SMPTE (ratification) : le format d’archivage AXF devient la norme internationale ISO / IEC 12034-1

Par défaut
Objets AXF disposés sur des supports de stockage et relation entre la charge utile et les éléments structuraux à l_intérieur de l_objet AXF

Présentation des objets AXF disposés sur des supports de stockage et liens existants entre la charge utile et les éléments structuraux à l’intérieur de l’objet AXF

La vénérable institution américaine SMPTE (Society of Motion Picture and Television Engineers) a annoncé le 19 oct. 2017 que le format Archive eXchange FormatAXF [dont elle a publié les spécificités en septembre 2014, Ndlr] a été approuvé par les organisations ISO / IEC et deviendra officiellement une norme internationale référencée ISO / IEC 12034-1 dans les semaines à venir.

AXF, le sauveur d’archive

AXF est un conteneur de fichiers à base informatique qui peut encapsuler n’importe quel nombre et type de fichier, dans un package entièrement indépendant et auto-descriptif. Il permet l’interopérabilité entre les différents systèmes de stockage. Et garantit la disponibilité à long terme du contenu, quel que soit l’évolution de la technologie de stockage ou du système de création/archivage des fichiers.

Brian Campanotti CloudfirstIO

Brian Campanotti, président de Cloudfirst.io, a activement travaillé à la normalisation de l’AXF avec l’ISO / IEC.

« La ratification de l’ISO / IEC représente une avancée majeure pour ce standard et pour tous ceux qui cherchent à stocker, protéger et préserver des ressources numériques précieuses », a déclaré le président de Cloudfirst.io, Brian Campanotti, contributeur clé à la création d’AXF et un des principaux acteurs de sa ratification. « L’adoption officielle d’AXF en tant que norme internationale ISO / IEC intervient après une décennie de travail ; nous pensons qu’elle jouera un rôle significatif dans sa globalisation alors qu’elle sert déjà à préserver de précieux pétaoctets d’actifs numériques dans le monde. »

Capture d_écran 2017-10-25 à 17.07.47

« L’AXF est un standard ouvert tourné vers le stockage à long terme, la préservation et le transport du contenu sur base fichier »

AXF a été défini comme un encapsuleur (« wrapper »), ou conteneur (« container »), capable de contenir de manière très résiliente des quantités pratiquement illimitées de fichiers et de métadonnées, liés les uns aux autres quelque soit leur combinaison. Connus sous le nom d’« objets AXF », de tels conteneurs peuvent regrouper toutes les informations nécessaires à de nombreux équipements afin d’accéder et de restaurer les données archivées. Parce que le format utilise le langage XML (eXtensible Markup Language) pour définir les informations d’une manière lisible et récupérable par tout système informatique moderne, les « objets AXF » sont virtuellement « immunisés » contre les changements de technologies et de formats et « sont compatibles avec toutes les architectures de stockage existantes et futures », selon SMPTE.

Un format agnostique

Capture d_écran 2017-10-25 à 17.07.03Les « objets AXF » ne sont pas limités par les contraintes de compatibilité du support sur lequel ils sont stockés. En segmentant automatiquement les fichiers, en stockant sur plusieurs supports et en ré-assemblant les objets AXF lorsque cela est nécessaire, les « ensembles fractionnés » peuvent être conservés sur plus d’un médium – et sur n’importe quel type (ou génération) de média. Les « ensembles collectés » permettent aux entreprises la mise à jour des objets AXF ou des fichiers AXF, tout en conservant les versions antérieures, y compris un historique, même dans le cas d’un stockage à écriture unique (« write-once storage ») ou d’une connectivité WAN (réseau étendu).

S. Merrill Weiss_SMPTE

S. Merrill Weiss, président de Merrill Weiss Group LLC et du groupe de travail AXF à la SMPTE

« De nombreuses entreprises se tournent désormais vers le cloud pour la gestion et la préservation des archives à long terme », explique S. Merrill Weiss, président de Merrill Weiss Group LLC et du groupe de travail AXF à la SMPTE. « Avec le cloud, AXF jouera prochainement un rôle beaucoup plus important en permettant l’interopérabilité entre les systèmes de stockage actuels et en assurant un accès futur aux actifs, quel que soit le stockage délocalisé ou le fournisseur d’applications permettant de créer les objets AXF ».

