Ateme participe aux retransmissions sportives de la chaîne russe TV Start

Par défaut

Ateme TV Start2

La chaîne russe « TV Start », spécialisée dans les retransmissions en direct d’événements sportifs, s’est équipée des encodeurs et décodeurs Kyrion du fabricant française Ateme pour ses cars de transmission satellite de télévision (DSNG).

Basé sur le moteur de compression Stream, les systèmes Kyrion d’Ateme ont intéressé la télévision russe pour leur « haute qualité vidéo en bande de base, même à de faibles débits » indique Ateme. Ils ont été conçus pour des contributions vidéo sur réseaux satellites ASI ou IP.

Ateme_TV Start Russia2

Les systèmes Kyrion disposent de caractéristiques intéressantes telles qu’une mise en fonctionnement rapide et une faible latence de bout-en-bout. Ils  affichent en façade un petit écran audio-vidéo de contrôle, une sortie ABR et prennent en charge les modulations satellites DVB-S/S2/S2x.

Ateme_TV Start Russia

« En tant qu’entreprise à forte expérience dans la diffusion d’événements sportifs, nous sommes très familiers avec les solutions disponibles sur le secteur DSNG, a déclaré Vladimir Shirkov, producteur général de TV Start. Nous avons choisi Kyrion d’Ateme pour sa haute qualité vidéo, sa fiabilité et sa facilité d’utilisation, caractéristiques essentielles dans un car satellite où l’espace de mouvement est limité. Nous avons également été influencés par le niveau élevé d’accompagnement pour la mise en place du matériel du côté d’Ateme et de son représentant en Russie, SVN Group. »

Ateme_Start TV

« Kyrion nous permet de travailler avec une grande variété de codecs et offre la meilleure qualité vidéo possible pour une diffusion fiable d’événements sportifs en direct. Nous pouvons ainsi proposer aux téléspectateurs des images de haute qualité sans risque d’interruption de la diffusion à un moment crucial d’une rencontre sportive, » conclut Vladimir Shirkov.

 

Roland-Garros 2016 : l’expérience Ultra Haute Définition continue mais avec des couleurs HDR

Par défaut

Fransat-ultra-hd-roland-garrosPour la quatrième année consécutive, la Fédération Française de Tennis et France Télévisions, en collaboration avec TDF et Eutelsat, assurent la retransmission des demi-finales et des finales des simples dames et messieurs, ainsi que les finales des doubles dames, messieurs et mixte en Ultra Haute Définition (4K). La production de ces images est réalisée par Euromedia, avec la collaboration d’Ateme, Harmonic, 4Ever et Sony.

Retransmis en direct du 2 au 5 juin, sur une chaîne événementielle éditée par France Télévisions, les matches sont accessibles sur la TNT (chaîne 81) avec TDF qui assure la diffusion depuis la Tour Eiffel vers les foyers de Paris et de la région parisienne équipés d’un téléviseur Ultra-HD compatible, ainsi que dans toute la France avec un encodage HEVC (H265) sur la chaîne FRANSAT Ultra HD du bouquet satellite gratuit FRANSAT (chaîne 444). A l’étranger, les spectateurs canadiens bénéficient d’une retransmission UHD sur la chaîne canadienne TSN.

De plus, des tests de diffusion en direct de TV UHD intégrant la technologie HDR (High Dynamic Range) sont effectués sur Roland-Garros. Cette technologie permet d’augmenter le réalisme des images sans saturer la luminosité dans les zones très éclairées (soleil, ciel, nuages..) et sans masquer les détails dans les zones faiblement éclairées (zones d’ombre, tombée de la nuit, contre-jour…).Roland-Garros-french-open-tennis-logo
Les spectateurs de Roland-Garros ont, quant à eux, la possibilité de visionner les images HDR sur des télévisions Samsung et LG, au stand France Télévisions, au RG Lab, l’espace nouvelles technologies du tournoi. Ateme intervient sur la démonstration 4K HDR en direct diffusée sur place avec sa solution logicielle de transcodage Titan incorporant la technologie HDR choisie par Samsung pour les développements UHD-HDR de sa ligne de produits Samsung SUHD TV.

Technicolor quitte le consortium HEVC Advance pour licencier ses brevets en direct

Par défaut
Technicolor Frederic-Rose

Frédéric Rose, Directeur Général de Technicolor.

