Panasonic : caméras HD et 4K font bon ménage sur son stand IBC

Par défaut

IMG_0134Panasonic à dévoilé à l’IBC d’Amsterdam (11-15 Sept. 2015) son nouveau modèle de caméra de studio, l’AK-HC5000 Full HD capable de produire des images haute vitesse en 1080/200p. Elle sera disponible durant l’hiver 2015.

La HC5000 embarque un nouveau capteur 3MOS de type 2/3, offrant une sensibilité élevée (F12 à 2000 lx), un faible bruit (S/N : > 60 dB) et une résolution mesurée à 1 100 lignes TV.

Elle propose des fonctions d’aide comme l’assistance à la mise au point, la compensation de bande flash et la réduction de l’inclinaison, et reprend des fonctions du modèle classique (notamment DRS et CineGamma). Elle offre par ailleurs une meilleure expérience de prise de vues grâce à un gain « shockless » amélioré (-3 dB à 36 dB) et une correction matricielle aisée.

IMG_0136L’AK-UB300 Panasonic est une caméra boîtier 4K destinée aux productions qui exigent une qualité d’image élevée comme les événements sportifs et les concerts en direct. Elle dispose d’une fonction de réduction du bruit par faible luminosité, qui utilise un mode haute sensibilité, et d’une nouvelle fonction de réduction de la brume.

La caméra est compatible avec les systèmes à rotation/inclinaison intérieurs et extérieurs de Panasonic. Grâce à la fonction de contrôle à distance en direct via IP, il est possible de visionner et commander simultanément jusqu’à 10 caméras à partir d’un navigateur web.

IMG_0130

La gamme comprend aussi le mélangeur vidéo de production AV-HS6000 à 2M/E. De taille compacte (3U), il dispose d’un grand nombre d’entrées et de sorties afin d’assurer une excellente intégration système – 32 entrées SDI, deux entrées DVI et 16 sorties SDI au total. Il utilise un nouveau panneau de commande à interface graphique (AV‑HS60C1EJ/AV‑HS60C2EJ) pour offrir une commutation de précision en toute facilité. Ce modèle apporte une aide précieuse pour les applications de régie et les véhicules de production, où les images en direct doivent souvent être traitées dans des environnements frénétiques.

Le caméscope AG-DVX200 de poing de la série Varicam dispose d’un objectif intégré (non interchangeable) Leica Dicomar (f/2.8-4.5) avec un zoom 13x (29.5 mm ~ 384.9 mm) et portant 3 bagues manuelles pour régler l’iris, le focus et le zoom. Il possède un large capteur MOS 4/3 de pouce et enregistre en 4K (4096 x 2160), UHD (3840 x 2160) et HD (1920 x 1080) sur deux cartes SDHC de type UH3. Le IMG_0135flux vidéo est échantillonné en 4:2:2 sur une quantification 10 bits et encapsulé au choix au format MP4 (pour Windows) ou MOV (pour Mac OS). La plage dynamique de 12 pas est quant à elle assurée par le traitement de courbe gamma V-Log-L de la Varicam. La connectique offre une sortie SDI, une sortie HDMI et une sortie A/V sans oublier les deux prises XLR classiques. La commercialisation du Panasonic DVX200 est prévue à l’automne 2015 au prix de 4700 euros HT.

P2 Cast de Panasonic : réactivité immédiate sur le terrain pour du breaking news !

Par défaut

Panasonic P2CastP2 Cast tire parti des fonctionnalités réseau des caméscopes P2 HD (AJ-PX5000G, AJ-PX800G, AJ-PX380 et AJ-PX270) afin de rendre le contenu chargé dans le Cloud immédiatement disponible pour être contrôlé et monté à distance. Ce processus accélère sensiblement la transmission des actualités à diffuser tout en permettant de déléguer le montage à n’importe quel personne connecté à Internet.

André Méterian Panasonic« L’un des grands avantages de P2 Cast est de pouvoir transmettre, via le cloud, de la vidéo proxy haute qualité à faible débit binaire à partir d’un caméscope sur le terrain, créer une séquence vidéo avec les extraits souhaités, puis permettre aux systèmes des salles de rédaction d’extraire automatiquement de la vidéo haute résolution en qualité diffusion depuis le caméscope. Cette vidéo haute résolution propose différentes qualités, allant de l’AVC-LongG12 à l’AVC-Intra Class200, en fonction des préférences des utilisateurs et de la bande passante disponible. » André Métérian, Directeur de la division Broadcast de Panasonic pour les régions Europe, Russie et CEI.

