Newtek NDI accélère les workflows de production en collaboration avec Adobe et ses outils Creative Cloud

Par défaut

Newtek NDI AdobeNewTek annonce au salon NAB de Las Vegas le lancement de NDI pour Adobe Creative Cloud, un plug-in logiciel sur protocole IP intégrant la technologie NDI (Network Device Interface) mise au point par NewTek. Les utilisateurs d’Adobe Premiere Pro CC, Adobe After Effects CC – ainsi que d’autres applications Creative Cloud d’Adobe – peuvent envoyer leurs fichiers vidéos et audios en temps réel à n’importe quel système équipé du plug-in NDI, telles que consoles de production ou cartes de capture (ou tout autre dispositif de constructeurs utilisant déjà le standard ouvert de NewTek qui assure la connectivité IP entre ces appareils), à travers un réseau Ethernet classique. Newtek indique « que les  délais de pré- et post-production sont réduits en évitant les étapes de rendu et de téléchargement des fichiers, ce qui permet de vérifier et de valider les images de manière bien plus rapide et efficace ». Cette technologie permet également à des équipes de travailler de façon collaborative, en temps réel et à distance, sur une seule et même interface, gagnant ainsi un temps précieux tout au long du processus de création.

Pour les directs également

L’intégration NDI des produits dans le Creative Cloud d’Adobe doit également permettre des workflows de montage sur protocole IP dans des environnements de production en direct, tels que les News et les événements sportifs.

Newtek NDI Adobe2

Présentation de la techno Newtek NDI intégrée aux outils Adobe Creative Cloud au NAB 2016

Les producteurs pourront inclure, directement depuis la fenêtre de montage Adobe Premiere Pro CC, du contenu édité, y compris Key + Fill, dans leur régie sans avoir à exporter ce contenu sur des serveurs de diffusion.

« NDI pour le Creative Cloud d’Adobe transforme les workflows des utilisateurs d’Adobe Premiere Pro CC et d’After Effects CC en rendant les éléments de création visibles en pleine résolution sur quasiment n’importe quel écran ou n’importe quel dispositif de sortie du réseau local », indique Michael Kornet, vice-président directeur du développement commercial de NewTek.

« Le plug-in NewTek NDI pour les outils Creative Cloud d’Adobe permet de travailler de manière optimale au rythme effréné des productions actuelles. Cette technologie ouvre également des perspectives aux monteurs et producteurs désireux d’intégrer Adobe Premiere Pro CC dans leurs workflows de production en direct », estime Sue Skidmore, directrice des relations partenaires chez Adobe Pro Video.

NDI est aujourd’hui disponible comme kit logiciel de développement (SDK) libre, pour toute entreprise désireuse d’instaurer des workflows IP dans ses processus ou dans les outils de production qu’elle crée.

Prix et disponibilité

Le plug-in NDI de NewTek pour le Creative Cloud d’Adobe peut être dès à présent téléchargé sur le site https://store.newtek.com ou acheté au prix conseillé de 99 dollars US.

Technicolor : chute de près de 10% après sa décision de commercialiser directement ses brevets HEVC

Par défaut
Technicolor Set-top box UHD

Décodeur UHD/4K de Technicolor intégrant la norme HEVC

Technicolor chute ce matin 05/02/2016 à l’ouverture de la bourse de Paris (-9,7% à 5,68 euros) après avoir annoncé hier soir sa décision de licencier directement son portefeuille de propriété intellectuelle portant sur les technologies de compression HEVC aux fabricants de produits électroniques plutôt que par l’intermédiaire du consortium HEVC Advance, afin de favoriser l’adoption plus rapide du standard par l’industrie.  Le marché a mal réagi à cette décision qui ne pourra être analysée en termes positifs ou négatifs pour Technicolor et l’industrie toute entière qu’avec le temps.

Technicolor quitte le consortium HEVC Advance pour licencier ses brevets en direct

Par défaut
Technicolor Frederic-Rose

Frédéric Rose, Directeur Général de Technicolor.