Technologie « future proof »

La nature d’AXF permet aux fabricants d’équipements et aux ayants droit « d’encapsuler » le contenu de leurs supports d’archivage actuels au format AXF. Celui-ci permet la récupération des fichiers même en l’absence des systèmes qui les ont créés. Un moyen agnostique de protéger les contenus audiovisuels des dommages du temps. En conservant les informations de préservation telles que le contexte, la fixité et la provenance, comme spécifié par la norme OAIS (Système ouvert d’archivage d’information), AXF permet une protection efficace à long terme du contenu fichier. Les structures AXF redondantes et les algorithmes de hachage cryptographique assurent la résilience et le moyen de récupérer les données stockées. Plus d’informations sur OpenAXF.org, le portail de la communauté AXF.

« Dans le cadre du processus de ratification ISO / IEC AXF, SMPTE a été formellement reconnu en tant qu’organisation de présentation de normes », a déclaré Alan Lambshead, vice-président SMPTE des normes. « Ce statut aidera considérablement les autres comités technologiques SMPTE à élargir la portée du travail global que nous menons sur les formats les plus essentiels. »

Orange choisit Harmonic pour la diffusion de ses programmes en IPTV et OTT

Par défaut

Harmonic, le spécialiste des technologies et services de diffusion vidéo, annonce que son client, l’opérateur télécom français Orange a mis à niveau son architecture de diffusion vidéo IPTV et OTT avec une plate-forme d’encodage et de transcodage live signée Harmonic, le 24/10/2017, San José – Californie. Au cœur du workflow figure le système Pay Tv remoteElectra contrôlé par logiciel qui permet de rationaliser les opérations de diffusion auprès de 6,6 millions d’abonnés Orange en réutilisant la capacité du réseau au fur et à mesure que les besoins évoluent. Une offre de programmes comprenant 160 chaines SD et 30 HD pour l’offre OTT (sans décodeur) et 126 chaines SD et 40 HD pour la Tv par Internet IPTV (avec décodeur). Selon l’institut de recherche ABI Research, les opérateurs de télévision payante devraient générer 7 milliards de dollars (USD) de revenus d’ici 2021 dans les services OTT linéaires, contre 1 milliard aujourd’hui. Grâce à la convergence des workflows Electra Harmonic, Orange devrait accroître ses revenus OTT tout en renforçant encore ses activités de diffusion traditionnelles IPTV.

En étant compatibles avec les codecs de dernière génération comme HEVC et disposant de capacités de cluster de serveurs, les solutions Harmonic doivent également permettre à Orange de proposer prochainement une qualité vidéo supérieure, jusqu’à UHD HDR, sans trop saturer la bande passante.

Al Jazeera fait le choix d’un workflow Avid délocalisé dans le cloud pour ses news

Par défaut

La chaine qatarie Al Jazeera Media Network est en train de déployer le tout premier workflow Avid hybride délocalisé dans le cloud, a annoncé le fabricant lors du dernier salon IBC à Amsterdam. Cette opération fait suite à la mise en place en 2016 de la plateforme MediaCentral Avid dans ses services permettant de standardiser les méthodologies de travail de ses journalistes et de ses collaborateurs. Ceux-ci pourront prochainement fabriquer leurs news et programmes dans le cloud, partager leurs médias de façon plus souple et accélérer ainsi la diffusion des sujets.

Al_Jazeera_English_newsroom_-_5__July_2017

En partenariat avec Avid, Al Jazeera s’appuiera prochainement sur le cloud pour la fabrication de ses news

Al Jazeera était présente sur le stand Avid durant le salon IBC afin de présenter ce workflow hybride. La chaine d’information démontrait comment ses équipes (journalistes et monteurs présents au siège social, ceux des 80 bureaux dans le monde, JRI sur le terrain, etc.), connectés à cette salle de rédaction virtuelle, accédaient dans le cloud à de nombreux contenus (audio, vidéo, graphique) auxquels ils n’avaient pas accès jusqu’à présent. Des images leur permettant d’assembler, de compléter et de distribuer de façon très rapide les nouveaux reportages à l’antenne et sur Internet.

AL-JAZEERA

Al Jazeera innove avec la salle de rédaction globalisée dans le cloud computing.