Les caméras AVC-ULTRA sont connectées à la salle de rédaction via des réseaux mobiles (4G/LTE, Wi-Fi ou LAN) et le cloud, ce qui permet de présenter instantanément des bulletins d’information pendant que les événements se déroulent.

Ces derniers mois, ce service a été testé par de grandes chaînes de diffusion internationales. P2 Cast est dès à présent disponible gratuitement en version d’essai jusque septembre 2015, après quoi le service sera payant.

Pour de plus amples informations sur la gamme de solutions de diffusion de Panasonic, rendez-vous sur : business.panasonic.co.uk/professional-camera/.

La production internationale booste l’emploi

Par défaut

Tournage extérieur

L’étude présentée vendredi 17 avril a été menée conjointement par la Commission du Film d’Ile-de-France et le Groupe Audiens. Elle fait ressortir une croissance des emplois permanents (+3,7%) et des emplois intermittents (+3%) en 2013.

En 2013, la croissance de la production cinématographique se poursuit et génère de nouveaux emplois permanents, alors que reprend la croissance des emplois intermittents. L’Ile-de-France est particulièrement marquée par une nette croissance des emplois permanents, de + 3,7 % avec 19 459 emplois, cela malgré la baisse des investissements dans la production cinématographique française (- 6,5 %).

L’emploi intermittent repart à la hausse avec une croissance de +3 % et plus de 115 000 emplois, après une baisse sensible en 2012. Depuis 2007 la tendance pour les emplois intermittents est à la stabilisation du niveau élevé déjà atteint, avec cependant des effets de cycle de production, que ne connaissent pas les emplois permanents. Dans les autres régions, l’emploi permanent comme l’emploi intermittent restent en croissance mais à un niveau très faible de l’ordre de 1%.

Chiffres clés 2013

  • Croissance des emplois permanents : +3,7 % (19 459 emplois)
  • Croissance des emplois intermittents  : +3 % (115 000 emplois)
  • Production de films télévisés : + 500 emplois créés

La production de films télévisés : un secteur en nette progression en Ile-de-France

C’est dans le secteur de la production de films pour la télévision que les effectifs permanents progressent le plus nettement avec près de 500 nouveaux emplois en Ile-de-France et un peu moins de 50 dans les autres régions, soulignant la concentration géographique de l’évolution en cours.

Le secteur de la post production ne participe cependant pas de l’évolution constatée, avec une seconde année de recul tant des emplois permanents que des emplois intermittents,    en Île-de-France comme dans les autres régions pour les emplois permanents.

L’Ile-de-France, terre d’accueil de la production internationale

Cette nouvelle année de croissance est essentiellement due à la production internationale. Elle profite principalement à la Région Ile-de-France qui bénéficie de décors accessibles, universellement connus et puissamment attractifs comme Le Louvre et Versailles ainsi que de l’impact du crédit d’impôt international, qui malgré sa faible compétitivité par rapport à des dispositifs concurrents en Europe, conforte des décisions artistiques.

2013 est l’année de nombreux tournages internationaux majeurs (« My Old Lady » d’Israël Horowitz ; « Three Days to Kill » avec Kevin Costner, le film japonais « All around Appraiser Q : the Eyes of Mona Lisa »…) et de la montée en puissance du studio Illumination Mac Guff, qui fabrique les films d’animation du studio Universal et qui est, tous secteurs d’activité et toutes entreprises confondus, le premier créateur d’emplois en Ile-de-France.

Perspectives 2014 : la croissance au rendez-vous

Tout indique qu’en 2014, malgré une chute massive des investissements dans le cinéma français, supérieure à 20 %, et une baisse de près de 10 % dans l’audiovisuel, la croissance des emplois devrait être à nouveau au rendez-vous grâce au développement de la production internationale, des productions asiatiques aux grands studios hollywoodiens.

Depuis 2001, la Région Ile-de-France a mis en place une politique sur le cinéma et l’audiovisuel qu’elle a construite pas à pas en intervenant à toutes les étapes de la construction des films de l’écriture du scénario jusqu’à l’aide à la réalisation en passant par la production. Le pari qu’elle a fait est gagnant pour accompagner la mutation du cinéma et de l’audiovisuel. Les résultats de cette étude montrent que même dans un contexte économique difficile, le cinéma et l’audiovisuel reste un secteur clé plein d’avenir. 