Moins d’un an après le lancement (et son entrée en mars 2015 en tant que membre fondateur) dans le consortium HEVC Advance – dont le but est de commercialiser via des licences aux industriels des brevets liés à la norme HEVC -, Technicolor annonce se retirer du consortium, le 03/02/2016, et décide de licencier directement ses brevets portant sur les technologies HEVC auprès des fabricants de produits électroniques. Un acte que Technicolor justifie afin de favoriser l’adoption plus rapide du standard par l’industrie. 

Dans un communiqué daté du 03/02/2016, Technicolor explique que « de nombreux acteurs de l’industrie ont retardé l’adoption du standard HEVC dans leurs produits et ont redirigé leurs investissements vers des technologies alternatives » . On ne voit pas trop de quelles technologies il s’agit puisque HEVC (et ses différents profils) est la norme de compression communément reconnue par l’industrie comme étant la plus efficace et qualitative pour prendre en charge les formats haute résolution nouveaux tels que 4K/UHD, High Dynamic Range (HDR) ou HFR (High Frame Rate). Compte tenu de son rôle dans le développement et la promotion du standard HEVC, « Technicolor est convaincu que la meilleure solution pour l’industrie ainsi que pour le Groupe est l’adoption rapide et large d’une technologie unifiée. »

Suite à cette décision, l’industriel a signé un accord de licences « significatif » couvrant l’utilisation de ses brevets relatifs aux technologies HEVC. Le groupe n’a pas apporté de précision concernant cet accord, mais il semble que depuis le rachat de la division décodeurs (set-top box) de Cisco en novembre 2015, la capacité de Technicolor à licencier directement ses brevets apparait la plus appropriée au développement de son business.

Technicolor HEVC AdvanceDe son côté, HEVC Advance rappelle que « faire apple au consortium reste le moyen le plus efficace pour acquérir un ensemble de brevets HEVC ». Le consortium a retirer les 12 brevets de Technicolor qui y figuraient. Il dispose à présent de 371 brevets dont la liste réactualisée figure sur ce lien.

Le premier accord « significatif » de Technicolor « met en évidence la capacité du Groupe à créer de la valeur plus efficacement qu’au travers de sa participation dans un consortium de brevets, explique Technicolor. Il vise à encourager les autres détenteurs de brevets à signer des contrats similaires. » 

Technicolor licencie ses brevets HEVC uniquement pour les produits électroniques et ne prévoit pas d’inclure les acteurs de la diffusion on-line de contenus (« streaming »).

Sky investit 10 millions de dollars dans le domaine de l’analyse programmatique des datas

Par défaut

SKY logoLe bouquet britannique de télévisions payantes par satellite Sky a investi 10 M$ dans DataXu (Boston, Massachusetts), un développeur de logiciels d’analyse de programmation marketing, de gestion des données et d’activation médias. DataXu propose ses services aux marques et aux agences de pub dans le but d’identifier plus précisément leurs cibles quelques soit les appareils connectés qu’elles utilisent afin de leur proposer des messages publicitaires ciblés.

DataXu avance que sa plate-forme a la capacité d’analyser et d’optimiser les décisions d’achat sur plus de 100 milliards d’espaces publicitaires possibles, tous les jours dans le monde. En outre, il estime que son expertise en programmation marketing — planning d’achat média automatisé, piloté par les données d’utilisation sur plusieurs supports et formats — bénéficiera à Sky en tant qu’annonceur et investisseur.

La division publicitaire du groupe, Sky Media, fonctionne à présent avec DataXu pour pousser plus loin les opportunités de Sky AdVance – la solution de placement publicitaire du groupe -, afin d’aider les annonceurs à acheter des campagnes télé programmables. Et en tirant profit des données et des « analytics » (spécialité de DataXu) afin d’améliorer les résultats des campagnes. Lancé en 2015, Sky AdVance permet aux annonceurs d’afficher leur publicité quelque soit l’écran utilisé selon les différentes heures de la journée.

