Pathé Wepler passe sa salle 1 en EclairColor afin de booster la qualité visuelle des films

Par défaut

pathe_wepler_parisCinemaNext, le spécialiste des services aux exploitants cinémas du Groupe Ymagis,  annonce l’équipement en EclairColor du Pathé Wepler (salle 1) situé Place Clichy à Paris. A cette occasion, les équipes d’Eclair ont remasterisé en EclairColor le film « Dalida » réalisé par Lisa Azuelos dont la sortie nationale est prévue ce mercredi 11 janvier 2017. Le procédé permet une optimisation des couleurs en post-production associée à certains systèmes de projection.

Produit par Bethsabée Mucho et distribué par Pathé, le film « Dalida » est disponible sur les écrans EclairColor dans les salles suivantes : Pathé Wepler, Gaumont Champs-Elysées (Gaumont Marignan), cinéma Confluences à Varennes-sur-Seine et cinéma Les Variétés à Marseille. La salle 1 du Pathé Wepler, d’une capacité de 378 fauteuils, rejoint ainsi les 15 autres salles existantes en France, déjà équipées en EclairColor. Elle est aussi la sixième salle EclairColor située à Paris après le Gaumont Champs-Elysées, l’Etoile Saint-Germain, le Studio 28, la Filmothèque du quartier Latin et l’Espace St Michel.

CinemaNext annonce un accord avec l’exploitant Empire Cinemas pour ses services techniques

Par défaut
empire-cinema

L’Empire Cinema de Leicester Square à Londres.

CinemaNext (groupe Ymagis), le prestataire de services aux exploitants cinématographiques, a signé le 9 décembre, un accord avec le circuit indépendant de salles de cinéma Empire Cinemas au Royaume-Uni pour superviser l’installation des systèmes de projection et audio, la maintenance, le monitoring et l’assistance technique, pour la totalité de son réseau de 14 complexes soit 127 écrans dont deux cinémas IMAX.

Les synergies pour les deux sociétés sont au cœur même de cet accord : d’un côté Empire, qui cherche à réduire les coûts d’exploitation de ces équipements, et de l’autre CinemaNext, qui ambitionne de continuer à renforcer son expertise dans le domaine de l’installation et la maintenance d’équipements cinématographiques afin de garantir le meilleur service et support technique à ses clients situés au Royaume-Uni.

Justin Ribbons, Directeur général d’Empire Cinemas, explique : « Nous avons une équipe d’ingénieurs in situ depuis de nombreuses années, mais avec l’avènement du numérique et les mutations technologiques que notre industrie a connus et continue de connaitre aujourd’hui, il est plus efficace pour nous en termes de coûts de confier à notre partenaire technique cette mission. CinemaNext peut ainsi plus facilement absorber les coûts de formation et s’occuper de la gestion des consommables, et de façon plus stratégique, prêter main forte à nos cinémas afin qu’ils puissent offrir à nos clients la meilleure expérience cinématographique possible« .

« L’effet immédiat de ce partenariat avec Empire Cinemas est le renforcement significatif de nos opérations au Royaume-Uni avec l’intégration, d’une part à notre équipe Anglaise dirigée par Jerry Murdoch (Directeur Général UK) de six ingénieurs ultra-compétents et expérimentés, et d’autre part, André Mort notre nouveau Directeur Technique (UK)« , explique Till Cussmann, Vice-président de CinemaNext. « Cela va également nous permettre de créer de nouvelles opportunités d’affaires et attestera de la qualité hors pair de nos services et des avantages – bénéfices coûts – en faveur d’Empire Cinemas et de nos autres clients exploitants au UK« .

Empire Cinemas ouvrira deux nouveaux complexes – un de 14 écrans et l’autre de 10 écrans – en février 2017 et au début de l’année 2018. Ces deux sites vont s’ajouter au circuit Empire Cinemas qui passera alors à 16 cinémas et 151 écrans.

Kinepolis ouvre le premier complexe cinématographique espagnol « tout-laser » à Grenade

Par défaut
kinepolis-ultra-laser-2

Projecteurs Barco 4K laser et son immersif Dolby Atmos, pour la plus grande joie du public.

