichir de métadatas les éléments vidéo dans le système de gestion des médias (MAM) de Vizrt, Viz One, le 08/04/2016. Vizrt fera la démonstration de cette intégration Viz One et Vu Digital au salon NAB 2016 (16-21 Avril, Las Vegas) stand SL 2417.

La possibilité de créer davantage de contenus et de revenus à partir des mêmes contenus est une idée qui fait son chemin chez les diffuseurs et ayants droits. Utiliser des assets vidéo enrichis de métadatas augmente l’efficacité dans la recherche, le montage, la validation et la publication du contenu mais aussi permet de construire des workflows automatisés. « Les métadatas non jamais été aussi importantes pour les diffuseurs qui cherchent à décliner leurs médias et à automatiser des workflows » explique Ximena Araneda, Executive VP vidéo workflows, Vizrt. «De la même manière, les métadatas sont réutilisables et permettent de gagner un temps incroyable en production et d’automatiser beaucoup d’étapes de recherche ».

Extraction automatique des métadatas vidéo

La solution Vu Digital de méta-marquage des vidéos (et de l’audio) utilise des algorithmes d’analyses des séquences vidéo et de traitement dans le cloud. Elle identifie les contenus, les objets à l’écran, les visages, les marques, logos… et les transforme en textes et en fichiers d’audio-description depuis la vidéo. Les gains de temps sont énormes par rapport à un traitement manuel. Toutes ces informations sont assignables aux vidéos à travers la plateforme MAM Viz One pour de la recherche d’images dans une chaine de télévision, chez fournisseur d’accès internet, une régie publicitaire, etc. Par exemple, l’outil de détection de logos de Vu Digital permet de savoir combien de temps le logo d’une entreprise est apparu dans une vidéo. L’intégration de la solution Vū Digital dans l’écosystème MAM Viz One ne prend que quelques jours avec l’API REST

Wade Smith, vice président des opérations Vū Digital :

Wade Smith« Nous croyons que les métadatas obtenus par Vū deviendront la norme et non l’exception dès que l’on parle de métadatas. Les opérateurs sont capables de déterminer rapidement de quelle manière assigner correctement les datas dans Viz One et comment lancer des requêtes immédiates »

IBM acquiert Ustream, la plateforme de streaming live dans le cloud pour les diffuseurs et les entreprises

Par défaut

IBM Cloud copieUstream annonce toucher 80 millions de visiteurs par mois via Internet pour des clients tels que Facebook, la NASA, Nike, Samsung, Discovery Channel, CBS News… qu’il s’agisse de flux vidéo en direct ou à la demande. Pour la Nasa, Ustream transmet des lancements de satellites en direct ou les liaisons dans l’espace entre une station spatiale et son centre de contrôle. Le montant de l’acquisition n’a pas été révélé mais le magazine Fortune a évoquer le premier une somme de 130 M$. L’on sait que Ustream rejoindra la nouvelle division Cloud Video Services d’IBM qui regroupe les labs R&D de Big Blue et les sociétés acquises récemment telles que Aspera et Cleverleap spécialisées dans la diffusion de contenus, le transport débatérialisé et les services cloud.

Nativ investit le marché français avec Magic Hour

Par défaut

Ooyala3

Le britannique Nativ (filiale du californien Ooyala) développe pour le broadcast et l’institutionnel sa plateforme logistique de médias (Media Logistics Platform) baptisée Mio. Cette plateforme compte une suite de modules chargés d’effectuer des tâches répétitives : de l’ingest à la diffusion, jusqu’à la monétisation des contenus média, avec pour avantage d’opérer de manière agnostique au sein de tout workflow. En France, Magic Hour vient de mettre en place un partenariat de distribution exclusive de la plateforme Mio.

Si à travers la suite Mio, Nativ compte d’ores et déjà des références de renom en Europe, tel que TV2, la deuxième chaîne nationale danoise, ITV Studios au Royaume-Uni ou encore Ooyala1la Radio Télévision suisse romande (SRT), et d’importants acteurs institutionnels publics et privés, le territoire hexagonal demeure pour Nativ un marché dynamique à conquérir à travers son nouveau distributeur Magic Hour.

Dans un récent communiqué, Rags Gupta, directeur général en charge de la région Europe, Moyen-Orient, Asie de Ooyala, maison mère de Nativ, souligne l’importance de ce partenariat exclusif « qui vise à rendre largement disponible Mio auprès du marché français » et notamment auprès des diffuseurs et propriétaires de contenus. Et d’insister aussi sur le potentiel de la suite…

Rags_Gupta_Ooyala-_482

Rags Gupta, directeur général chargé de la région EMEA de Ooyala

… logicielle de Nativ qui dispose « d’une puissance et d’une souplesse pour automatiser les tâches d’habitude laborieuses et coûteuses ». Côté contenus, Mio traite aussi bien les contenus de divertissement que ceux visant à les monétiser, telle la publicité. Rags Gupta souligne par ailleurs que la plateforme Mio s’inscrit comme «  complément idéal des solutions broadcast traditionnelles, lesquelles nécessitent une technologie orientée data dans un univers où diffuseurs, opérateurs et sociétés de médias sont face à un besoin d’évolution constante pour exploiter tous les supports de diffusion. »