L’opération de rachat de Sky est la plus récente d’une série d’investissements sur des acteurs de niche qui préfigurent le futur du broadcast. En décembre 2015, Sky a repris l’américain TV4 Entertainment spécialiste de l’OTT (Over-the-top), ainsi qu’un autre américain, Pluto TV, agrégateur de vidéos en ligne, en octobre 2014. Le groupe a déjà investi dans d’autres entreprises technologiques, y compris Whistle Sports, le réseau d’événements sportifs on-line ; Roku, le prestataire de streaming vidéo ; et Jaunt, la compagnie de réalité virtuelle et d’immersion 360°. Grâce à ces investissements, Sky se positionne d’emblée comme un acteur à forte capacité technologique pour son audience de demain…

 

Ma Chaîne Sport – MCS TV en Ultra Haute Définition 4K-UHD avec le concours d’Ateme

Par défaut
MCS_UHD

MCS TV en 4K-UHD pour des sensations fortes au plus près de l’action

Ateme, le spécialiste français de solutions de compression vidéo dont la renommée a franchi nos frontières, a été choisi par MCS TV (Ma Chaîne Sport TV – Groupe Altice) afin de participer à la diffusion de la toute nouvelle chaine MCS Ultra HD. L’antenne a commencé à émettre des programmes UHD, notamment du basket avec le All Star Game encodé en HEVC et diffusé en 4K/UHD, le 30 décembre 2015 via SFR/Numéricable.

ATEME-Titan

Prise en charge des programmes 4K-UHD avec le Titan d’Ateme

TITAN, le dispositif de compression vidéo sur base logicielle d’Ateme mis en œuvre dans la chaîne est utilisé pour la transmission de programmes sur le câble, l’IPTv, DTV, le satellite DTH et l’OTT. Il assure un traitement vidéo le plus proche de la source d’origine à des débits minimum pour de l’affichage sur des écrans de grande taille ou sur devices mobiles (smartphones, tablettes graphiques…). TITAN offre de multiples possibilités de distribution du signal avec des Entrées/Sorties SDI et IP et assure le rôle d’encodeur, transcodeur, multiplexeur, statmux, packageur et serveur web. Il s’intègre facilement dans les dispositifs techniques déjà en place grâce à une interface utilisateur et un système de gestion intuitifs, mais aussi grâce à une gamme d’interfaces de programmation (API)

MCS Mickael Czmara« Nous avons choisi TITAN File pour le transcodage de nos programmes 4K en HEVC destinés à notre serveur de diffusion, et TITAN 4K pour la transmission de nos émissions en direct car ces produits sont fiables et matures avec des possibilité d’évoluer vers les prochains formats UHD. Utiliser des solutions purement logicielles fonctionnant sur les équipements éprouvés du commerce apporte la flexibilité dont nous avons besoin et conduira aussi à une meilleure efficacité commerciale et financière de nos activités ».

Mickael Czmara, Directeur Technique de MCS TV

Claude Stoffel, Directeur des Ventes chez Ateme :

ATEME Claude Stoffel.jpg« TITAN a été largement adopté par les diffuseurs et opérateurs de services à travers le monde car il a été pensé pour l’avenir, qu’il s’agisse de prendre en charge les images 4K-UHD HEVC, celles à grande dynamique HDR (High Dynamic Range) ou l’espace colorimétrique BT.2020 ».

Juke Box limited a fermé définitivement ses portes

Par défaut

Juke Box

Après 20 ans d’existence, l’importateur-distributeur nord-parisien, installé à Saint-Denis (93210), spécialiste des matériels audio professionnel (Eventide, Solid State Logic, Ruper Neve Designs…), a été déclaré le 14 janvier dernier en liquidation judiciaire par le Tribunal de Commerce de Bobigny. Malgré une diversification commerciale intelligente et un catalogue de marques renommées dominé par des solutions de traitement audio, la société fondée par l’ingénieur du son Jean-Baptiste Lierre a souffert de la crispation économique du secteur depuis 2009 et des difficultés à atteindre depuis son point d’équilibre. Le changement de stratégie de distribution de certaines marques au catalogue de Juke Box Ltd a accentué la dégradation financière de l’entreprise qui n’a pas eu d’autre choix que de clôturer définitivement son activité à la mi-janvier. Dans une lettre adressée à l’ensemble de ses partenaires (voir le lien dessous), Jean-Baptiste Lierre explique avec grande dignité les raisons qui ont conduit à cette triste situation.

www.jukeboxnews.com/

Digital Vision rachetée par ses dirigeants

Par défaut
Digital Vision CEO Kelvin Bolah

Digital Vision, CEO Kelvin Bolah.