Kinepolis Group a officiellement ouvert son cinéma situé dans le tout nouveau centre commercial « Nevada » à Armilla, au sud-ouest de Grenade. Il comporte 8 salles et 1.693 places et compte attirer près de 400.000 visiteurs par an. C’est le premier cinéma espagnol à être entièrement équipé de projecteurs lasers (Barco 4K) et du système sonore immersif Dolby Atmos. 

Le nouveau complexe Kinepolis à Grenade est le deuxième complexe « all-laser » du groupe à ouvrir ses portes, après celui de Breda (Pays-Bas) l’été dernier. Il sera d’ailleurs suivi d’ici quelques semaines de deux autres complexes totalement neufs à Utrecht (Pays-Bas) et Fenouillet (Toulouse, France).

Kinepolis CEO Eddy Duquenne (c) Belga

Eddy Duquesne, Directeur Général Kinepolis Group.

Kinepolis dispose déjà depuis 2004 d’un complexe de 15 salles et 4.600 places à Grenade. Ce second complexe flambant neuf permettra à Kinepolis de consolider sa position dans la région et d’offrir son expérience cinématographique unique à un public encore plus vaste. « Nous sommes convaincus que la ville de Grenade offre des possibilités suffisantes pour plusieurs multiplexes, en particulier dans le cadre du projet Nevada, qui élargira considérablement la zone de chalandise de ce nouveau cinéma », déclare Eddy Duquesne, le patron de Kinepolis. Le centre commercial Nevada dispose d’une surface de 280.000 m² et comprend 6.000 places de parking et 250 magasins, dont 185 ont déjà ouvert leurs portes.

Kinepolis a fait son entrée sur le marché espagnol en 1998 avec l’inauguration de Kinepolis Madrid, le plus grand multiplexe au monde (25 salles) à cette époque. En 2014, Kinepolis a repris les cinémas Abaco Alcobendas à Madrid et Abaco Cinebox à Alicante. Depuis, ces deux cinémas ont fait l’objet d’une rénovation de grande envergure et sont exploités sous la marque Kinepolis. Avec l’ouverture de ce tout nouveau multiplexe à Grenade, Kinepolis possède aujourd’hui six complexes de cinéma en Espagne.

Ymagis prend le contrôle de DSAT Cinéma, spécialiste de la distribution numérique par satellite

Par défaut

ymagis-logo-dsatLe Groupe Ymagis annonce le 3 novembre 2016 le rachat des 50,2% du capital de DSAT Cinéma détenu par Eutelsat. Conformément aux termes de l’accord signé en 2015, Eutelsat a exercé son option de vente permettant au Groupe de faire l’acquisition des 50,2% du capital détenu par Eutelsat dans DSAT Cinéma et de devenir ainsi l’unique actionnaire de la société. Elle sera consolidée dans les comptes du Groupe à partir du 1er novembre 2016.

Pour rappel, en juin 2015, Ymagis et Eutelsat avaient signé un partenariat en vue de renforcer les activités opérationnelles de leur joint-venture et proposer une solution globale commune en combinant les réseaux de livraison. Au moment de la signature de cet accord, Ymagis, à travers sa filiale Dcinex, et Eutelsat détenaient respectivement 49,8% et 50,2% du capital de DSAT Cinéma.

La société a enregistré un chiffre d’affaires de 3,9 M€ durant son exercice 2015-2016 clos le 30 juin 2016.

Jean Mizrahi, Président Directeur Général et co-fondateur d’Ymagis conclut : «Je me réjouis de la finalisation de l’acquisition de DSAT Cinéma qui est une étape importante dans la consolidation du marché. L’intégration des différentes plateformes de livraison nous permet d’une part, d’opérer l’infrastructure la plus importante en Europe pour la distribution dématérialisée de contenus audiovisuels avec plus de 3 300 cinémas connectés et, d’autre part, de capitaliser sur les différentes synergies afin d’atteindre notre objectif de rentabilité ».