Étude disponible sur le site internet:  http://www.idf-film.com/actualites/croissance-de-l-emploi-en-ile-de-france-dans-le-secteur-de-la-production-cinematographique.html

Le champ de l’étude

Le champ de l’étude ne comprend que les entreprises participant et contribuant à l’activité de production audiovisuelle et cinématographique (production, prestation).

Ont été exclues les activités de diffusion audiovisuelle, de distribution et d’exploitation cinématographique ainsi que tous les services à la production (restauration, construction de décors, aménagement de plateaux, préparation de tournages extérieurs, services exceptionnels, etc.….) qui ne sont pas cotisantes au Groupe Audiens.

A-Music signe la musique d’illustration de « Freedom, l’envol de l’aigle »

Par défaut

Capture d’écran 2015-02-28 à 17.52.18Basé à Paris, la société de musiques d’illustration A-Music a mis son catalogue de musiques au service du producteur français Lato Sensu Productions pour le documentaire « Freedom, l’envol de l’aigle », un film événement de 90 minutes diffusé ce mois-ci sur Ushuaïa Tv à l’occasion des 10 ans de la chaîne. Disparu de son milieu naturel depuis plus de 50 ans, le plus grand aigle pêcheur d’Europe, le pygargue à queue blanche, vit depuis plus de 10 ans principalement en captivité et n’a jamais été réintroduit dans la nature. « Freedom, l’envol de l’aigle » intervient au sein d’un programme de sensibilisation et suit l’histoire de deux aigles, l’un sauvage, l’autre né en captivité. Le film a notamment été choisi en ouverture du Festival du Film d’Environnement à Paris du 3 au 10 février 2015. Ce documentaire d’exception réalisé par Muriel Barra et Jacques-Olivier Travers, retrace en image tout le travail effectué par l’homme avec ces oiseaux, mêlant différentes techniques inédites pour apprendre aux aigles à voler (aidés par des experts en parapente, à ski, à cheval…). Ainsi, ces oiseaux retrouveront leur liberté, et participeront à la réintroduction de leur espèce sur le territoire français. Des images impressionnantes avec les aigles équipés de petites caméras Sony au dessus du Trocadéro au départ du 3ème étage de la Tour Eiffel, ou encore un survol de l’aiguille du midi avec les oiseaux filmant eux-mêmes (point of view) les sommets enneigés.

A-Music, représentant exclusif d’Audio Network

Forte de plusieurs années de collaboration, notamment sur des séries documentaires, l’entreprise Lato Sensu Productions a renouvelé sa confiance au catalogue musical Audio Network. Muriel Barra, réalisatrice et productrice chez Lato Sensu Productions explique : « Nous travaillons avec A-Music depuis de longues années. Pour Freedom, les acteurs principaux du film sont des oiseaux, chacun a une personnalité très marquée. Nous avons pioché dans le catalogue Audio Network pour rendre compte en musique de ces personnages atypiques. Les musiques du catalogue Audio Network étant très variées, elles ont couvert la totalité des besoins du film. »

Capture d’écran 2015-02-28 à 17.07.03

Jacques-Olivier Travers, co-initiateur du projet Freedom.

Le catalogue musical Audio Network a été créé à Londres en 2001. Il permet aux producteurs audiovisuels d’accéder à une musique d’illustration très qualitative qui s’enrichit de 18 nouveaux albums par mois créés par des compositeurs maison. Au contraire de la musique au mètre (facturée à la seconde), la société propose un forfait de 295€ HT avec accès illimité à tout le catalogue plus droit de synchronisation pour une diffusion monde, tout support et durée illimitée. La société met, si nécessaire, un conseillé musical au service des productions. Pour les films corporate qui n’auraient besoin que d’un ou deux titres, il est possible d’acheter des morceaux à l’unité en ligne pour 140€ HT avec la même licence (diffusion monde, tout support et durée illimitée). Les tarifs pour les films publicitaires sont plus élevés.

Accessibles à partir du site internet (http://fr.audionetwork.com/) et d’un moteur de recherche très bien pensé, les musiques Audio Network font appel au talent de 635 compositeurs internationaux et de partenariat prestigieux notamment avec le Royal Philharmonic Orchestra et les studios Abbey Road pour répondre aux critères de qualité les plus ambitieux.