Le suédois Digital Vision, connu notamment pour ses systèmes d’étalonnage et de restauration des fichiers film et vidéo (mais aussi fabricant de scanner et panneaux de contrôle vidéo), vient d’être racheté officiellement le 4 décembre par son équipe de management en la personne de Kelvin Bolah qui devient Pdg ; Greg Holland, qui officiera en tant que vice-président des ventes monde ; et Claes Westerlund qui devient vice-président des opérations monde. La reprise à la société Image Systems pour 656K€ (6,1M SEK) permettra d’assurer les futurs investissements en R&D. L’ensemble des équipes sera conservé en Suède et dans les bureaux étrangers à Londres, Los Angeles et Melbourne. Kelvin Bolah explique : « L’équipe de Digital Vision, ses clients et partenaires ont joué un rôle primordial dans notre décision de rachat. Pour avoir travaillé avec eux de nombreuses années et au regard de leur passion, leur expertise et des projets sur lesquels ils travaillent, nous étions persuadé qu’il fallait maintenir vivante la marque Digital Vision. L’investissement dans la société nous permettra d’accélérer la R&D afin de fournir dans les meilleurs délais nos produits primés à une large base de clients ».

Les produits Digital Vision comprennent :

– Golden Eye 4, le scanner d’archivage.

– Bifrost Archive Bridge, solution de préservation des archives film / vidéo qui utilise un workflow au coût maîtrisé.

– Nucoda, la suite de logiciels d’étalonnage et les panneaux de contrôle Precision et Tangent qui supportent les familles de produits DVO

– Phoenix, logiciel de restauration des images avec fonctionnalités automatiques.

– Thor, le matériel de traitement des images 4K en temps réel.

Digital Vision est importé en France par SAV (www.sav.tv)

La carte de capture VS4 Quad HD de Matrox compatible avec le logiciel de streaming Wirecast 6.0

Par défaut

Matrox_VS4_with_Telestream_Wirecast6

Multi-channel live streaming production and ISO recording systems ideal for live web shows, news, sporting events, concerts, church services, corporate meetings, lectures and more…

Matrox Video today announced the immediate availability of support for Telestream Wirecast 6.0 for Window the Matrox VS4 quad HD capture card.

In a single PCIe slot, Matrox VS4 provides up to four independent HD-SDI inputs with up to 8 embedded audio channels per SDI source and automatic input detection. Matrox VS4 not only sends the video feeds to Wirecast for streaming, it simultaneously provides high-quality ISO recording of all the original video and audio feeds to NLE-friendly codecs — ready for post-event editing.

Wirecast 6.0 adds powerful new production capabilities including the creation of playlists on the fly, easy replay of important moments and easy social media integration with Twitter messages overlaid directly onto the broadcast.

Capture d’écran 2014-11-19 à 17.19.06Wirecast provides a cost-effective solution for the creation and streaming of professional-quality live video productions to online audiences. Matrox is a valued industry partner that has been at the forefront of streaming technology. The integration between Wirecast 6 and Matrox VS4 provide users powerful live streaming production with 64-bit technology, virtually unlimited memory, improved stability and performance as well as powerful ISO recording of their live streams.”  Tom Prehn, Wirecast product manager at Telestream

 

Capture d’écran 2014-11-19 à 17.22.39With full turnkey, multi-channel HD streaming and recording systems based on VS4 and Wirecast available from some certified systems builders starting under $5000, virtually anyone can create professional-looking live web shows. Users can stream multiple live cameras while dynamically mixing in other media such as movies, images and sounds, and adding production features such as transitions, built-in titles, chroma key, virtual sets and live scoreboards.” Wayne Andrews product manager at Matrox

 

Price and availability

Wirecast 6.0 is available from the Telestream store.The Matrox VS4 card is available through a worldwide network of authorized dealers priced at $1,495 US (€1295, £995) not including local taxes and delivery. Matrox VS4 is also available in a bundle that includes the card and the new VS4Recorder Pro multi-channel recording software priced at $2,495 US (€1,995, £1,595).