Ymagis pose les bases de sa future croissance organique et externe à l’horizon 2020

Par défaut
jean-mizrahi-ceo

Jean Mizrahi – CEO

Le Groupe Ymagis, spécialiste européen des technologies numériques pour l’industrie du cinéma, présentait le 11 octobre son plan stratégique Perform 2020 (à horizon 2020) qui pose les bases d’une nouvelle croissance rentable portée par la rationalisation de son offre et de son organisation, l’innovation et le développement international.

 L’activité VPF reste fortement génératrice de cash-flow

Le VPF (Virtual Print Fee), activité historique du Groupe Ymagis, qui a permis de faire financer par les distributeurs la transition numérique des salles de cinéma en Europe, est désormais en diminution, comme logo-ymagisattendu. « L’activité va cependant rester fortement contributrice de cash-flow dans les années à venir et permettra au Groupe de financer la rationalisation et la croissance de ses deux autres pôles d’activité : CinemaNext (services aux exploitants de salles de cinéma) et Eclair (services liés aux contenus audiovisuels)« , indique la communication de Ymagis.

Croissance organique à deux chiffres pour Eclair et CinemaNext

Ymagis logo EclairAvec un positionnement de leader en Europe sur ses activités de services, Eclair et CinemaNext, le Groupe Ymagis se fixe un objectif de croissance annuelle moyenne de son chiffre d’affaires d’au minimum 10%. L’objectif est de remplacer à horizon 2020 l’activité VPF, qui représente 41% du chiffre d’affaires au 30 juin 2016, sur la base des offres existantes de ses deux pôles de services.

georges-garic-deputy-ceo

Georges Garic – Deputy CEO

Ymagis espère bénéficier d’un marché dynamique, tiré par le développement des contenus et des supports d’une part, et par la croissance continue de la fréquentation en salles d’autre part. Par ailleurs, les premiers équipements de projection numériques installés atteignant bientôt 8 ans, un important marché de renouvellement va se mettre en place à court et moyen terme. Enfin, le Groupe Ymagis entend croître plus vite que le marché en rationalisant son organisation et en segmentant son offre pour se concentrer sur des services à forte valeur ajoutée.

CinemaNext« La réorganisation, les synergies mises en place, les économies d’échelle réalisées et un pilotage global des activités, devraient permettre de rentabiliser rapidement le pôle Eclair et d’atteindre d’ici 2020, pour l’ensemble du Groupe, une rentabilité avant impôt de 5% minimum », souligne Ymagis

Un fort potentiel additionnel à travers l’innovation

pierre-flamant-cfo

Pierre Flamant – CFO

Ces chiffres n’intègrent pas les revenus et résultats qui proviendraient des nouveaux services et produits mis au point par les différentes entités du Groupe, à l’instar de sa EclairColor_Logonouvelle technologie EclairColor (dont la commercialisation vient de démarrer) qui « améliore très significativement la qualité des projections en salle, ce qui constitue un puissant élément de différenciation« , selon Ymagis. D’autres innovations sont en chantier, comme la plateforme EclairPlay, qui donnera l’accès en ligne à tous les services d’Eclair, favorisant ainsi les synergies et la récurrence des activités des six divisions composant le pôle. Le Groupe prépare également une solution « Premium Format » afin de proposer aux exploitants de nouvelles prestations haut de gamme pour leurs salles de cinéma.

Mise en œuvre d’une politique ciblée de croissance externe

till-cussmann-vp-exhibitor-services

Till Cussmann – VP Exhibitor Services

Le Groupe Ymagis, fort d’une position de leadership en Europe et après avoir réuni les conditions d’une croissance organique rentable, entend conserver un rôle de consolidateur

Eclair Trimaran Vanves

Eclair à Vanves

et profiter des opportunités de croissance externe qui se présenteront afin de compléter son offre ou d’accélérer son internationalisation sur de nouvelles zones géographiques à fort potentiel. Le Groupe souhaite, au travers de ces futures acquisitions, accroître de 50 M€ son chiffre d’affaires au cours des trois prochaines années, avec une rentabilité au moins égale aux activités issues de la croissance organique.

