Sony CineAlta : Une nouvelle caméra cinéma plein format S-35mm dans les starting-blocks

Par défaut
Sony-Camera f55

Caméra cinéma Sony F55 CineAlta en action

Dans un communiqué très bref, Sony Professional Solutions Europe annonçait la semaine dernière le développement d’une nouvelle caméra de cinéma numérique CineAlta Super-35 intégrant un grand capteur full frame 24×36 mm, pensée avec des professionnels du cinéma, notamment des réalisateurs, directeurs photo, opérateurs caméra et DIT (techniciens d’imagerie numérique).

Sony Camera S35 full frame

Sony lancera d’ici quelques mois une nouvelle caméra plein format 24x36mm CineAlta

 

Tout ce que l’on sait, c’est que ces professionnels ont demandé à la firme de travailler sur un produit avec :

  • Un capteur plein format 24×36 mm exclusivement conçu pour une caméra de cinéma numérique.
  • Un rapport d’image agnostique acceptant le plein format, Super 35 4K 4-perf 4/3 anamorphique et 4K sphérique 3-perf 17/9.
  • Un nouveau capteur d’image offrant une qualité exceptionnelle.
  • Le maintien du workflow 16bit RAW/X-OCN et XAVC, compatible avec les caméras F5 et F55 de Sony.
  • L’utilisation des accessoires de tournage usuels de Sony (moniteur DVF-EL200 full HD OLED Viewfinder ; enregistreur AXS-R7 ; lecteur de cartes AXS-CR1 et AR1 ; cartes mémoires AXS et SxS).

On en saura sûrement plus en septembre lors du prochain IBC d’Amsterdam. À suivre…

 

Panasonic sort l’artillerie lourde avec ses nouveaux outils de tournage et de production

Par défaut
Panasonic Steve Cooperman, Senior Pdct Mgr Cine e& brodcast copie

Steve Cooperman, senior product manager Cine & Broadcast Panasonic, devant le présentoir des caméras 4K Varicam au NAB 2017

A l’occasion du salon NAB 2017 qui avait lieu fin avril, Panasonic a annoncé de nombreuses innovations, dont une nouvelle caméra 360° (associé à son un boîtier de contrôle électronique) permettant de créer des vidéos immersives Live sphériques au ratio image 2/1 et au format 4K/30P non compressées. Le support est constituée d’une tête de caméra intégrant 4 capteurs et autant d’optiques pour saisir les images à 360°.

Panasonic 360d_Live_Camera

Caméra 360 degrés de Panasonic avec son boîtier de contrôle pour les tournages en direct avec stitching interne.

La fonctionnalité d’assemblage (stitching) a lieu directement à travers la caméra en quasi temps réel avec une latence particulièrement faible. Le système gère automatiquement l’exposition et la balance des blancs. Il est parfaitement adapté au tournage en direct de rencontres sportives, de concerts ou de toute autre production impliquant de la VR (réalité virtuelle). Le produit sera disponible dès le mois d’août. Pour l’instant, Panasonic n’a pas précisé de prix.

 

Panasonic Varicam Pure & Codex

Panasonic ajoute la caméra Varicam Pure à sa gamme de systèmes de tournage 4K Raw. Ici avec l’enregistreur Codex pour un workflow simplifié grâce aux outils « Production Suite » de Codex.

Panasonic exposait les nouveautés 4K de la gamme de caméras Varicam avec la Varicam Pure associé à l’enregistreur Codex (images 4K RAW non compressées jusqu’à 120 ips), Varicam 35 et Varicam LT ; ainsi que l’appareil hybride Lumix GH5.

Panasonic Cine Cam Mystere 2017

Pudique, la future caméra « mystère » de Panasonic est restée voilée à côté de ses grandes sœurs Varicam.