Baromètre longs métrages 2014 : décrochage des films du milieu

Par défaut

La production de longs métrages de fiction d’initiative française est en baisse de 9% pour atteindre son niveau le plus faible depuis 2009.Capture d’écran 2015-02-05 à 11.28.13

Malgré un 3e et 4e trimestre plus conformes au niveau de ces dernières années, les pertes accumulées sur le 1er semestre de l’année ne sont pas compensées.
Les films dits « du milieu » sont particulièrement touchés : entre 2013 et 2014, les films compris entre 4 et 10 M d’euros baissent de 20%. Les films supérieurs à 10 M d’euros sont les moins nombreux de ces 7 dernières années (14 projets en 2014 contre 25 en 2008 et en 2012).

Conséquence de ce constat, le budget « Postes Techniques » baisse de 13% entre 2013 et 2014. Entre 2012 et 2014 il apparait 38 M d’euros de perte sur ces mêmes postes.

La réforme du crédit d’impôt cinéma. 

Capture d’écran 2015-02-05 à 11.28.31L’adoption par l’Assemblée Nationale le 5 décembre dernier des amendements rehaussant les performances du crédit d’impôt cinéma répond en partie au constat exposé par la FICAM dans le présent Baromètre. L’adoption de ces mesures relance l’attractivité de notre territoire. Seul bémol, leur mise en application au 1er janvier 2016, laissant présager une année 2015 une nouvelle fois compliquée pour les industries techniques. Retrouvez le baromètre longs métrages 2014 iciBaromètre LM_2014_V02

Capture d’écran 2015-02-05 à 11.28.44

Gallimard partenaire du Salon des Lieux de tournage

Par défaut

Paris_location expo_2015_250x340_V1(2)La cinquième édition du Salon des Lieux de tournage (Paris Images Location Expo) se tient les 3 et 4 février prochains au Carreau du Temple (4 rue Eugène Spuller – 75003 Paris)

Gallimard, en association avec Flammarion, Casterman, Mercure de France, Ombres Noires et Verticales, organise tout au long du salon une rencontre littéraire associant des livres aux sites de tournage remarquables, en présence des responsables de ces lieux ou des commissions du film.

Gallimard propose une (re)découverte de 7 livres pouvant inspirer des films et des séries dont l’action se situe principalement dans des lieux présentés au Salon des Lieux de tournage :

Au fer rouge de Marin Ledun (Flammarion – Ombres Noires). Avec Ecla Aquitaine Tournages

Et ils oublieront la colère d’Elsa Marpeau (Gallimard – collection Série noire), en présence d’Elsa Marpeau. Avec la Région Bourgogne

La vie de jardin d’Alexis Brocas (Gallimard – collection Blanche), en présence d’Alexis Brocas.
Avec Hauts-de-Seine Tourisme

Histoires naturelles de l’oubli de Claire Fercak (Gallimard – Verticales), en présence de Claire Fercak. Avec le Museum d’Histoire Naturelle/Paris Film

Gabrielle d’Agnès Vannouvong (Mercure de France), en présence d’Agnès Vannouvong. Avec la SNCF

En attendant que le vent tourne de Blaise et Robert Guinin (Casterman bd). Avec l’Agence des Espaces verts d’Ile de France

Le professeur de musique de Yaël Hassan (Casterman Jeunesse). Avec l’Orchestre national d’Ile de France

Le Salon des Lieux de tournage est le premier événement du genre en France permettant à la fois à des sites franciliens, aux départements, mais aussi à l’ensemble des régions françaises de présenter leurs décors et leur politique d’accueil des tournages et aux professionnels de découvrir de nouveaux lieux ou des éléments méconnus de sites emblématiques.

Gallimard, Flammarion, Casterman, Mercure de France, Ombres Noires et Verticales, qui présenteront leurs ouvrages sur le stand B7 pendant toute la durée du salon, font partie de Madrigall, 3e groupe d’édition français. Chaque année, dans le groupe, de nombreux ouvrages font l’objet d’une adaptation cinéma ou télévision.

Entrée gratuite pour les professionnels. Informations et inscriptions sur : www.idflocationexpo.com

Signature et entrée en vigueur de la charte des usages documentaires

Par défaut

Fipa_AfficheA l’occasion du Fipa (Festival International des Programmes Audiovisuels – 20-25 janvier, Biarritz), auteurs et producteurs ont signé en présence de la Ministre de la culture et de la communication, Fleur Pellerin, la charte des usages professionnels qui couvre l’ensemble des œuvres audiovisuelles relevant des genres documentaires, grands reportages et reportages.

