Mikros Image et Setkeeper reçoivent un Trophée César & Techniques 2018

Par défaut
Soirée César et Technique 2018

De g. à dr. : Didier Diaz (Président de la Ficam), Gilles Gaillard (Directeur Général de Mikros Image Technicolor), Octave Bory-Bert (Président de Setkeeper), Alain Terzian (Président de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma) et Patrick Bézier (Directeur Général du Groupe Audiens). © Elise Comte – ENS Louis-Lumière pour l’Académie des César 2018

L’Académie des César a remis,  mardi 9 janvier 2018, les premiers prix de l’année lors de la Soirée César & Techniques présentée par Laurent Weil.

À l’issue du vote réalisé par les 1056 techniciens éligibles à l’un des cinq César Techniques 2018 et les 167 directeurs de production des films éligibles au César 2018 du Meilleur Film, la société Mikros Image Technicolor, représentée par son directeur Général Gilles Gaillard, a reçu ce soir le Trophée César et Techniques 2018, des mains d’Alain Terzian, Président de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma, entouré de  Patrick Bézier, Directeur Général du groupe Audiens, et de  Didier Diaz, Président de la Ficam. Le Trophée récompense une entreprise de prestations techniques de la filière cinéma en France pour sa capacité à faire valoir un événement, une stratégie de développement ou une contribution particulière à la création cinématographique.

César technique 2018Mikros Image Technicolor développe depuis 30 ans une offre de services créative pour la production d’effets et le traitement numérique de l’image et du son. En 2017, cette société a notamment travaillé sur « 120 battements par minute » ou « Au revoir là-haut ».

Le Prix de l’Innovation César et Techniques 2018 a quant à lui été attribué par les 112 dirigeants des entreprises adhérentes de la Ficam à la société Setkeeper et son Président Octave Bory-Bert. Ce prix inédit distingue le lauréat pour la fabrication et la mise en opération d’un nouveau produit ou service participant au développement de la création et à la qualité de la diffusion des films, tout en marquant une évolution forte au sein de la filière technique.

Setkeeper propose une plateforme web  permettant la gestion de production en ligne. En 2017, elle a notamment travaillé sur les films « Les fantômes d’Ismaël », « Le Redoutable » ou « Ce qui nous lie ».

Désignation des prestataires audiovisuels en lice pour les Prix César & Techniques 2018

Par défaut
CESAR & TECHNIQUES 2017

Prix César & Techniques, un rendez-vous incontournable pour les prestataires du cinéma. ©Alexis Allemand / Lisa Guillet / ENS Louis-Lumière / Académie des César

Le Comité Industries Techniques de l’Académie a désigné ce lundi 11 décembre 2017 les 9 entreprises françaises de prestations techniques de la filière cinéma qui vont concourir pour le Trophée César & Techniques 2018 :

  • ACS FRANCE
  • AGM FACTORY
  • COLOR
  • CREATIVE SOUND PARIS
  • DIGITAL FACTORY
  • ECLAIR CINEMA SAS
  • LE LABO PARIS
  • MIKROS IMAGE TECHNICOLOR
  • PANAVISION ALGA

Ce Trophée met en valeur les prestataires techniques du cinéma en France, et tout particulièrement les entreprises s’étant démarquées pour leur capacité à faire valoir un événement, une stratégie de développement ou une contribution particulière à la production cinématographique durant l’année écoulée.

L’entreprise lauréate sera élue par l’ensemble des personnes éligibles aux César
Techniques 2018 ainsi que l’ensemble des directeurs de production des films concourant pour le César du Meilleur Film 2018, par vote en ligne sécurisé, à bulletin secret sous contrôle d’huissier. Le vote sera ouvert le 21 décembre 2017 et clôturé le 9 janvier 2018 à 19h.

Le Comité a également choisi 4 entreprises françaises qui vont concourir pour le Prix de l’Innovation César & Techniques 2018, remis pour la première fois cette année :

  • ECLAIR CINEMA SAS / ECLAIRPLAY
  • HIVENTY LE HUB
  • MEDIA SOLUTION / SOUS-TITRAGE.NET
  • SETKEEPER
Ce Prix de l’Innovation César & Techniques 2018 est destiné à récompenser une entreprise, une équipe technique ou un fabricant de la filière cinéma pour un produit ou service participant au développement de la création et à la qualité de la diffusion des œuvres cinématographiques.