Dans le même présentoir que la série Varicam, Panasonic dévoilait à peine une nouvelle caméra cinéma probablement 4K compacte et légère, dissimulée sous un voile, dont la sortie est prévue pour l’automne 2017. On sait seulement qu’elle offrira un rendu cinéma « très étendu » sans connaître d’information plus précise. Elle utilisera des supports d’enregistrement à prix « accessible » afin de réduire les coûts au tournage et en post-production. Il faudra attendre le salon Cinegear Expo, du 1er au 4 juin prochain à Los Angeles, pour en apprendre plus sur l’objet. Autre nouveautés :

  • caméra robotisées PTZ (AW-HR140) full HD équipée d’un capteur haute sensibilité 3MOS de type 1/2,86. Elle sera disponible dès juin 2017. Résistante à l’eau, à la poussière… elle est dotée d’un essuie-glace de série et s’accompagne d’un système de stabilisation dynamique des images. Idéale pour des environnements extérieurs difficiles sans ajout de caisson de protection supplémentaire.
Panasonic AW-HR140

Caméra PTZ AW-HR140 Panasonic, avec son essuie-glace, résistante aux conditions extrêmes.

  • lecteur de cartes expressP2 (AU-XPD3) avec interface Thunderbolt 3, prévu pour juin 2017. Avec le lecteur AU-XPD3, l’enregistrement de vidéos 4K est environ quatre fois plus rapide qu’un USB 3.0. À un débit de 10 Gb/s, le transfert de trois heures de contenu enregistré en AVC-Intra 4K 4.2.2. (4K/24p) sur une carte expressP2 de 512 Go ne prend que 7 minutes environ.
Panasonic AU-XPD3

Lecteur de cartes Panasonic ExpressP2 ultra-rapide avec liaison Thunderbolt 3.

  • dispositif de production live AV-HLC100 comprenant un mélangeur 1 ME, un contrôleur de caméras PTZ et des fonctions de mélangeur audio. Intègre des entrées et sorties vidéo 3G-SDI, HDMI et IP. Particulièrement utile pour des tournages avec des caméras robotisées ou du streaming. Il détecte automatiquement les caméras Panasonic grâce à leur IP ou via SDI. Le mélangeur sortira début 2018 en Europe.
Panasonic AV-HLC100

Panneau de commutation 1 M/E Panasonic pour la production en direct

 

2016-2017 : la croissance de l’emploi cinéma et télé s’installe durablement dans la région Ile-de-France

Par défaut

La Commission du Film d’Ile-de-France et Audiens ont dévoilé mardi dernier les résultats de leur Observatoire* annuel de la production audiovisuelle et cinématographique en Ile-de-France.

Tournage extérieur

Diversité des décors + expertise des techniciens + crédits d’impôts : trois ingrédients pour attirer et maintenir les productions en France.

Selon l’étude, 2016 a été une année de croissance exceptionnelle (+5% par rapport à 2015) qui devrait se confirmer en 2017. Pour les entreprises situées en Ile-de-France, le volume d’emploi des permanents a augmenté fortement en 2016 (+ 4,9 %). En ce qui concerne les emplois intermittents, l’activité est plus cyclique et elle augmente en 2016 de + 5,8 %.

Befikre Paris

La superproduction indienne Befrike a été tournée en 2016 à Paris

L’année 2016 a été marquée par une :

  • relocalisation significative des tournages de films français et de la production audiovisuelle, notamment pour les productions à gros budget,
  • des dépenses de productions étrangères multipliées par 3 grâce au passage de 20 à 30 % du crédit d’impôt international (environ 150 M€).
  • le retour des tournages étrangers en Ile-de-France (« Befikre » ; « 50 Shades Freed » ; « Jackie »…).
Ultimate Arm (c)Julien David

L’Ultimate Arm, une machinerie que l’on retrouve souvent sur les productions hollywoodiennes. copyright Julien David

La croissance devrait se poursuivre en 2017 dans le domaine de la production cinématographique et audiovisuelle, et ceux pour plusieurs raisons :

  • la dynamique de relocalisation de tournages de films français à gros budget se confirme en 2017.
  • l’évolution du crédit d’impôt international et les nouveaux dispositifs du CNC pour relancer fortement l’industrie des effets visuels, qui a pour l’instant peu profité de la croissance de l’activité globale du secteur.
  • l’arrivée en région Ile-de-France de plusieurs longs métrages d’animation en cours de fabrication mais aussi de productions hollywoodiennes (Mission : Impossible 6…) intéressées à la fois par les décors iconiques et une fiscalité avantageuse rendant la France compétitive face à ses principaux concurrents.