La charte vient réguler les relations entre auteurs représentés par la Scam, la SRF et Addoc, et producteurs représentés par le Satev, le Spi et l’Uspa. Initiée par un premier accord en juillet 2012, cette charte est dorénavant un référent pour la profession audiovisuelle et un outil au service de la transparence. Il constitue un engagement fort, pris pour l’avenir des métiers d’auteur et de producteur, ainsi que pour celui de la création.

Les organisations signataires de l’accord remercient chaleureusement la Ministre de la culture et de la communication, Fleur Pellerin, d’avoir parrainé la signature de cette charte dont l’extension est sollicitée par tous. Ce soutien officialise en même temps qu’il encourage les professionnels au respect de bonnes pratiques dans leurs relations.

Euro Media France renforce sa gamme de cars régie « Premium »

Par défaut
copyright : project builders.

Refonte complète du car régie XXL1 d’Euro Media France. copyright : project builders.

Euro Media France entame la transformation de ses cars régie en commençant par la refonte complète du car XXL1. Fabriqué sur-mesure pour répondre aux exigences des grands directs sportifs ou de variétés de gamme « Premium », le car XXL1 rejoint la flotte mobile de 8 cars régie HD. Après 6 mois d’arrêt, le car est entré en production sur une émission de variété de DMLS TV « le Best-of Restos du cœur » et les premiers retours des clients sont élogieux.

UN CAR RÉGIE HIGH-TECH

Refait entièrement à neuf, le car régie XXL1 a été pensé haut-de-gamme en intégrant des équipements complexes et des composants performants. Ce car 4K Ready peut accueillir jusqu’à 30 caméras, 12 positions complètes de serveurs EVS dernière génération, une dizaine de machines graphiques et près de 40 personnes assises.

La grille Snell Sirius 840 (480×692) et le contrôleur universel LSB-VSM forment la véritable clé de voûte de ces nouveaux équipements. Grâce au contrôleur VSM, chaque poste de travail dans le car peut être configuré rapidement et facilement. Outre le côté intuitif et ludique, l’utilisation de tablettes simplifie considérablement la configuration. Ce gain en autonomie se traduit par des temps d’installation plus courts, précieux en production.

Ce car bénéficie d’une infrastructure réseau très poussée et adaptée à l’ensemble des besoins des différentes cellules du car (vidéo, audio, intercom, ralentis, dématérialisation, enrichissements graphiques, etc.)

Avec une réelle écoute en 5.1, l’espace réalisation a été particulièrement travaillé pour permettre au réalisateur une immersion totale et un plus grand confort de travail. Le pupitre de réalisation, équipé d’un mélangeur Kayenne US (96 entrées/48 sorties) est également ajustable.

copyright : Project Builders.

copyright : Project Builders.

Dans la régie son, l’écoute 5.1 a été travaillée avec soin. Euro Media France a intégré la dernière console audio de chez Studer, la « Vista X » avec 400 canaux de traitements, la première délivrée en Europe. L’utilisation intensive de liaisons MADI a optimisé l’intégration et le câblage des équipements. Pour l’interphonie, une matrice RTS Adam 120 ports a été installée et un système OMNEO (IP) permet une distribution plus souple des panels d’ordres aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du car (36 panels sont disponibles dans le car).

Enfin, l’énergie de l’ensemble du car est ondulée pour permettre, même en pleine charge, de continuer l’exploitation du car en cas de coupure secteur pendant une dizaine de minutes.

DU CONFORT A TOUS LES POSTES

Un design personnalisé, pensé dans les moindres détails, a été conçu spécialement pour Euro Media France par Project Builders, le département de conception de cars et de studios de Videohouse (filiale belge d’Euro Media Group). Grâce à leur expérience opérationnelle et à leur créativité éprouvée, Project Builders excelle dans les détails depuis l’installation d’un salon VIP jusqu’aux nombreux rangements dissimulés dans tous les recoins du car.

copyright : Project Builders.

copyright : Project Builders.