L’entreprise lauréate sera élue par l’ensemble des dirigeants des 150 entreprises adhérentes de la Ficam, par vote en ligne sécurisé, à bulletin secret sous contrôle d’huissier. Le vote sera ouvert le 21 décembre 2017 et clôturé le 9 janvier 2018 à 19h.

Ces deux prix seront remis lors de la Soirée César & Techniques, qui aura lieu le mardi 9 janvier 2018 au Pavillon Cambon Capucines, organisée par l’Académie des César en partenariat avec la Ficam et le Groupe Audiens.

Le planétarium de la Cité des sciences s’équipe de nouveaux projecteurs laser Sony pour diffuser ses films en 8K

Par défaut

La Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris La Villette utilise dorénavant de nouveaux projecteurs laser 4K de Sony PSE composés de 10 VPL-GTZ280, qui, une fois combinés, peuvent produire une image 8K d’une qualité maximale. Ces vidéoprojecteurs, assistés de vingt ordinateurs, sont en mesure de projeter une image de 35 millions de pixels au méridien soit une résolution 17 fois plus fine que celle des écrans de télévision HD.

Sony Planétarium

Les projecteurs laser 4K Sony sont assistés par 20 puissantes stations de travail.

Le Planétarium de la Cité des Sciences devient ainsi le premier planétarium 8K en Europe, et le deuxième au monde – après celui de Houston aux États-Unis. Avec sa voûte de 600 m², c’est le plus grand au monde à être doté d’une telle résolution.

Sony a travaillé en collaboration avec la société spécialisée dans la création de planétariums RSA Cosmos, qui a déjà équipé plus de 150 de ces structures dans le monde entier, et avec le fournisseur de solutions-vidéo Vidélio, partenaire de longue date de Sony.

Appel à robots : le fabricant de drones civils DJI prépare sa compétition annuelle RoboMaster 2018

Par défaut

DJI, spécialiste des drones civils et de l’imagerie aérienne et organisateur de RoboMaster, vient d’ouvrir les inscriptions pour l’édition 2018 de sa compétition robotique annuelle. L’équipe gagnante remportera un trophée et un prix d’une valeur de 75.000 USD.

DJI_content_Robot_Closeup

Une compétition qui attire de plus en plus de monde

Cette compétition rassemble de jeunes ingénieurs qui conçoivent et construisent durant l’année des robots nouvelle génération devant s’affronter sur un terrain aménagé spécialement. La phase finale, qui aura lieu en direct en août 2018 à Shenzhen en face de l’île de Hong Kong , devrait rassembler un public de plus de 10 000 personnes. RoboMaster est devenu un véritable spectacle aux yeux du grand public. La dernière phase finale de 2017 a généré plus de 814 000 vues sur Twitch.tv.

DJI 4

RoboMaster met en avant le meilleur des travaux des étudiants-ingénieurs.

Les équipes RoboMaster sont composées d’étudiants universitaires et de leurs instructeurs. Les personnes qui ne sont pas étudiantes peuvent rejoindre les équipes en tant que consultants. Afin d’encourager les participants internationaux et les équipes provenant d’autres continents, les organisateurs apporteront un support technique et financier d’une valeur de 1.500 USD pour les équipes qui passent l’étape de la préparation et atteignent la seconde phase. Pour en savoir plus, rendez-vous ici .

DJI 6

Des épreuves filmées par les drones DJI.

« DJI ne se passionne pas uniquement dans la fabrication de drones. Nous voulons aussi encourager et donner à ces ingénieurs l’occasion de démontrer leurs talents au reste du monde et les incroyables capacités que les robots peuvent nous apporter, a expliqué Paul Xu, vice président de DJI. RoboMaster est devenu très populaire au sein de la communauté d’ingénieurs, en Chine mais aussi partout dans le monde. Nous voulons que la compétition de 2018 soit vraiment mondiale et invitons les talentueux ingénieurs du monde à se rassembler, à apprendre les uns des autres tout en se défiant. »

DJI_Winning_Team_and_Trophy

La compétition s’est ouverte depuis quelques années bien au delà de la Chine.