Louma Systems

«La région Ile-de-France réaffirme (…) sa volonté de stimuler la croissance d’un secteur innovant et dynamique avec à la clé la création de nombreux emplois sur notre territoire », explique Pierre-Yves Bournazel, président de la commission Ile-de-France.

* Etude réalisée par Yann Marchet, Directeur marketing de la Commission du Film Ile-de-France et Philippe Degardin, Directeur des études Audiens

Blackmagic Design part en tournée européenne et s’arrête dans trois villes françaises avec le European Tour 2017 de ses nouveautés produits !

Par défaut
Lorry-1

Véritable showroom sur roues, le camion Blackmagic est divisé en plusieurs salles de démonstration reproduisant un plateau et une régie de télévision

Blackmagic Design organise un grand tour européen à bord de son camion de démonstration afin de promouvoir ses principales nouveautés dédiées à la production (émissions télévisées, fictions Tv et films cinéma) : Le Blackmagic Design European Tour 2017 ! (15 grandes villes européennes, dans 9 pays). Le camion Blackmagic sera à Marseille le vendredi 17 mars (hippodrome Borély) ; à Bordeaux le vendredi 24 mars ; et à Paris le mardi 28 mars. Au programme : démonstrations des nouvelles caméras Blackmagic URSA Mini Pro, URSA Mini 4.6K, des consoles DaVinci Resolve Micro Panel, DaVinci Resolve Mini Panel, ainsi que d’autres produits. Une salle de production accueillera des interfaces et mélangeurs ATEM Television Studio HD, Web Presenter, etc. Une équipe de Blackmagic sera présente dans chaque ville pour répondre à toutes les questions liées aux produits de la marque.

Pour connaître les lieux et les horaires, inscrivez-vous en cliquant ici

Un tournage HDR et HD en première mondiale lors du Prix d’Amérique à l’hippodrome de Vincennes

Par défaut
cool-img_3829

40 000 spectateurs étaient présents dans les tribunes de l’hippodrome de Vincennes pour le Prix d’Amérique 2017.

Le Prix d’Amérique Opodo 2017 qui a eu lieu dimanche 29 janvier 2017 à l’hippodrome de Vincennes a été l’occasion de filmer dans les conditions du direct – et pour la première fois au monde – l’arrivée du championnat du monde des trotteurs dans un format d’image révolutionnaire : le HDR (High Dynamic Range).

Ce tournage réalisé en marge de la production du signal international repris notamment par les chaines du groupe TF1 et dans trente six pays à travers le monde, fait figure d’essai grandeur nature pour cette technologie qui, selon nos informations, devrait être privilégiée à la 4K lors de la prochaine coupe du monde de foot FIFA 2018 en Russie.

cool-img_2641

Seul un super cadreur maîtrise les caméras Superloupes pour permettre des images ralenties d’une grande esthétique.

A l’origine de cette initiative HDR, un homme, Bouaza Trifi, patron de l’agence de production et de communication audiovisuelle Purprod, qui a convaincu Isabelle Coltier-Spira, la directrice de la communication et du marketing de la société LeTROT, de faire vivre cette expérience inédite à ses invités VIP.

Ces derniers ont pu admirer quasiment en direct, sur un écran Sony HDR, la dernière ligne droite et le passage des chevaux sur la ligne d’arrivée filmés en super-ralenti HDR. Des plans réalisés à la camera Superloupe à 1000 images/sec. et en haute définition par la société Digital Video Sud (Euro Media France).

cool-img_3807

The Best place to be pour trouver son prochain décor de cinéma : le salon des lieux de tournage se tient fin janvier à Paris

Par défaut
cite-universiataire-international-paris

Lieu riche en possibilités, la Cité Internationale Universitaire de Paris force l’imagination des professionnels du cinéma.

La Commission du Film d’Île-de-France annonce la présence de 109 exposants pour la 7ème édition du Salon des Lieux de Tournage (31 janvier et 1er février 2017) au Carreau du Temple (Paris 75003). Cette manifestation permet à des sites franciliens (écoles, mairies, universités, tribunaux, hôpitaux, etc.), et des départements de présenter leurs décors et leur politique d’accueil des tournages. Les professionnels (décorateurs, repéreurs, producteurs…) découvrent ainsi de nouveaux lieux de tournage ou des éléments méconnus de sites emblématiques ainsi que les offres de prestataires de tournage. L’année dernière, le salon a accueilli 2951 visiteurs.