Mise à disposition de la présentation du plan stratégique

christophe-lacroix-vp-content-services

Christophe Lacroix – VP Content Services

La présentation du plan stratégique Perform 2020 est disponible sur le site Internet du Groupe Ymagis dans la rubrique « Documentation » de l’onglet « Investisseurs » ou en cliquant sur le lien suivant : http://goo.gl/gtgrLO

 

 

EuropaCorp se désengage de l’exploitation cinématographique

Par défaut
aeroville-europacorp-cinemas

Une des entrées du centre commercial d’Aéroville.

Le groupe de production et de distribution de films EuropaCorp a annoncé vendredi 30 septembre qu’il entamait des négociations exclusives avec le groupe Gaumont-Pathé pour lui céder ses deux multiplex haut-de-gamme : celui d’Aéroville à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) ouvert en 2013, et de la Joliette à Marseille (en développement dans les Bouches-du-Rhône). Cette décision met fin à la stratégie du groupe fondé par Luc Besson qui consistait à augmenter la part des rentrées d’argent régulières d’EuropaCorp à travers l’exploitation de salles de cinéma. L’idée étant de générer des revenus stables compensant la volatilité de l’activité production et distribution grâce à la gestion de complexes de cinéma. Le groupe indique que les revenus de son multiplex d’Aéroville ne sont pas en cause mais qu’il désire se « recentrer sur son coeur de métier » : la production de films et séries en langue anglaise. En 2014, le cinéma d’Aéroville avait totalisé 500 000 entrées, puis 770 000 en 2015. Au total, l’activité exploitation des salles de cinéma EuropaCorp a généré un chiffre d’affaires de 7,5 M€, soit 5 % du revenu sur l’exercice 2015-2016. Au lancement de cette activité, le groupe espérait atteindre les 20 % de ses recettes. La veille, EuropaCorp annonçait que le groupe chinois Fundamental Films allait investir 60 millions d’euros pour entrer dans son capital. Il deviendra ainsi son deuxième actionnaire.

Kinepolis clôture le processus de reprise du groupe Utopolis

Par défaut

La vente des quatre cinémas Utopolis belges, le 30 septembre 2016, a permis à Kinepolis Group de clôturer le processus de reprise du groupe Utopolis (Utopia SA), annonce Kinepolis le 3 octobre 2016. Kinepolis Utopolis

Le 9 novembre 2015, Kinepolis Group avait conclu avec les actionnaires d’Utopia SA un accord de reprise du groupe Utopolis pour une valeur totale de 66 millions d’euros en termes de valeur d’entreprise.

La reprise concernait cinq cinémas aux Pays-Bas (Almere, Den Helder, Oss, Zoetermeer, Emmen), trois au Grand-Duché de Luxembourg (deux à Luxembourg et un à Esch-sur-Alzette), un en France (Longwy) et quatre en Belgique. Les neuf cinémas non-belges ont été repris immédiatement.

Le CNC publie un rapport sur « la salle de cinéma de demain »

Par défaut
cgr-cinema-espace-jeux-video-cgr-brive

Espace Jeux vidéo au CGR de Brive, une des recommandations qui ressort de la mission de réflexion du CNC.

Frédérique Bredin, Présidente du CNC, a confié une mission de réflexion à Jean-Marie Dura* qui vise à recenser les innovations à ce jour mises en place dans les salles en France et à l’étranger.

« Penser la salle de cinéma c’est déjà la vivre, souligne Frédérique Bredin. Ces propositions forment une véritable boite à idées pour les salles comme pour les pouvoirs publics.»