En 2017, plus de 7 000 participants de 200 universités de Chine et d’autres parties d’Asie, des États-Unis, du Royaume-Uni et d’Allemagne s’étaient inscrits. 98 équipes ont atteint la seconde phase, puis 32 équipes se sont affrontées en phase finale, à Shenzhen, en Chine. Regardez les meilleurs moments de RoboMaster 2017 ici.

S’inscrire pour RoboMaster 2018 : https://www.robomaster.com/en-US

Informations en plus : robomaster@dji.com

CGR Cinémas annonce l’acquisition du Groupe Cap’Cinéma

Par défaut

CGR Cinémas a annoncé mi-novembre la signature de l’acquisition du groupe Cap’Cinéma, et devient ainsi le 1er exploitant en France en nombre d’établissements de cinémas avec plus de 70 établissements.

CGR Cinémas LaRochelleHall

Le cinéma CGR à la Rochelle.

Le rapprochement de Cap’Cinéma, 4ème exploitant français de salles de cinéma et du Groupe CGR Cinémas, groupe indépendant détenu par Luc et Charles Raymond, a été possible grâce à une vision commune de l’économie cinématographique. Les deux groupes apportent en effet une pluralité concurrentielle face aux autres circuits nationaux, avec une offre diversifiée, familiale, populaire, arts et essais et évolutive grâce aux contenus alternatifs et concerts live « All That’s Jazz ».

Pour Philippe Dejust, Président du groupe Cap’Cinéma : « Parce que nous partageons les mêmes valeurs, et que nous souhaitions construire le leader français en nombre d’établissements de cinémas, ce rapprochement nous est apparu très pertinent. »

Cap’Cinéma cède aujourd’hui 22 cinémas répartis sur 18 villes dont le cinéma de Nîmes qui ouvre le 28 novembre 2017 et les projets de Nanterre et de Grasse.

Multiplexe CAP CINEMA

Cap’Cinéma à Moulins dans l’Allier.

Pour Jocelyn Bouyssy, Directeur Général du groupe CGR Cinémas : « À ce jour, 50 cinémas CGR sont ouverts et de nouveaux projets sont en cours de réalisation. Notre groupe emploie plus de 1 500 salariés sur toute la France. Dans les prochaines semaines avec cette nouvelle acquisition et compte tenu des ouvertures imminentes, CGR Cinémas passera la barre des 70 établissements et sera ainsi le groupe exploitant le plus de cinémas en France. »

En 2013, convaincu par l’équipe d’entrepreneurs et par la pertinence de leur approche, NextStage AM s’était associée aux entrepreneurs-fondateurs du groupe Cap’Cinéma pour leur permettre de poursuivre sa croissance et ses projets de développement. Le groupe Cap’Cinéma comptait alors 13 cinémas (dont 6 multiplexes) dans 10 villes de France. Quatre ans plus tard, le groupe compte 24 cinémas (22 d’entre eux sont repris par CGR Cinémas), dont 12 multiplexes, présents dans 18 villes de France.

Euronews finalise sa transformation numérique avec Dalet (interview vidéo)

Par défaut
Euronews Siège_d'Euronews.jpg.37

Le nouveau siège social d’Euronews à Lyon (France).

Euronews continue d’avancer dans sa transformation numérique avec comme objectif d’adapter ses news et reportages aux spécificités des pays dans lesquels la chaine d’information européenne est diffusée. Pour atteindre ce but, Euronews a fait appel à Dalet et vient de mettre en place la plateforme de Media Asset Management (MAM) et d’Orchestration Dalet Galaxy. Celle-ci permet de passer d’un seul canal multilingue, à 12 canaux distincts multiplateformes avec la possibilité de régionaliser les news pour les audiences locales.

Euronews_10

La plateforme Dalet Galaxy unifie les méthodes de fabrication des news de la chaine européenne.

Ainsi, les 500 collaborateurs (journalistes, chefs d’édition, graphistes…) des quatre principaux bureaux à Athènes, Bruxelles, Budapest et Lyon collaborent au sein d’un environnement de production homogène grâce à Dalet Galaxy. Celle-ci met en œuvre les dernières technologies de MAM et permet aux équipes d’Euronews d’améliorer leur productivité et d’optimiser la gestion des médias, des métadonnées et des process, dans un environnement transparent qui permet un suivi de chaque étape de fabrication des news; Une harmonisation des méthodes de production, indépendamment des systèmes tiers utilisés dans l’entreprise.