Pour cette édition 2017, seront présents : 

– La Région Ile-de-France et la Commission du Film d’Île-de-France, la Maison de l’Orchestre National d’Ile-de-France, le domaine de Villarceaux, l’Agence des Espaces Verts.

– 32 sites franciliens dans 8 départements de la Région Ile-de-France, dont des sites patrimoniaux (châteaux de Versailles, de Fontainebleau, de Vaux-le-Vicomte…), des musées (Musées du Louvre, des Arts décoratifs, de Sèvres), des communes (Paris – Mission Cinéma et la Tour Eiffel, Les Mureaux, Versailles, Marseille) 

– 7 organismes nationaux dont les Ministères de l’Intérieur, de la Défense et de la Justice et le Centre des Monuments Nationaux.

– 14 entreprises du secteur dont Première Loge (agence de réservation hôtelière près des tournages).

– 15 commissions régionales du film, membres du réseau Film France dont 9 régions avec leur propre espace 

– 8 studios (Studios d ’Aubervilliers, Studios de Bry-sur-Marne, Studios d’Epinay, Studios Kremlin, Studios de Paris, Studios Sets, Shadow Studios, Vache Noire)

8 associations professionnelles 

– Ecoprod (collectif d’acteurs majeurs dans le secteur sensibles à la question du développement durable, né en 2009). 
L’édition 2017 rassemble plus de 100 exposants dont 21 nouveaux. 
Les inscriptions visiteurs sont ouvertes et gratuite. 

 ENTREE LIBRE – INSCRIPTION : www.idf-locationexpo.com/inscription.html

Coppola aux manettes du mélangeur DYVI d’EVS pour son prochain tournage baptisé « Distant Vision »

Par défaut
team-use

Étudiants et professeurs de l’université de Los Angeles UCLA TFT ont participé au début du tournage expérimentale « Distant Vision » réalisé par Francis Ford Coppola. (c) UCLA.

Le mélangeur vidéo DYVI d’EVS a été choisi par le célèbre Francis Ford Coppola pour son ambitieux projet de cinéma hybride, baptisé « Distant Vision ». Reposant sur des technologies informatiques présentes dans le broadcast, le mélangeur est utilisé pour commuter en direct les images d’une famille italo-américaine sur trois générations alors que se développe la télévision dans les foyers américains. La production de « Distant Vision » devrait durer 5 ans et sera probablement la dernière oeuvre de Coppola. Inclassifiable, ce cinéma hybride en direct repose sur un scénario pourtant traditionnel (500 pages de script !) et des dialogues appris et répétés par des interprètes avant d’être joués en direct et diffusés en temps réel sur Internet. Développé par la société de production de Coppola, Zoetrope Studio, « Distant Vision » a débuté par un tournage expérimental à l’université UCLA de Los Angeles (Californie) avec l’aide des étudiants de cinéma, de télévision et de théâtre. Des jeunes qui ont participé à toutes les étapes de la réalisation, mais aussi en tant qu’acteurs. Le mélangeur DYVI a été intégré dans le…

coppola-use-c-brian-to

Francis Ford Coppola raconte la genèse de « Distant Vision ». (c) Brian To

… workflow du tournage par le directeur technique Teri Rozic. Une quarantaine de caméras ont été utilisées ainsi que des serveurs vidéo pour un accès immédiat aux séquences enregistrées. Ainsi, toutes les sources utilisées sur chaque scène étaient préconfigurées dans le mélangeur DYVI afin de réduire les temps de réglage et simplifier la production. Coppola explique : « J’ai ressenti le besoin d’expérimenter ce concept afin de faire mien la méthodologie du cinéma Live qui est un hybride entre le théâtre, le cinéma et la télévision. Le tournage est l’élément sur lequel tout repose, comme dans un film ; la performance en direct vient du théâtre, et la technologie déployée est empruntée à la captation du sport à la télévision ». Lors du tournage d’une scène, les signaux vidéo pré-configurés étaient affichés sur un écran sous forme de mosaïque au sein de la régie vidéo de l’université. Trois mosaïques permettaient d’afficher l’ensemble des images selon les scènes interprétées en direct ou…

distant-vision1

Étudiants et professeurs de l’université de Los Angeles UCLA TFT ont participé au début du tournage expérimentale « Distant Vision » réalisé par Francis Ford Coppola. (c) UCLA.