« En tant que toute première chaine à utiliser un workflow dans le cloud, nous innovons pour nos équipes un cadre de travail commun très efficace et fluide au service de notre audience qui regarde nos émissions sur toutes nos plateformes, que ce soit en télévision, sur le numérique ou en mobilité, explique Mohamed Abuagla, Directeur Exécutif Technologie et Opérations, Al Jazeera Media Network. Notre chaine télévisée est à l’avant-garde du développement de la salle de rédaction du futur. En partenariat avec Avid, nous continuerons à miser sur une plate-forme ouverte regroupant des technologies communes offrant d’immenses avantages à nos équipes de production. »

Avid MediaCentral1

La plateforme Avid MediaCentral permet une gestion globale des médias.

Jeff Rosica, Président, Avid, ajoute : « Lorsqu’une entreprise média fait confiance à nos outils standardisés Avid, elle est alors bien positionnée pour en faire un usage dans le cloud. Ce qui facilite la productivité de ses équipes, ainsi que la distribution et la monétisation de ses contenus. Al Jazeera présentait à l’IBC tous les avantages d’un workflow hybride et la manière dont la plateforme MediaCentral dans le cloud peut améliorer les moyens de production et supprimer le travail cloisonné. Et ceci même auprès d’une des chaines les plus importantes au monde aux méthodes de production fortement optimisées ! ».

Kinepolis fait l’acquisition de Landmark Cinemas, deuxième exploitant de salles de cinéma au Canada

Par défaut
Signing KP_Landmark

Signature de reprise des cinémas Landmark par Kinepolis.

L’exploitant belge Kinepolis a conclu un accord avec les actionnaires de Landmark Cinemas sur la reprise du groupe cinématographique canadien, selon une annonce du 18/09/2017. L’acquisition reste soumise aux approbations réglementaires canadiennes, y compris en vertu de la Loi sur les placements effectués dans le pays par des investisseurs étrangers. Kinepolis s’attend à ce que cette procédure soit terminée pour la fin de l’année. Les actionnaires de Landmark Cinemas comprennent les membres de l’équipe de direction fondatrice du groupe, Neil Campbell et Brian McIntosh, ainsi que la société de capital-investissement canadienne TriWest Capital.

Landmark_CountryHills_entrance

L’impressionnante entrée du cinéma Landmark Country Hills avec salle Imax à Calgary, troisième ville du Canada.

Landmark Cinemas exploite 44 cinémas de toutes tailles dans le Centre et l’Ouest du Canada à partir de son siège social situé à Calgary, dans la province de l’Alberta. Les 44 cinémas de Landmark Cinemas, qui représentent 55 000 places assises et 303 écrans, ont réalisé, en 2016, un chiffre d’affaires de CAD 156,3 millions (106,2 millions d’euros) avec 10,2 millions de visiteurs. La société est le deuxième exploitant de salles de cinémas au Canada, avec une part de marché de 10 %.

Landmark_CountryHills_ReclinerAuditorium

Le confort des spectateurs du cinéma Landmark Country Hills avec ses fauteuils inclinables.

Les trois quarts des complexes visés par l’acquisition sont loués. Le groupe exploite deux mégaplexes (plus de 16 écrans), 17 multiplexes (plus de 8 écrans) et 25 cinémas de moindre envergure dans six provinces canadiennes. Landmark Cinemas produit 92 % de son chiffre d’affaires dans les principales provinces du pays, soit l’Ontario, la Colombie-Britannique et l’Alberta. Cinq cinémas sont dotés d’un écran IMAX, cinq autres d’écrans grand format PLF (Premium Large Format), et 11 complexes sont déjà équipés de fauteuils inclinables (‘recliner seats’) ou le seront bientôt.

Landmark Cinema Interior

Le gigantesque hall d’accueil du Country Hills

Landmark Cinemas a pris beaucoup d’expansion en 2013 avec l’acquisition d’Empire Theatres, s’attachant depuis avec beaucoup de réussite à améliorer continuellement l’expérience client.

Informations complémentaires sur le site web de Kinepolis.