Euronews_Dalet_20

Dalet Galaxy : unie comme les 5 doigts de la main.

Avec Dalet, Euronews produit maintenant deux fois plus de contenu télévisuel qu’auparavant. De plus, en synchronisant la production de contenu pour sa plateforme TV et numérique (web, réseaux sociaux…), Euronews produit 20% d’actualité supplémentaire sur le numérique qu’avant l’adoption du workflow Dalet Unified News Operations et la plateforme Galaxy.

Euronews_53

Euronews a gagné en productivité dans la création et diffusion de ses reportages.

« La personnalisation des contenus est au cœur de cette transformation ; Euronews adapte sa production aux besoins des publics qui la regardent, en renforçant le caractère unique de notre multiculturalisme » a expliqué Michael Peters, Pdg d’Euronews. « Nous mettons ainsi en place une méthodologie de travail efficace, agile et innovante et devenons la première marque globale d’information en réinventant notre approche du journalisme de télévision, de la production à la diffusion. » Les reportages d’Euronews pourront ainsi bénéficier de graphismes et de bandeaux améliorés, de commentaires adaptés selon le pays de diffusion… sur le broadcast, les médias sociaux et le web.

Depuis sa création en 1993, Euronews proposait un canal unique d’information avec des news identiques en anglais, livrées dans tous les pays avec des traductions en 12 langues pour une audience présente dans 165 pays. Inédite en son temps, cette approche «multiplex» n’avait pas la capacité de proposer des reportages adaptés aux audiences locales.

Rory Peck Awards 2017 (Londres) : le meilleur du journalisme de reportage indépendant

Par défaut
Rory Peck Awards 2017

Sony soutient l’organisation Rory Peck Trust et remet un Prix spécial lors de cette prestigieuse cérémonie.

Comme chaque année, les Rory Peck Awards 2017 [du nom du journaliste indépendant reporter d’images assassiné en Russie lors de la crise constitutionnelle de 1993, Ndlr] ont mis à l’honneur le travail de cinéastes indépendants dans le domaine de l’information et des actualités. Deux films venus d’Alep-Est (Syrie) et un autre de Mossoul (Irak) ont été récompensés le 23 octobre dernier lors de cette cérémonie qui se tenait au Sadler’s Wells Theatre de Londres. Des travaux photographiques de Birmanie ont également été distingués durant la cérémonie, présentée par Lyse Doucet de la BBC et Katy Tur de la NBC.

ROry Peck

Le Rory Peck Award for News, sponsorisé par Google, a été remis à la cadreuse syrienne Waad Al Kateab pour son reportage diffusé sur Channel 4 News, Inside Aleppo: The Last Hospital. Tourné en novembre 2016 dans l’hôpital Al-Kuds, ce reportage saisit l’horreur quotidienne vécue par les familles et les citoyens pris au piège dans cette ville enclavée. Le jury a qualifié le film de « travail journalistique exemplaire ». « Aucun coup de feu n’est tiré et pourtant Waad nous montre les horreurs de la guerre de façon incroyablement puissante ».
Inside Aleppo: The Last Hospital
Tourné en Syrie, novembre 2016
Commandé et diffusé par Channel 4 News / ITN

Le Rory Peck Award for News Features a été attribué au cadreur et cinéaste indépendant français Olivier Sarbil pour Battle for Mosul, une étude sobre et intime de la lente et éreintante bataille pour libérer les habitants de Mossoul de ce que l’on appelle l’Etat Islamique, racontée à travers le regard d’un groupe de jeunes hommes du 1er bataillon d’Irak. Diffusé par Channel 4 News, le jury a félicité Olivier, « un observateur brillant », pour ses « incroyables prises de vues et sa perception intimiste de la vie à Mossoul ». Ils ont salué « un travail remarquable et captivant ».
Battle for Mosul
Filmé en Irak, octobre et novembre 2016
Commandé et diffusé par Channel 4 News/ITN

Congratulation to Olivier Sarbil, the winner of the News Feature category

Le français Olivier Sarbil, cinéaste indépendant vivant à Londres, tient entre ses mains le Rory Peck Award en News Features pour son reportage Battle for Mosul.