Les tendances émergentes :

  • Le retour des salles de cinéma en centre-ville (à l’image des cinémas « haut de gamme » du réseau anglais Everyman Cinema ou des cinémas « lieu de vie » comme le Numax à Saint-Jacques-de-Compostelle)
  • Le renforcement des multiplexes « spectaculaires » tel que le circuit britannique Vue ou le multiplexe Gaumont Pathé à La Valette du Var en France
  • La place des nouvelles technologies (projection 4K, HDR, HFR, projection laser, fauteuils à effets environnementaux, écrans enveloppants, etc.) afin d’améliorer la qualité de son et de projection offerte aux spectateurs.
  • Le développement de « l’expérience-client » pour permettre à la salle de se différencier de l’attractivité grandissante des loisirs à domicile, grâce à des nouveaux services comme le « dîner à la place » proposé, par exemple, par le cinéma  Alamo Drafthouse à San Francisco ou le multiplexe Europacorp Cinemas à Tremblay en France.
  • La place des contenus alternatifs aux films : spectacle vivant ou opéra développé notamment par les groupes Pathé ou UGC, compétitions de jeu vidéo, réalité virtuelle comme dans le circuit scandinave Nordisk Film, mais aussi des contenus pédagogiques comme les conférences et les cours magistraux, à l’image des cycles de découverte des musées proposés par le groupe MK2, ou encore programmation de « bonus » comme la revue numérique du Café des images à Hérouville-Saint-Clair.

Les recommandations :

  • Faciliter l’implantation des cinémas en centre-ville
  • la nécessité pour les salles de créer une identité architecturale forte
  • que les salles soient pleinement des lieux de vie citoyens et culturels, favorisant également la transmission des savoirs.
  • La création de véritables espaces dédiés aux jeunes, en élargissant le champ du cinéma notamment au jeu vidéo.
  • Un réel virage en matière de e-marketing vis-à-vis des spectateurs avec une coopération plus étroite entre distributeurs et exploitants.
  • Une vigilance sur le mouvement de concentration de l’exploitation au niveau mondial et la montée en puissance du marché asiatique.
  • Le rapport préconise ainsi le renforcement des grands groupes nationaux et / ou européens en matière d’exploitation pour garantir une offre cinématographique diversifiée.

Toutes ces recommandations seront étudiées avec les professionnels.

* Jean-Marie Dura, ancien Directeur Général du réseau européen d’UGC et ancien Directeur Général délégué d’Ymagis.

Télécharger le rapport de Jean-Marie Dura : http://www.cnc.fr/web/fr/rapports/-/ressources/10259265

Ymagis annonce le lancement d’EclairColor un nouveau procédé de préparation et de projection des films dans les cinémas

Par défaut

EclairColor_LogoYmagis, le spécialiste européen des technologies numériques pour l’industrie du cinéma, a présenté son nouveau procédé EclairColor, à l’occasion de CineEurope, le congrès européen des exploitants qui s’est déroulé à Barcelone du 20 au 23 juin 2016. Cette solution propriétaire associe une nouvelle méthode de préparation des longs-métrages à certaines technologies de projection dans les cinémas. Mise au point au premier semestre 2016, elle est l’aboutissement de longues recherches effectuées par les ingénieurs d’Eclair.

« EclairColor offre des images d’un meilleur contraste et d’une plus grande fidélité des couleurs, explique Jean Mizrahi, Président Directeur Général d’Ymagis. Le résultat est frappant et la qualité des images projetées est nettement supérieure. La démonstration en a été faite pendant CineEurope à un panel international de distributeurs, d’exploitants et de responsables techniques. Les projections tests ont été effectuées à l’aide d’un système double projection 4K Sony Digital Cinema (SRX-R515DS) modifié pour l’occasion par les ingénieurs du Groupe Ymagis. La présentation s’est déroulée au Cinesa Diagonal Mar, avec des projections comparatives d’extraits de films et de bandes annonces préparés au préalable avec le procédé EclairColor« .

B&S2_20_Standard

Sans le procédé.

B&S2_20_EclairColor

Avec le procédé EclairColor, les images sont plus vives. Belle et Sébastien 2 : L’aventure continue. Crédits Gaumont / Epithète Films / Radar Films. Réalisation : Christian Duguay.

« Le procédé EclairColor accroît de façon significative la qualité de projection en salle, en complément de l’amélioration de la résolution ou du High Frame Rate – HFR, déclare Georges Garic, Directeur Général Délégué du Groupe Ymagis. L’avantage d’EclairColor est de s’appuyer sur une gamme de projecteurs déjà disponibles sur le marché, offrant aux exploitants de salles de cinéma un accès quasi-immédiat à cette nouvelle technologie, et ce dans des conditions économiques particulièrement attractives« .