Moins d’un an après le lancement (et son entrée en mars 2015 en tant que membre fondateur) dans le consortium HEVC Advance – dont le but est de commercialiser via des licences aux industriels des brevets liés à la norme HEVC -, Technicolor annonce se retirer du consortium, le 03/02/2016, et décide de licencier directement ses brevets portant sur les technologies HEVC auprès des fabricants de produits électroniques. Un acte que Technicolor justifie afin de favoriser l’adoption plus rapide du standard par l’industrie. 

Dans un communiqué daté du 03/02/2016, Technicolor explique que « de nombreux acteurs de l’industrie ont retardé l’adoption du standard HEVC dans leurs produits et ont redirigé leurs investissements vers des technologies alternatives » . On ne voit pas trop de quelles technologies il s’agit puisque HEVC (et ses différents profils) est la norme de compression communément reconnue par l’industrie comme étant la plus efficace et qualitative pour prendre en charge les formats haute résolution nouveaux tels que 4K/UHD, High Dynamic Range (HDR) ou HFR (High Frame Rate). Compte tenu de son rôle dans le développement et la promotion du standard HEVC, « Technicolor est convaincu que la meilleure solution pour l’industrie ainsi que pour le Groupe est l’adoption rapide et large d’une technologie unifiée. »

Suite à cette décision, l’industriel a signé un accord de licences « significatif » couvrant l’utilisation de ses brevets relatifs aux technologies HEVC. Le groupe n’a pas apporté de précision concernant cet accord, mais il semble que depuis le rachat de la division décodeurs (set-top box) de Cisco en novembre 2015, la capacité de Technicolor à licencier directement ses brevets apparait la plus appropriée au développement de son business.

Technicolor HEVC AdvanceDe son côté, HEVC Advance rappelle que « faire apple au consortium reste le moyen le plus efficace pour acquérir un ensemble de brevets HEVC ». Le consortium a retirer les 12 brevets de Technicolor qui y figuraient. Il dispose à présent de 371 brevets dont la liste réactualisée figure sur ce lien.

Le premier accord « significatif » de Technicolor « met en évidence la capacité du Groupe à créer de la valeur plus efficacement qu’au travers de sa participation dans un consortium de brevets, explique Technicolor. Il vise à encourager les autres détenteurs de brevets à signer des contrats similaires. » 

Technicolor licencie ses brevets HEVC uniquement pour les produits électroniques et ne prévoit pas d’inclure les acteurs de la diffusion on-line de contenus (« streaming »).

Nativ investit le marché français avec Magic Hour

Par défaut

Ooyala3

Le britannique Nativ (filiale du californien Ooyala) développe pour le broadcast et l’institutionnel sa plateforme logistique de médias (Media Logistics Platform) baptisée Mio. Cette plateforme compte une suite de modules chargés d’effectuer des tâches répétitives : de l’ingest à la diffusion, jusqu’à la monétisation des contenus média, avec pour avantage d’opérer de manière agnostique au sein de tout workflow. En France, Magic Hour vient de mettre en place un partenariat de distribution exclusive de la plateforme Mio.

Si à travers la suite Mio, Nativ compte d’ores et déjà des références de renom en Europe, tel que TV2, la deuxième chaîne nationale danoise, ITV Studios au Royaume-Uni ou encore Ooyala1la Radio Télévision suisse romande (SRT), et d’importants acteurs institutionnels publics et privés, le territoire hexagonal demeure pour Nativ un marché dynamique à conquérir à travers son nouveau distributeur Magic Hour.

Dans un récent communiqué, Rags Gupta, directeur général en charge de la région Europe, Moyen-Orient, Asie de Ooyala, maison mère de Nativ, souligne l’importance de ce partenariat exclusif « qui vise à rendre largement disponible Mio auprès du marché français » et notamment auprès des diffuseurs et propriétaires de contenus. Et d’insister aussi sur le potentiel de la suite…

Rags_Gupta_Ooyala-_482

Rags Gupta, directeur général chargé de la région EMEA de Ooyala

… logicielle de Nativ qui dispose « d’une puissance et d’une souplesse pour automatiser les tâches d’habitude laborieuses et coûteuses ». Côté contenus, Mio traite aussi bien les contenus de divertissement que ceux visant à les monétiser, telle la publicité. Rags Gupta souligne par ailleurs que la plateforme Mio s’inscrit comme «  complément idéal des solutions broadcast traditionnelles, lesquelles nécessitent une technologie orientée data dans un univers où diffuseurs, opérateurs et sociétés de médias sont face à un besoin d’évolution constante pour exploiter tous les supports de diffusion. »