« Olivier nous offre des prises de vues incroyables et un aperçu intimiste de la vie réelle à Mossoul, alors qu’elle est arrachée aux griffes de l’État Islamique. Il a tout saisi. Le soldat murmurant de douces banalités à sa petite amie au téléphone, les habitants offrant du thé aux soldats, civilité émouvante dans ce paysage de guerre et de chaos, ou encore un homme grattant les cordes de sa guitare dans la rue. Emotion brute et vie authentique. C’est un observateur tellement brillant. C’est un travail remarquable et captivant » a estimé le jury.

Capture d_écran 2017-10-31 à 12.57.36

Le Sony Impact Award for Current Affairs a été attribué à Siraj Al Deen Al Omar (24 ans), Mojahed Abo Al Jood (22 ans), Basim Ayyoubi (24 ans) et Ahmad Hashisho (24 ans), quatre jeunes vidéo-journalistes syriens, pour leur film BBC Arabic, Goodbye Aleppo. Le film présente leur point de vue personnel de la chute d’Alep-Est fin 2016, révélant le quotidien d’une population assiégée face à la chute imminente de leur ville. Le jury a estimé qu’il s’agissait « Du travail le plus intime, saisissant et bouleversant que l’on a pu voir de ces derniers jours à Alep », « C’est une histoire d’amour, une lettre d’amour à leur ville. Un film superbe, phénoménal ».

Goodbye Aleppo

Les 4 jeunes fantastiques journalistes syriens ont reçu le prix Sony Impact Award for Current Affairs pour leur film Goodbye Aleppo.

« Les finalistes de l’édition 2017 du prix Sony Impact ont tous apporté leurs perspectives uniques sur des évènements internationaux. Pourtant, ces trois films se rejoignent par la puissance de leurs images et leur capacité à nous émouvoir. Nous sommes fiers de les soutenir, ainsi que le travail du Rory Peck Trust », indique Richard Scott, Directeur Media Solutions chez Sony Professional Solutions Europe.
Goodbye Aleppo
Filmé en Syrie, novembre et décembre 2016
Commandé et diffusé par BBC Arabic

Le Prix Martin Adler, sponsorisé par Hexagon, a été remis au photographe birman, Minzayar Oo, en reconnaissance de son travail en Birmanie. Ce prix spécial récompense un indépendant qui a contribué de manière significative à la collecte d’informations dans son pays, à travers un projet particulier ou l’ensemble de son œuvre, mais qui est largement méconnu de la scène médiatique internationale. Il s’agit du premier photographe à recevoir ce prix.

Capture d’écran 2017-10-31 à 16.13.11.png

Antycip Simulation livre deux salles de réalité virtuelle à l’équipementier Hutchinson

Par défaut

Antycip Simulation, intégrateur français de solutions de réalité virtuelle, de salles immersives 3D et leader européen de logiciels de simulation, a récemment installé pour le Centre de Recherche et d’Innovation de l’équipementier Hutchinson (€4 mds de chiffre d’affaires en 2016) deux salles immersives de réalité virtuelle (VR).

EH_230_HUTCHINSON_©CYRUS-CORNUT_2016-008-035-THDL

Espaces détente et travail dans le bâtiment Hutchinson 507 Fab House réhabilité et qui conserve sa structure métallique Eiffel. ©Cyrus-Cornut

Filiale de Total, basée à Châlette-sur-Loing (Loiret) sur une ancienne papeterie royale du XVIIIème, Hutchinson est spécialisé dans la transformation des matériaux depuis 160 ans avec à l’origine celle du caoutchouc. La société fabrique aujourd’hui une large gamme de solutions pour l’automobile, l’industrie, mais aussi l’aéronautique et l’aérospatial, allant des produits d’étanchéité comme les joints de voiture, aux systèmes de contrôle des bruits et des vibrations.

Jpeg

CAVE immersif 4 faces installé par Antycip Simulation pour Hutchinson. ©Antycip Simulation

Afin de développer son activité de prototypage, Hutchinson a fait appel à Antycip Simulation pour l’installation d’une salle immersive cubique de quatre faces (CAVE : Cave Automatic Virtual Environment) permettant de travailler dans un environnement virtuel et de manipuler des objets 3D. L’opérateur équipé d’un joystick et de lunettes 3D peut ainsi entrer dans un espace virtuel grâce à des caméras infra-rouge de tracking, tourner autour d’un modèle 3D, le déplacer, interagir avec l’objet afin de l’étudier sous tous les angles.