« Dans les prochaines semaines, des mesures seront prises pour permettre au procédé EclairColor de prendre son envol afin d’apporter aux réalisateurs, producteurs, distributeurs et aux exploitants, le moyen d’enrichir visuellement leurs projections, explique Christophe Lacroix, Senior Vice-Président d’Eclair. Nous continuons bien entendu à soutenir activement les initiatives visant à définir les futurs standards images tel que le High Dynamic Range – HDR. Le procédé EclairColor respectera tous les futurs standards« .

Le Groupe Ymagis tient à préciser qu’il sera possible d’équiper tout type de cinémas, quel que soit la taille des écrans, pour pouvoir projeter des films préparés avec le procédé EclairColor. Les équipements pourront indifféremment projeter les contenus avec le procédé EclairColor ou au format habituel. La réussite du procédé EclairColor est conditionnée par deux facteurs importants : d’une part, l’adoption de ce nouveau format par les réalisateurs, les directeurs photo et les distributeurs, et d’autre part, la constitution d’un parc de salles de cinéma suffisamment important, capable de projeter des films préparés avec le procédé EclairColor.

CNC – Lancement du Prix de la salle innovante. Date limite de dépôt des candidatures 5 septembre

Par défaut

A 12273Pour inciter à l’innovation dans les salles de cinéma, Frédérique Bredin, Présidente du CNC, lance un appel à candidatures pour décerner à l’automne 2016 le 1er Prix de la salle innovante.

Un jury de professionnels sélectionnera la salle qui aura su inventer et mettre en œuvre une nouvelle manière d’exploiter la salle de cinéma, que ce soit à travers le lieu, les nouvelles technologies, la programmation, l’animation ou encore la mise en œuvre de toutes pratiques novatrices.

Les critères de sélection :

Les candidatures pour le Prix de la salle innovante 2016 sont ouvertes :

– Aux exploitants d’établissements de spectacles cinématographiques qui ont été créées ou ont fait l’objet d’une réouverture au public entre le 1er septembre 2015 et le 1er septembre de l’année 2016 ;

– Aux exploitants d’établissements de spectacles cinématographiques au sein desquels a été mis en œuvre un projet innovant entre le 1er septembre 2015 et le 1er septembre2016.

AudiodescriptionLes innovations mises en œuvre et présentées par les exploitants peuvent notamment porter sur :

  • l’architecture de l’établissement, son aménagement intérieur ou son insertion dans l’environnement ;
  • les technologies développées et les équipements mis à disposition des spectateurs ;
  • la programmation des œuvres cinématographiques et des autres contenus audiovisuels ;
  • l’animation de la salle ;
  • la politique de communication de l’établissement…

Le prix :

La salle lauréate se verra attribuer une dotation financière de 10 000 € et bénéficiera d’une campagne de communication sur plusieurs supports.

Audiodescription2Le jury :

Pour l’édition 2016, le jury sera composé des personnalités suivantes :

Patrick Bloche, député de la 7ème circonscription de Paris et Président de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée nationale

Laurent Cotillon, directeur exécutif du Film Français

Cécile de France, actrice

Cédric Klapisch, cinéaste

Arnaud Métral, directeur Général de Webedia – Allociné

Agnès Salson, diplômée de la Fémis (exploitation/distribution) et co-fondatrice du Tour des Cinémas

Jean-Paul Viguier, architecte

Calendrier :

Fauteuils innovationFigueras-PremiumLe prix sera remis le 28 septembre 2016 en présence de Richard Patry, Président de la Fédération Nationale des Cinémas Français et de Frédérique Bredin, Présidente du CNC, lors du 71ème Congrès des exploitants organisé par la FNCF à Deauville.

Date limite de dépôt des candidatures : 5 septembre 2016

Modalités et conditions de participation : www.cnc.fr/c/document_library/get_file?uuid=796a09dd-e058-4681-af34-60f77c7a8008&groupId=18

Contact : prixdelasalleinnovante@cnc.fr