L’ergonomie de chaque poste et la circulation des personnes durant l’exploitation ont été soignés, toujours dans un esprit de pragmatisme, de convivialité, mais sans pour autant laisser de côté l’esthétisme.
Eddy Brants, Designer chez Project Builders : « Nous voulions que l’on puisse se sentir dans le car, « comme à la maison », on reste longtemps dans un car, il se doit d’être accueillant, aéré, ouvert et confortable. Nous avons donc optimisé l’espace et installé de nombreuses solutions intelligentes pour rendre le car plus fonctionnel, polyvalent et confortable. »

Une attention toute particulière a effectivement été portée sur le confort visuel ; l’ensemble du car est plus lumineux et des fenêtres ont été installées pour laisser entrer la lumière du jour.

UN TRAVAIL D’EQUIPE

Gaël Tanguy, Directeur Technique d’Euro Media France : « Le cahier des charges a été construit entre l’exploitation, la technique, l’ingénierie et surtout avec et pour le client. Ce cahier des charges, nous l’avons tous les week-ends sur les matchs de football Premium que nous réalisons pour Canal+, c’est donc tout naturel que les personnes qui l’exploitent et le connaissent le mieux, aient participées à son écriture. »

D’AUTRES CARS EN PREPARATION

La signature visuelle de ce car sera déclinée à l’avenir sur l’ensemble des cars régie d’Euro Media France. Euro Media France et Project Builders travaillent à pied d’œuvre pour la création d’un nouveau car régie, dont la livraison est prévue au deuxième trimestre 2015.

Avid réintègre le Nasdaq – For whom the bell rings ?

Par défaut

Avid Nasdaq 16 janv

Vendredi dernier (16 janvier 2015), le président de l’entreprise Avid Technology, Louis Hernandez Jr, a fait retentir la cloche d’ouverture du Nasdaq, à Time Square, New-York, marquant ainsi le retour de la firme sur le plus grand marché électronique d’actions au monde. Tout un symbole pour le leader des solutions d’édition et de gestion audio et vidéo qui n’était plus coté au Nasdaq depuis deux ans pour des raisons comptables et administratives. Cet événement célèbre une année écoulée à part pour Avid qui a réussi à fédérer de grands diffuseurs et entreprises média autour de sa vision Avid Everywhere ainsi qu’à faire adopter sa plateforme de produits MediaCentral basée sur des innovations les plus importantes de l’entreprise depuis sa création en 1987. Louis Hernandez Jr a commenté cette nouvelle introduction en bourse en ces termes :

avid_Louis+Hernandez+Jr.Il y a presque deux ans, Avid s’est embarqué dans un voyage audacieux de transformation afin d’anticiper de nouveau la transformation des médias et répondre à l’évolution rapide du secteur et à la pression énorme sur les modèles économiques. Bien qu’il nous reste encore beaucoup à faire, nous avons réalisé d’énormes progrès en deux ans. Nous remercions le Nasdaq de nous avoir permis aujourd’hui d’ouvrir cette séance si particulière. Nous remercions aussi nos clients, partenaires, employés et actionnaires pour leur soutien continu ».

Avid débute l’année 2015 avec toute une série d’innovations comprenant de nouvelles offres sur le Cloud et sur un modèle d’abonnements. À noter qu’Avid annoncera des innovations audio très importantes le 22 janvier 2015 lors du salon NAMM à Anaheim, en Californie.

AMP Visual Tv choisit par TF1 pour filmer les matchs de l’équipe de France de football

Par défaut

AMP TF1 FootAMP Visual Tv et TF1 Production ont conclu un contrat de prestation portant sur la captation des matchs de l’Equipe de France de Football durant toute la période de droits de diffusion de la première chaine. Cette période s’étend jusqu’en juin 2018 (hors compétition de l’UEFA Euro 2016). AMP Visual Tv met à disposition de TF1 d’importants moyens et une équipe dédiée.

TF1 Production a donc décidé de reconduire son accord avec AMP Visual Tv pour toutes les retransmissions des matchs des Bleus qui se dérouleront en France.

Grâce à son maillage d’agences en métropole, AMP Visual Tv assurera la captation des matchs au Stade de France et dans les stades français de province.

Le dispositif prévu sera constitué de 70 techniciens et opérateurs, du car Millenium Signature 10 et du car Extender 3 pour la réalisation du signal international avec 17 caméras et 7 ralentis.

Cet accord sera opérationnel jusqu’à la prochaine Coupe du Monde FIFA en 2018.