Jpeg

Espace CAVE cubique immersif 4 faces de dernière génération pour le travail de prototypage et de simulation. ©Antycip Simulation.

Pour mener à bien ce projet, Antycip Simulation a recommandé et installé quatre projecteurs Christie tri-DLP Mirage (réf. WU12K-M) offrant une résolution WUXGA (1920 x 1200 pixels) à 120Hz, et qui permettent l’affichage des images virtuelles dans le CAVE par rétroprojection.

Trois projecteurs sont placés derrière les écrans de face et latéraux, tandis que le dernier projecteur – situé en hauteur sur une plateforme autoportée – projette les images sur le sol avec un miroir orienté de manière très précise afin de s’affranchir au maximum des ombres portées.

Un mur d’image 4K, relief et interactif

Jpeg

Mur d’image 4K avec vidéoprojecteur Christie Mirage pour l’étude des environnements de travail en 3D relief. ©Antycip Simulation.

La seconde salle installée par Antycip Simulation est équipée d’un mur d’image 4K (taille 4 mètres de base par 2 mètres de haut) ultra-haute définition alimenté par un projecteur Christie tri-DLP Mirage (réf. 4K25) d’une résolution 4K (4096 × 2160 pixels) à 120 Hz pour des démonstrations en relief. En plus d’offrir une incroyable qualité d’image, l’écran est interactif et permet notamment de déplacer et agrandir les modèles 3D par un simple contact de sa surface. Antycip Simulation a rendu tactile cet imposant écran en verre tout en conservant la qualité des images fournies par le projecteur à haute fréquence d’affichage.

Hutchinson_building_Picture_©CYRUS-CORNUT_Low

Vue extérieure du bâtiment 507 Fab House sur l’ancienne usine de caoutchouc Hutchinson. ©Cyrus-Cornut.

Cette salle haut de gamme dispose également de caméras infra-rouge de tracking pour détecter les mouvements du joystick permettant de manipuler les objets 3D. Possédant tous les atouts d’une salle de projection privée, elle peut accueillir une vingtaine de personnes installées confortablement dans des fauteuils pour assister à des présentations en relief.

Jean-Yves Lachartre, Responsable Informatique du Centre de Recherche et d’Innovation Hutchinson, explique : « Ces salles sont au service de nos collaborateurs et des clients qui s’y réunissent pour travailler sur différents projets et sur l’élaboration de nouveaux produits ; elles offrent cette spécificité d’être beaucoup plus réaliste qu’une salle classique, grâce à la réalité virtuelle et la simulation 3D ».

EH_250_HUTCHINSON_©Camille-MICHEL_702

Antycip Simulation a rédigé en partie le cahier des charges du 507 Fab House en lien avec l’architecte Encore Heureux. ©Camille-Michel.

Johan Besnainou, Directeur France – Espagne d’Antycip Simulation, ajoute : « Nous sommes fiers d’avoir été choisi par Hutchinson pour la mise en place du CAVE et du mur d’image 4K dans le Centre de Recherche et d’Innovation de Châlette-sur-Loing. Notre intervention a débuté très en amont du projet, depuis le conseil auprès de Hutchinson, jusqu’au choix du matériel, son installation et sa mise en service. »

Les projecteurs Christie intégrés par Antycip Simulation dans l’espace CAVE sont alimentés par quatre stations de travail HP Z Station contrôlées par un ordinateur central. Les logiciels 3D de CAO-DAO les plus plébiscités par le secteur sont notamment utilisés dans le CAVE. Quant au projecteur Christie 4K du mur d’image, il est associé à une station de travail sur-vitaminée avec des cartes Nvidia Quadro P6000 permettant de diffuser en toute fluidité les images 3D.

507 – Fab House

Après avoir remporté en 2016 l’appel d’offres lancé par Hutchinson, Antycip Simulation a rédigé en partie le cahier des charges en lien avec l’architecte (Encore Heureux) du bâtiment 507 – Fab House qui accueille ces salles immersives, ainsi que des espaces de réunion et de détente. Véritable showroom d’une surface de 4200 m2, ce long bâtiment industriel a été totalement réaménagé sous l’impulsion de Jacques Maigné, le PDG de Hutchinson. Cet édifice est dédié à la formation, aux séminaires, à la recherche et la présentation des produits du groupe.