… enregistrées avec, au cœur du dispositif, le mélangeur EVS DYVI. Les séquences en direct étaient entourées d’un fond rouge afin de focaliser l’attention du réalisateur au milieu de toutes les images. « Je pense que l’affichage dynamique en mosaïque et l’affectation du panneau de contrôle du mélangeur sont les deux éléments les plus importants du point de vue du réalisateur », ajoute Francis Ford Coppola à propos de l’impact du DYVI sur le projet. « L’affichage des sources peut être réaménagé dynamiquement à n’importe quel moment du tournage. Cela permet…

students-on-set

Tournage sur une des 17 scènes du projet « Distant Vision ». copyright UCLA

… de me concentrer sur les images utiles à un moment précis. Cette manière de faire est plus directe et permet à notre directeur technique d’accélérer la commutation des sources. La façon dont nous réglé et utilisé le DYVI aurait été impossible avec un mélangeur vidéo traditionnel ».

Jürgen Obstfelder, spécialiste produit et du logiciel interne au DYVI ajoute : « la manière dont ce projet utilise le mélangeur DYVI correspond exactement à ce que nous avions imaginé lors de son développement. DYVI repose sur un logiciel IT qui lui permet d’être configuré avec un nombre illimité de réglage – ou pour ce projet, un nombre illimité de plans. Les opérateurs ou directeurs techniques peuvent changer de configurations avec un simple bouton sans devoir créer une fonction spécifique pour accéder aux entrées. » Un serveur de production EVS XT3 a également été utilisé sur la production. Les 17 scènes reconstituées étaient enregistrées et montées sur ce serveur à 12 canaux durant les répétitions. Si un problème survenait en direct, le directeur technique Teri Rozic pouvait immédiatement récupérer sur un des canaux une séquence préenregistrée et éviter ainsi de diffuser les mauvaises répliques en direct au public connecté sur Internet.

coppola-on-set

40 caméras ont été utilisées sur ce projet expérimental qui pourrait durer 5 ans. (c) UCLA

« Distant Vision » est sorti de l’imaginaire d’un réalisateur hors pair.  Ce cinéma hybride tient aussi bien de la télé que du cinéma et du théâtre. Il est une toute nouvelle manière de faire de la réalisation qui emprunte beaucoup aux techniques du direct, dont EVS s’est fait une spécialité. Un savoir-faire reconnu même par Francis Ford Coppola : « Je voudrais remercier les équipes d’EVS pour leur grand soutien durant cette production expérimentale et pour leur réputation imbattable de précision et de fiabilité », conclut le réalisateur.

Valerian et la Cité des Mille Planètes : fin de tournage en avance !

Par défaut

Besson Valerian 1En un peu moins de 100 jours, et donc avec quelques jours d’avance sur le planning initial, le tournage du film écrit et réalisé par Luc Besson Valerian et la cité des mille planètes s’est achevé vendredi 3 juin à 18H10 à la Cité du Cinéma.

C’est maintenant la post-production qui va commencer pour une sortie mondiale comme prévue le 21 juillet 2017.

Pour rappel, Valerian et la cité des mille planètes, le prochain film de science-fiction réalisé par Luc Besson, est adapté de la bande dessinée éponyme, et mettra en scène Cara Delevingne, Dane DeHaan, Clive Owen et Rihanna.

En France, la délocalisation des films divisée par deux depuis le début de l’année

Par défaut

Tournage TSF Projo - Pamela D - Alpha 18 cadre 120x120L’observatoire Longs Métrages de la FICAM – la Fédération des Industries Cinéma – Audiovisuelle – Multimédia -, annonce que sur les 5 premiers mois de l’année (projection au 30 mai 2016), le taux de délocalisation en France régresse à 26%, soit 13 points de moins qu’en 2015, et atteint son plus bas niveau depuis 2011.

Ainsi, le nombre de semaines de tournage à l’étranger se voit diviser par deux.

« La relocalisation de plusieurs tournages de longs métrages initialement prévus à l’étranger est la conséquence directe de la réforme du Crédit d’impôt cinéma adoptée par le Parlement fin 2015 » se félicite la FICAM.