 

Pour Ralph Chaloub, cofondateur de Magic Hour, la plateforme Mio est « une solution intelligente qui permet de réduire les coûts à chaque étape d’un workflow, de la création des contenus jusqu’à leur monétisation, redéfinissant les limites du Media Management. »

Technicolor : accords avec LG et Philips sur l’Ultra HD et le HDR (High Dynamic Range)

Par défaut

LG Oled TVTechnicolor a annoncé en début de semaine une collaboration étendue avec LG Electronics autour de l’UHD (Ultra Haute Définition) et du HDR (High Dynamic Range), notamment pour les écrans 4K Oled du coréen. Les deux sociétés sont membres du Conseil de l’UHD Alliance. Les premiers éléments de leur collaboration seront dévoilés pour la première fois au salon CES 2016 (6-9 Jan. 2016, Las Vegas). Les deux entreprises vont par exemple montrer des contenus inédits étalonnés en HDR du légendaire Francis Ford Coppola, scénariste, réalisateur et producteur mythique aux nombreux Oscars.

Francis_Ford_Coppola(CannesPhotoCall)_crop« Depuis l’invention du film en couleur, Technicolor a toujours défendu de belles images brillantes et claires. Un partenariat entre Technicolor et la technologie OLED de LG va transmettre la magie de mes films à la maison , comme ils doivent être découverts ». Francis Ford Coppola.

Au salon CES 2016, le stand de LG présentera des contenus HDR créés par Technicolor et encodés avec la solution HDR de Technicolor. Sur le stand privé de Technicolor au Venetian Hotel, les nouvelles télévisions OLED 4K HDR de LG de 2016 seront présentées. Elles sont parmi les premiers écrans certifiés par l’UHD Alliance comme étant des appareils « Ultra HD Premium ».

Dans l’avenir, les sites de postproduction de Technicolor pourront être équipés partout dans le monde d’écrans OLED 4K-UHD de LG  là où les meilleurs réalisateurs de films et producteurs de télévision viennent créer, visionner et approuver leurs contenus avant leur distribution.

Accord de partenariat avec Philips autour du HDR

Philips UHD HDR 65PUT8609_56-IMS-en_SATechnicolor s’occupera du développement d’une solution conjointe avec Philips, fabricant d’électronique grand public, conforme aux spécificités liées à l’affichage HDR. Technicolor se chargera également des ventes et activités de licence associées aux offres conjointes HDR.

« Technicolor et Philips offriront une solution unique qui permettra de fournir du HDR avec une compatibilité totale avec les écrans existants. Ceci simplifiera le déploiement du HDR pour les diffuseurs de programmes qui pourront transmettre un seul signal, indépendamment du téléviseur qui équipe le foyer », a indiqué le groupe.

Les tout premiers résultats de la solution conjointe seront exposés au NAB 2016, et suivis par des déploiements commerciaux sur des semi-conducteurs  fin 2016. Les deux sociétés continueront à travailler indépendamment à d’autres solutions pour améliorer les technologies audio et vidéo.

Harmonic : rachat de Thomson Video Networks au 1er trimestre 2016 pour 75M$ (+15M$) sous réserve d’acceptation

Par défaut

Harmonic

Thomson Video Networks, spécialiste de la compression vidéo, adossé au fonds privé de capital développement Edmond de Rothschild Investment Partners (EdRIP), expert en développement des entreprises à l’international, a annoncé le 7 décembre 2015 avoir reçu une offre ferme de rachat par l’américain Harmonic, leader mondial d’infrastructure de diffusion vidéo, en vue d’acquérir 100 % de son capital.

Harmonic Patrick Harshman

Dr Patrick Harshman,CEO d’Harmonic

La transaction proposée par Harmonic est conforme à la stratégie du français visant à accélérer son développement à l’échelle mondiale, avec des ressources renforcées permettant de créer davantage d’innovation et de valeur au profit des clients.

En échange, Harmonic a obtenu un accord exclusif de négociations de la part des actionnaires de Thomson Video Networks. L’américain doit encore sécuriser le financement de cette opération dont le montant atteindrait 75M$ (USD) auxquels s’ajouteraient 15M$ pour ajustement après signature. La transaction devrait être finalisée au 1er trimestre 2016, soumise à l’accord du comité d’entreprise de Thomson Video Networks et à l’acceptation de l’offre d’Harmonic par les actionnaires français. Un accord également soumis aux approbations réglementaires et autres conditions de clôture habituelles.