EH_250_HUTCHINSON_©Camille-MICHEL_710

Showroom des produits Hutchinson couvrant l’automobile, l’industrie, mais aussi l’aéronautique et l’aérospatial. ©Camille-Michel.

Gustave Eiffel a participé à sa reconstruction suite à l’incendie de 1869 qui a détruit l’ancienne papeterie royale acquise par Hiram Hutchinson en 1853 et transformée en usine pour la fabrication de bottes en caoutchouc. « Aujourd’hui, le bâtiment fait le lien entre la riche histoire passée d’Hutchinson et son engagement vers le futur et l’innovation. Ces salles immersives en sont l’illustration, explique Jean-Yves Lachartre.

« Antycip Simulation a largement répondu à nos attentes et fait preuve d’une grande compétence. Ils possèdent une longue expérience de la réalité virtuelle et des technologies immersives. Nous nous sommes très bien entendus, car ils soignent le service et la satisfaction du client. C’est exactement ce que nous voulons réaliser au Centre de Recherche et d’Innovation Hutchinson. »

Les salles affichent déjà plusieurs milliers d’heures d’utilisation pour la plus grande satisfaction des ingénieurs et concepteurs qui travaillent et imaginent les produits de demain.

« Hutchinson est une entreprise leader dans son domaine et dont l’innovation technologique fait partie de l’ADN. Ces salles illustrent notre expertise en ingénierie VR et notre capacité à intégrer les technologies de nos partenaires afin de proposer des solutions puissantes et efficaces au service de nos clients » conclut Johan Besnainou d’Antycip Simulation.

SMPTE (ratification) : le format d’archivage AXF devient la norme internationale ISO / IEC 12034-1

Par défaut
Objets AXF disposés sur des supports de stockage et relation entre la charge utile et les éléments structuraux à l_intérieur de l_objet AXF

Présentation des objets AXF disposés sur des supports de stockage et liens existants entre la charge utile et les éléments structuraux à l’intérieur de l’objet AXF

La vénérable institution américaine SMPTE (Society of Motion Picture and Television Engineers) a annoncé le 19 oct. 2017 que le format Archive eXchange FormatAXF [dont elle a publié les spécificités en septembre 2014, Ndlr] a été approuvé par les organisations ISO / IEC et deviendra officiellement une norme internationale référencée ISO / IEC 12034-1 dans les semaines à venir.

AXF, le sauveur d’archive

AXF est un conteneur de fichiers à base informatique qui peut encapsuler n’importe quel nombre et type de fichier, dans un package entièrement indépendant et auto-descriptif. Il permet l’interopérabilité entre les différents systèmes de stockage. Et garantit la disponibilité à long terme du contenu, quel que soit l’évolution de la technologie de stockage ou du système de création/archivage des fichiers.

Brian Campanotti CloudfirstIO

Brian Campanotti, président de Cloudfirst.io, a activement travaillé à la normalisation de l’AXF avec l’ISO / IEC.

« La ratification de l’ISO / IEC représente une avancée majeure pour ce standard et pour tous ceux qui cherchent à stocker, protéger et préserver des ressources numériques précieuses », a déclaré le président de Cloudfirst.io, Brian Campanotti, contributeur clé à la création d’AXF et un des principaux acteurs de sa ratification. « L’adoption officielle d’AXF en tant que norme internationale ISO / IEC intervient après une décennie de travail ; nous pensons qu’elle jouera un rôle significatif dans sa globalisation alors qu’elle sert déjà à préserver de précieux pétaoctets d’actifs numériques dans le monde. »

Capture d_écran 2017-10-25 à 17.07.47

« L’AXF est un standard ouvert tourné vers le stockage à long terme, la préservation et le transport du contenu sur base fichier »

AXF a été défini comme un encapsuleur (« wrapper »), ou conteneur (« container »), capable de contenir de manière très résiliente des quantités pratiquement illimitées de fichiers et de métadonnées, liés les uns aux autres quelque soit leur combinaison. Connus sous le nom d’« objets AXF », de tels conteneurs peuvent regrouper toutes les informations nécessaires à de nombreux équipements afin d’accéder et de restaurer les données archivées. Parce que le format utilise le langage XML (eXtensible Markup Language) pour définir les informations d’une manière lisible et récupérable par tout système informatique moderne, les « objets AXF » sont virtuellement « immunisés » contre les changements de technologies et de formats et « sont compatibles avec toutes les architectures de stockage existantes et futures », selon SMPTE.