Citons pour exemple deux films aux budgets conséquents : Folles de Django (Django Melodies) d’Etienne Comar (prévu en République Tchèque) ou Au revoir là-haut d’Albert Dupontel (prévu en Belgique) dont les tournages ont été rapatriés en France.

Le taux de délocalisation des effets visuels (hors Production du film Valerian) reste toujours important (36% au 1er trimestre) mais la mobilisation des professionnels du secteur témoigne d’une réelle ambition pour optimiser le potentiel d’attractivité de ce marché sur le plan national et international.
La Production cinéma conserve un niveau d’activité important

Les montants investis dans les longs métrages de fiction d’initiative française atteignent un niveau exceptionnel sur la période.
Celui-ci est à mettre au crédit de 
Valerian and the city of a thousand planets dont l’investissement correspond à 35% de l’ensemble.

Toutefois, hors Valerian, le niveau des montants investis conserve le niveau élevé de 380 M€. Notons le retour au 1er trimestre des productions de plus de 10 M€, 10 films qui représentent le plus haut niveau depuis 9 ans.

AMP Visual TV assure la couverture HF du Marathon de Paris

Par défaut

Extender 5_Marathon de Paris_6240

Le car HF Extender 5 d’AMP Visual TV récupère les liaisons HF des caméras sur le Marathon de Paris

Pour la première fois sur la Marathon de Paris, France Télévisions a fait appel à AMP VISUAL TV pour ses moyens de production HF lors de cette 40ème édition qui accueillait, le 3 avril dernier, les athlètes dans les catégories hommes, femmes et handisport.

Une première pour AMP VISUAL TV sur cette course organisée par Amaury Sport Organisation (A.S.O) qui a vu la victoire du kenyan Cyprian Kotut en 2h07 min. Ce nouvel accord avec France Télévisions, d’une durée de cinq ans, confirme le savoir-faire d’AMP VISUAL TV dans la captation d’images HF lors de compétitions sportives et de grands événements.

Le dispositif HF comprenait six motos (4 motos images et 2 motos commentateurs) avec leurs pilotes et cadreurs aguerris engagés dans la course au milieu des athlètes, un hélicoptère de prise de vue équipé d’une boule Cineflex et deux avions pour relayer l’ensemble des signaux. Le tout nouveau car HF Extender 5 était positionné sur la ligne d’arrivée tout à côté du car de production de France 3 Lyon.

Scooter_XT013152A noter que AMP VISUAL TV innovait avec la mise en place pour la première fois de deux scooters BMW 100% électriques, extrêmement silencieux et non polluants – spécifiquement adaptés pour tourner des images originales. Le premier se plaçait devant les leaders de la course avec un cadreur positionné face aux coureurs et dos à la route. Le second roulait dans un premier temps parallèle aux athlètes handisport, puis rejoignait le milieu de course avec un cadreur positionné face à la route.

Stéphane Alessandri, Directeur du département HF d’AMP VISUAL TV, enthousiaste, explique : « Ces scooters ne sont ni polluants ni bruyants ce qui permet de capter des sons que l’on a pas l’habitude d’entendre sur ce genre d’événement. Par exemple, le bruit des fauteuils roulants sur le pavé parisien est assez surprenant. Cela donne  une ambiance supplémentaire pour les téléspectateurs. D’habitude, ce type de son est complètement couvert par le bruit des motos ».

Afin de faciliter le tournage sur les scooters, l’antenne d’émission HF peut se fixer à l’avant ou à l’arrière de l’engin selon que le cadreur filme dans le sens de la route ou de dos, face aux coureurs. De plus, le nouveau viseur couleur Sony LCD a été adapté aux caméras HDC-P1, ce qui permet d’éviter d’avoir en permanence le visage collé à l’œilleton. Le cadreur peut filmer de plusieurs manières, à travers le viseur ou en regardant l’écran, afin de trouver des angles de vues originaux.

Aujourd’hui, AMP VISUAL TV a acquis un savoir-faire inégalé avec ses moyens HF, notamment sur la couverture d’épreuves sportives. Elle est devenue le spécialiste des marathons et de ses déclinaisons. Une expertise qui n’a pas échappé à France Télévisions qui lui a confié pour cinq ans les transmissions HF du Marathon de Paris.