Thomson Video Networks Christophe Delahousse

Christophe Delahousse, président de Thomson Video Networks

Thomson Video Networks emploie aujourd’hui 400 salariés, dont 300 à Rennes, siège de l’entreprise. Elle a emménagé en juin dernier dans un nouveau siège social plus moderne (le premier bâtiment labellisé Effinergie+ en France) de 7000 m2 à Cesson-Cevigné. Elle a réalisé un chiffre d’affaire de 71M€ en 2014 et dispose de 16 filiales commerciales et techniques à l’étranger. Thomson Video Networks réalise 90 % de son chiffre d’affaires à l’export, en Europe, Asie, États-Unis et Amérique Latine.

La combinaison des deux experts conduira à la création d’un acteur mondial de solutions de diffusion vidéo capitalisant sur les fondations des deux compagnies et leur longue expérience internationale.

Ericsson : accord de rachat d’Envivio pour 125M$ – Ericsson announces agreement to acquire Envivio for 125M$

Par défaut

Ericsson et EnvivioEricsson (Nasdaq:ERIC) today announced its agreement to acquire Envivio (Nasdaq:ENVI), by means of a tender offer for a price of USD 4.10 per share in cash, or approximately USD 125 million in the aggregate.

The acquisition will strengthen Ericsson’s video compression position, combining its leading position in broadcast and contribution with Envivio’s leadership in multiscreen cable and telecom. Envivio’s cloud-centric and software-based video capabilities will be a key addition to Ericsson’s extensive portfolio of media enrichment, processing, publishing, delivery, and TV platforms, enabling TV experiences on any device.

Envivio is a global leader in software-based video encoding with an installed base of over 400 TV service provider and content owner customers in all markets globally (Comcast, Cox Communications, Liberty Global, Sky, Telstra and Time Warner Cable). Envivio generated revenues of USD 43 million during full year 2014 and is headquartered in San Francisco, CA. Envivio was founded in 2000 and has a staff of approximately 200 employees worldwide. 

Envivio’s advanced software solutions for pay TV and TV Anywhere applications perform software-based video encoding/transcoding, processing, packaging and ad insertion. Envivio’s cloud-centric pure software video processing is available on Intel-based appliances or IT blade servers. The acquisition is expected to close in the fourth quarter, 2015, subject to customary closing conditions.

You can find Ericsson at IBC (11_15 Sept. 2015) in Hall 1, Stand 1:D61

Matrox M264 Multi-channel 4:2:2 10-bit H.264 Encoder Card for Developers Now Shipping

Par défaut
Matrox_M264_multi-channel_encoder_card_1500pix

The Matrox M264 Multi-channel 4:2:2 10-bit H.264 Encoder Card now available.

Matrox Video announced september 8th 2015 that the Matrox M264 multi-channel 4:2:2 10-bit H.264 encoder card is now available. M264 is a half-length PCIe card featuring an onboard codec for unprecedented multi-channel H.264 encoding/decoding quality and performance from Baseline Profile to High 10 Intra Profile up to Level 5.2. Multi-channel motion-adaptive de-interlacing and up/down/cross scaling allow content to be repurposed into any resolution before encoding or after decoding, which is particularly beneficial for OTT workflows.

Matrox Vizrt 4K-HDTV

Viz Engine supports video output ranging in SD all the way to 4k fill and key.

M264 offers the pristine quality needed for broadcast distribution, contribution and production applications. It encodes a single stream of 4Kp60 H.264/AVC intra-frame at 4:2:2 10-bit, up to 10 streams of HD long GOP at 4:2:2 10-bit or up to 16 streams of HD at 4:2:0 8-bit. Presets for Sony XAVC and Panasonic AVC-Ultra formats are provided. The card is designed for low latency and offers dynamic bitrate and GOP control to allow adjustments on the fly.

M264 will be featured at IBC2015 (Amsterdam, Sept. 11–15) on the Matrox stand 7.B29. on stand 7.A20 Vizrt will present a technology demonstration of Viz Engine that incorporates the Matrox M264 card to provide 4:2:2 10-bit H.264 contribution-quality IP playout.