Un format agnostique

Capture d_écran 2017-10-25 à 17.07.03Les « objets AXF » ne sont pas limités par les contraintes de compatibilité du support sur lequel ils sont stockés. En segmentant automatiquement les fichiers, en stockant sur plusieurs supports et en ré-assemblant les objets AXF lorsque cela est nécessaire, les « ensembles fractionnés » peuvent être conservés sur plus d’un médium – et sur n’importe quel type (ou génération) de média. Les « ensembles collectés » permettent aux entreprises la mise à jour des objets AXF ou des fichiers AXF, tout en conservant les versions antérieures, y compris un historique, même dans le cas d’un stockage à écriture unique (« write-once storage ») ou d’une connectivité WAN (réseau étendu).

S. Merrill Weiss_SMPTE

S. Merrill Weiss, président de Merrill Weiss Group LLC et du groupe de travail AXF à la SMPTE

« De nombreuses entreprises se tournent désormais vers le cloud pour la gestion et la préservation des archives à long terme », explique S. Merrill Weiss, président de Merrill Weiss Group LLC et du groupe de travail AXF à la SMPTE. « Avec le cloud, AXF jouera prochainement un rôle beaucoup plus important en permettant l’interopérabilité entre les systèmes de stockage actuels et en assurant un accès futur aux actifs, quel que soit le stockage délocalisé ou le fournisseur d’applications permettant de créer les objets AXF ».

Technologie « future proof »

La nature d’AXF permet aux fabricants d’équipements et aux ayants droit « d’encapsuler » le contenu de leurs supports d’archivage actuels au format AXF. Celui-ci permet la récupération des fichiers même en l’absence des systèmes qui les ont créés. Un moyen agnostique de protéger les contenus audiovisuels des dommages du temps. En conservant les informations de préservation telles que le contexte, la fixité et la provenance, comme spécifié par la norme OAIS (Système ouvert d’archivage d’information), AXF permet une protection efficace à long terme du contenu fichier. Les structures AXF redondantes et les algorithmes de hachage cryptographique assurent la résilience et le moyen de récupérer les données stockées. Plus d’informations sur OpenAXF.org, le portail de la communauté AXF.

« Dans le cadre du processus de ratification ISO / IEC AXF, SMPTE a été formellement reconnu en tant qu’organisation de présentation de normes », a déclaré Alan Lambshead, vice-président SMPTE des normes. « Ce statut aidera considérablement les autres comités technologiques SMPTE à élargir la portée du travail global que nous menons sur les formats les plus essentiels. »

Orange choisit Harmonic pour la diffusion de ses programmes en IPTV et OTT

Par défaut

Harmonic, le spécialiste des technologies et services de diffusion vidéo, annonce que son client, l’opérateur télécom français Orange a mis à niveau son architecture de diffusion vidéo IPTV et OTT avec une plate-forme d’encodage et de transcodage live signée Harmonic, le 24/10/2017, San José – Californie. Au cœur du workflow figure le système Pay Tv remoteElectra contrôlé par logiciel qui permet de rationaliser les opérations de diffusion auprès de 6,6 millions d’abonnés Orange en réutilisant la capacité du réseau au fur et à mesure que les besoins évoluent. Une offre de programmes comprenant 160 chaines SD et 30 HD pour l’offre OTT (sans décodeur) et 126 chaines SD et 40 HD pour la Tv par Internet IPTV (avec décodeur). Selon l’institut de recherche ABI Research, les opérateurs de télévision payante devraient générer 7 milliards de dollars (USD) de revenus d’ici 2021 dans les services OTT linéaires, contre 1 milliard aujourd’hui. Grâce à la convergence des workflows Electra Harmonic, Orange devrait accroître ses revenus OTT tout en renforçant encore ses activités de diffusion traditionnelles IPTV.

En étant compatibles avec les codecs de dernière génération comme HEVC et disposant de capacités de cluster de serveurs, les solutions Harmonic doivent également permettre à Orange de proposer prochainement une qualité vidéo supérieure, jusqu’à UHD HDR, sans trop saturer la bande passante.