 

Pour Ralph Chaloub, cofondateur de Magic Hour, la plateforme Mio est « une solution intelligente qui permet de réduire les coûts à chaque étape d’un workflow, de la création des contenus jusqu’à leur monétisation, redéfinissant les limites du Media Management. »

Amazon Web Services (AWS) met la main sur Elemental Technologies pour un montant estimé de 500M$

Par défaut

Capture d’écran 2015-09-09 à 18.43.55

Amazon Web Services (AWS), filiale orientée Cloud du distributeur de produits culturels en ligne Amazon, a annoncé jeudi 03/09/2015 un accord pour l’achat d’Elemental Technologies, société de services logiciels vidéo pour la diffusion de contenus multi-écrans. Bien que les termes financiers de l’accord n’aient pas été révélés, plusieurs sources citent un montant avoisinant les 500M$ en cash.

Selon le communiqué d’AWS, « cette acquisition rassemblera les solutions vidéo Capture d’écran 2015-09-09 à 18.54.07d’Elemental avec la plateforme Cloud d’AWS pour fournir aux entreprises de médias et de divertissement une gamme de solutions intégrées, alors que ce secteur se tourne de plus en plus vers la diffusion sur Internet ».

De son côté, le co-fondateur d’Elemental indique :

Elemental sam_blackman« L’industrie des médias et du divertissement est à un tournant unique de son histoire. En tant qu’entité intégrante d’Amazon, nous serons dans une position encore plus forte pour aider nos clients à satisfaire leurs spectateurs dans leur ensemble. Nous sommes enchantés qu’Amazon nous soutienne dans notre croissance et notre engagement permanent envers nos clients ».

Sam Blackman, co-fondateur et CEO d’Elemental

Fondée en 2006 et basée à Portland, en Oregon, Elemental continuera de travailler sous sa propre marque, en proposant une gamme complète de solutions aux opérateurs de Tv payante, distributeurs de contenus, broadcasters, gouvernements et entreprises clientes.

Elemental BlackmanCette transaction demeure soumise aux conditions habituelles et devrait être finalisée durant le dernier trimestre 2015.

Durant l’IBC2015, d’Amsterdam  (10-15 Septembre), AWS et Elemental présenteront une série de workflows vidéo et de streaming basés sur le Cloud sur leur stand respectif. AWS sera situé  Hall 14 sur le Stand 14.N29. Elemental  Hall 4 sur le Stand 4.B80.

NRK (Norway) sélectionne Arkena (TDF group) pour la diffusion de ses services en ligne

Par défaut

Arkena CDN logoLe diffuseur public norvégien NRK a signé un accord pluriannuel avec Arkena [filiale de TDF, née de la fusion de Cognacq-Jay Image, PSN, Qbrick et SmartJog, début 2014, Ndlr] pour la diffusion de ses services de vidéo via le CDN (Content Delivery Network) d’Arkena.

Le diffuseur public national NRK propose le premier service de streaming en Norvège. En 2014, il a diffusé plus de 120 Petaoctets (Po) de trafic et prévoit cette année plus de 200 Po.

Arkena a été sélectionné comme fournisseur principal de NRK pour la diffusion multi-screen de son contenu vidéo live et à la demande vers tous les terminaux connectés.

 NRK est le diffuseur le plus important et le plus expérimenté de Norvège.Arkena Gregory Samson

Il a comparé les offres de l’ensemble des fournisseurs du marché avant de faire son choix. Nous avons reçu la note maximale de sa part et lui fournirons des services de streaming de qualité. Ce choix valide le positionnement d’Arkena comme opérateur CDN de référence dans les pays scandinaves ». Grégory Samson, directeur des ventes médias d’Arkena.

NRK réorganise sa plateforme de streaming

Arkena cdn-oct14

Arkena, un réseau pan-européen (clic sur la photo).

Pour ce faire, NRK développe une nouvelle plateforme de streaming dans laquelle il intègre plus étroitement encore les différents fournisseurs de CDN sélectionnés afin d’assurer un service de qualité optimum.

« Le public a des exigences de plus en plus élevées sur la qualité du visionnage en streaming et, l’usage se démocratisant, il n’accepte plus les problèmes de ralentissement réseau. Ce qui augmente les impératifs de qualité sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Nous sommes impatients de travailler plus étroitement avec NRK pour relever ensemble ce défi majeur », rajoute Grégory Samson.

« L’offre de diffusion de services CDN d’Arkena, entité du Groupe TDF, est axée sur la qualité de service vidéo de bout en bout grâce à la maîtrise de l’infrastructure et sa forte capacité d’investissement dans le réseau et les services ».

Le contrat signé avec NRK vient renforcer la position d’Arkena en tant que fournisseur de services de diffusion CDN pour les médias.