Matrox M264 is the ideal H.264 encoder card for OEMs who need to add IP streaming capabilities to channel-in-a-box systems, video servers, broadcast graphics systems, multiviewers and switchers or create high-density encoders, transcoders and other broadcast media equipment. It can be used with industry-leading Matrox I/O cards like those in the new X.mio3 Series to create powerful hybrid solutions with baseband and IP streaming support all in one. Comprehensive development tools in the Matrox DSX SDKs for Windows or Linux include versatile file reading/writing, memory management, IP streaming, synchronization mechanisms and a large selection of software codecs and effects. A prototyping tool provides a graphical representation of all hardware components so developers can simulate and test their use cases within minutes, before writing a single line of code. From a single development effort, broadcast equipment manufacturers can create a variety of products at a full range of price/performance levels.

Availability

Matrox M264 is available now. Developers may obtain more information by e-mailing video_oem.info@matrox.com. Developers attending IBC 21015 may request a private demonstration.

Harmony, orchestrateur de workflows médias, selon Arkena

Par défaut

Capture d’écran 2015-09-07 à 19.17.50Arkena (Groupe TDF) a choisi le salon IBC 2015 pour annoncer le lancement d’Harmony, sa nouvelle plateforme de gestion et d’orchestration des workflows médias. Cette solution sera présentée pour la première fois au RAI d’Amsterdam, sur le stand d’Arkena – 1.B79. Afin d’accompagner les diffuseurs, les opérateurs de télévision payante et les distributeurs dans la gestion de la complexité croissante des workflows, Arkena propose à travers son offre de gestion de contenu, Cloud4Media, une nouvelle solution BPM (Business Process Management) dédiée aux médias baptisée Harmony.

Cette solution en mode SaaS (logiciel en tant que service) opère comme une couche indépendante qui peut s’interfacer avec n’importe quelle système de transcodage, de stockage, de transfert, de contrôle qualité, de gestion de médias, de sécurité, de watermarking. Son architecture SOA (Service Oriented Architecture) permet une intégration avec les principales solutions du marché, à travers les API (Application Programming Interface).

Les utilisateurs d’Harmony peuvent choisir leurs propres partenaires techniques pour chacun des services, en fonction, de leurs politiques d’infrastructure (100% SaaS, sur site, ou encore une approche hybride). De plus, comme Harmony intègre la suite des services Cloud4Media, la solution est compatible au standard IMF ce qui garantit la possibilité de traiter tous types de contenus et d’adresser tous les formats.

Arkena présentera sur le stand 1.B79 de l’IBC l’ensemble de ses solutions de diffusion OTT et de gestion de contenus, incluant Harmony, sa nouvelle solution d’orchestration média.

Aviwest brings new 4K contribution encoder

Par défaut
AVIWEST_DMNG_HE4000

The Aviwest’s DMNG HE4000, a new HEVC 4K video encoder.

AVIWEST, a global provider of video contribution systems, announced the launch of the DMNG HE4000, a new HEVC 4K video encoder designed to optimize the distribution of 4K content over unmanaged networks. Using the video encoder for contribution applications, broadcasters can deliver crystal-clear 4K, HD, or SD video content at low bit rates over IP networks, even in volatile network environments. Aviwest will demonstrate the DMNG HE4000 at IBC2015, Sept. 11-15, at stand 2.A29 in Amsterdam, and the encoder is expected to ship in Q4 of 2015.

Aviwest Philippe_Gonon - copie« Our new DMNG HE4000 video encoder supports HEVC compression in addition to a unique combination of contribution protocols, ensuring smooth delivery of live video content over unmanaged networks, while keeping broadcasters’ capital and operational costs low. » 

Philippe Gonon, advanced R&D manager at Aviwest.

The DMNG HE4000 features a compact design that reduces power costs and space requirements, enabling broadcasters to cost-effectively address the growing consumer demand for superior quality live and on-demand video content. 

The 1RU HE4000 encoder features Aviwest SafeStreams technology, bonding together IP networks to assure the delivery of live transmissions even in the midst of unpredictable and unmanaged network conditions, enabling broadcasters to provide seamless news and sports coverage from any location around the world. The HEVC 4K contribution encoder is fully integrated with the DMNG Manager and DMNG Studio receiver to simplify video monitoring, management, and reception.

The HE4000 is part of Aviwest’s DMNG (Digital Mobile News Gathering) family, which enables broadcasters to capture and broadcast live 4K, HD, or SD video over multiple networks, including bonded 3G/4G cellular wireless, Wi-Fi, Ethernet, and satellite. Offering easy integration into existing workflows and headends, extremely low power consumption, high MTBF (mean time between failures), and unparalleled mobility, the DMNG systems offer broadcasters a fully integrated and cloud-based solution for breaking news and live events coverage.