Sky Italia améliore la rapidité de mise à disposition de ses contenus avec Akamai et Aspera

Par défaut

L’association des capacités de stockage de contenus et de diffusion d’Akamai et les possibilités d’accélération d’Aspera ont permis une amélioration de 650 % des vitesses de mise en ligne des fichiers vidéo et le renforcement de l’expérience de visualisation en ligne.

Akamai Technologies, fournisseur de services dans le Cloud pour la diffusion, l’optimisation et la sécurisation des contenus en ligne et des applications d’entreprise, a annoncé le 5 novembre que Sky Italia était parvenu à améliorer et à simplifier ses flux d’activité grâce aux solutions Media Delivery d’Akamai. En combinant les solutions de transfert de fichiers à grande vitesses fournies par Aspera, une société d’IBM, et NetStorage d’Akamai, plate-forme de stockage dans le cloud, Sky a réalisé une progression de jusqu’à 650 % dans sa vitesse de mise en ligne de fichiers.

Depuis leur lancement en 2012, Sky Go et Sky on Demand sont devenus des leaders dans le service de contenus vidéo en Italie avec plus de trois millions d’utilisateurs actifs au total. Pour faire face à cette demande et au volume croissant de contenus proposés sur les terminaux mobiles, Sky devait améliorer la vitesse de chargement des titres vers les systèmes de stockage afin d’élargir l’offre et la qualité de ses offres de contenus. Ceci nécessitait le choix du bon partenaire afin d’aide Sky à améliorer son offre sans avoir à investir dans une nouvelle infrastructure.

« Avec une offre de 2500 films, près de cinq millions d’abonnés à nos chaînes satellite et plus de deux millions de téléchargements hebdomadaires, il est important que nous puissions offrir de nouveaux contenus de la manière la plus rapide et la plus efficace, sans pour autant sacrifier la qualité », explique Vincenzo Roggio, ingénieur en charge du développement et de la conception de la plate-forme de distribution chez Sky Italia. « Depuis que nous avons intégré le nouveau service de chargement rapide de fichiers Aspera d’Akamai à notre plate-forme NetStorage, nous avons amélioré de manière spectaculaire la vitesse de mise en ligne et ainsi, nous disposons désormais d’un flux optimisé de gestion des contenus ».

Capture d’écran 2014-11-05 à 22.38.42

« Des entreprises comme Sky doivent relever de nombreux défis lorsqu’elles lancent des services en ligne et à la demande », explique Doug Tilford, vice-président et directeur général de la zone EMEA chez Akamai. « Les liens étroits entre Aspera et Akamai créent un système complet qui permet facilement à Sky de ‘booster’ ses capacités de chargement et permet aux abonnés d’accéder à une bibliothèque vidéo mise à jour en permanence composée de milliers de films qu’ils peuvent télécharger et regarder instantanément, y compris sur les terminaux mobiles ».

Intégré directement dans NetStorage, la plate-forme de stockage en ligne dans le cloud d’Akamai, l’option d’accélération Aspera upload offre un moyen beaucoup plus rapide pour Sky de mettre des contenus en ligne quels que soient la taille du fichier ou la distance géographique. Ceci limite les goulets d’étranglement inhérent aux protocoles classiques des réseaux qui limitent la vitesse et la fiabilité des fichiers lourds dans le système de stockage de Sky. Avec Aspera, Sky peut charger de nouveaux contenus rapidement et en toute sécurité, permettant d’élargir l’offre au niveau de ses clients.

Sky utilise depuis longtemps les solutions Media Delivery d’Akamai qui lui permettent de distribuer rapidement des médias riches en ligne de grande qualité. Grâce à cette solution et à une politique d’innovations contante, Sky a pu mettre en place un flux ininterrompu de vidéos HD optimisées à la fois pour une diffusion en ligne et sur mobile. Le service a aussi permis à Sky d’offrir la meilleure qualité de visualisation, y compris pendant les pics de trafic en ligne comme les grands événements sportifs.

Les utilisateurs consommant de plus en plus de médias sur les terminaux mobiles et interagissant avec les contenus, Sky a choisi Akamai pour mettre en place son service Sky Go pour la vidéo mobile. Grâce à la solution de mise en ligne rapide d’Akamai, Sky a pu offrir des contenus mobiles sur les smartphones, les tablettes et les ordinateurs portables avec 100 % de disponibilité et une qualité jamais vue.

« Notre objectif à terme est d’offrir un contenu en direct et à la demande via le web avec la même qualité, voire meilleure, que celle qui est disponible via satellite ou via les transmissions hertziennes, quel que soit le nombre de connexions simultanées. Avec Akamai, nous estimons que nous pourrons atteindre cet objectif », conclut M. Roggio.

Imagine Communications achète les actifs publicité d’OpenTv au groupe Kudelski

Par défaut
Charlie Vogt, le Pdg d'Imagine Communications

Charlie Vogt, le Pdg d’Imagine Communications.

Les produits acquis par Imagine Communications comprennent les solutions de trafic et de facturation de la publicité. D’importants câblo-opérateurs multi-systèmes (MSO) dans le monde utilisent ces produits pour gérer plus de 1,2 milliards de spots publicitaires représentant plus de 3 mrd USD de revenus publicitaires annuels, précise le communiqué.

Imagine Communications, a market leader in advertising business systems and video infrastructure solutions serving global TV networks, broadcast stations, multichannel video programming distributors (MVPD), governments, enterprise markets, today announced it has acquired the assets of the advanced advertising business unit of OpenTV, Inc., from the Kudelski Group. The acquired assets will expand and enhance Imagine Communications’ advertising business systems portfolio – which already manages more than $25 billion in annual advertising revenue worldwide – and provide the MVPD markets with new capabilities for consolidated, multi-platform billing and extended support for both impression-based and ratings-based advertising.

 The acquisition of OpenTV’s advanced advertising business amplifies our commitment to the MVPD market and accelerates the investments we are making in our advertising business systems portfolio. The advanced advertising management technologies we have acquired from OpenTV add new capabilities to our portfolio and complement our media, playout and networking platforms. The addition of the experienced and talented research, development and services team from OpenTV further expands our world-class engineering and support expertise to create new innovations for this growing market segment.”  Charlie Vogt, CEO of Imagine Communications. 

The products acquired from OpenTV include the EclipsePlus, EclipsePlus/xG Billing, EclipsePlus/xG Insights and EclipsePlus/xG Linear advertising campaign management solutions. Many of the world’s leading MVPDs use these products to manage over 1.2 billion spots and over $3 billion of advertising revenue annually. The products provide campaign management, traffic and billing for the smallest to largest operators, handling thousands of local and interconnected networks and channel environments. In addition, these software-based solutions help address the need to simplify and combine the billing and reporting from multiple order management and traffic systems into a single client invoice based on each ad’s metrics and pricing for any type of campaign, including linear, on-demand, addressable, Web, mobile, long-form and over-the-top (OTT).

steven-reynolds-lmagine CommunicationsBroadband, the Internet and mobility are substantially contributing to the changing viewing habits of the new video consumer, making the challenges of managing video advertising campaigns increasingly complex and impacting media companies’ ability to monetize their content. The advanced advertising assets acquired from OpenTV are the result of significant investments in innovation to resolve these challenges for MVPDs by streamlining operations, lowering costs, providing rich analytics, and managing the complexity of working across both traditional and new media environments.” Steve Reynolds, Chief Technology Officer at Imagine Communications.

The acquired products will be supported alongside Imagine Communications’ existing advertising business systems offerings while providing a foundation for future developments that include linear, online, OTT and programmatic business models for TV and radio.