Vidéo Plus s’engage dans la production live avec des investissements dans les serveurs EVS

Par défaut

Le loueur français de matériel audiovisuel Vidéo Plus vient d’investir dans la technologie EVS de production live UHD-4K afin de satisfaire la demande croissante de ses clients dans ce format. L’accord a été conclu durant le salon IBC d’Amsterdam (14-19 septembre 2017). Il comprend l’achat de plusieurs serveurs de production live XT4K, ainsi que des systèmes XFile3 de transfert de fichiers et d’archivage.

Vidéo Plus signe EVS.jpeg

Girls Power ! Laetitia Dery Meralli, Pdg de Vidéo Plus et Muriel de Lathouwer, Pdg d’EVS lors de l’IBC 2017 à Amsterdam

Cet investissement répond à une part croissante de demandes de Vidéo Plus à l’international, où le format UHD-4K se développe fortement. Le loueur français a choisi les serveurs XT4K (4 canaux UHD-4K/HDR et 12 canaux Full-HD 1080p) pour leur vélocité et flexibilité dans leur utilisation en direct en UHD-4K et Full-HD, pour la fiabilité des produits EVS adoptés par les plus importants diffuseurs à travers le monde. A cela s’ajoute la compatibilité des produits XT4K avec le format HDR (haut contraste de luminosité).

EVS XT4K Replay

Le serveur EVS XT4K au centre des productions UHD/4K et Full-HD

« L’émergence des productions 4K présente de nouveaux défis, mais aussi des opportunités de croissance pour Vidéo Plus. Nous sommes ravis de proposer ces solutions fiables et éprouvées, conçues spécifiquement pour répondre aux productions les plus récentes » indique le PDG de Vidéo Plus, Laetitia Dery Meralli. « De notre point de vue, proposer un serveur capable de gérer l’UHD-4K avec le HDR est très important. C’est un élément décisif dans notre choix d’intégrer les serveurs XT4K à notre gamme de produits en location ».

EVS XT4K

Les systèmes seront déployés chez les clients de Vidéo Plus dans un environnement de production live pour l’ingest d’images en direct, la recherche et relecture des fichiers, la création de résumés des meilleurs moments dans le domaine du sport, de l’événementiel… pour une diffusion broadcast, Internet…

Worldline : Partenariat entre Pathé, Atos (Worldline) et Hiventy pour la conservation numérique des films

Par défaut

Archive pellicule

Pathé, Worldline (filiale du groupe Atos) et Hiventy (prestataire technique de la distribution audiovisuelle) nouent un partenariat pour mettre en place un système d’archivage hautement sécurisé dédié à la préservation et à l’exploitation des films de cinéma conservés au format numérique, Paris le 13/09/2017.

Ce dispositif d’archivage numérique innovant, s’appuyant sur les infrastructures hautement sécurisées de Worldline (acteur mondial de référence dans le secteur des
paiements et des services transactionnels) et intégrant la solution Cantemo Portal (Media Asset Management) représentée en France par Ivory, vise à conserver les fichiers numériques des films de manière pérenne, économique et sûre.

Cette initiative fait suite à un appel d’offres ouvert et à plusieurs mois d’études et d’échanges, pour lesquels Pathé a bénéficié de l’expertise indépendante d’Orange Consulting.

Pour Pathé, un des pionniers du cinéma mondial, détenteur d’un catalogue de 800 longs-métrages, il s’agit, dans le cadre de sa transformation numérique, d’une initiative indispensable dans l’intérêt des œuvres et de leurs ayants-droit (auteurs, co-producteurs), en parallèle à l’action qu’il conduit également, avec ses
partenaires techniques, pour préserver les éléments originaux des films conservés sur support photochimique.

MadLab Animations : un nouveau studio d’animation voit le jour dans le nord de la France à Roubaix

Par défaut

Ellipsanime Productions, société de production audiovisuelle (Groupe Media Participations) et Ankama Animations, société de production audiovisuelle installée à Roubaix (Groupe Ankama), s’associent pour créer un nouveau studio d’animation : MadLab Animations.

MadLab Animations_

MadLab Animations pourra compter sur un vivier d’étudiants formés à la 3D

Basé à Roubaix, avec le soutien de Pictanovo, de la Région Hauts-de-France et de la Métropole Européenne de Lille, MadLab Animations interviendra dans toutes les phases de fabrication des productions d’animation (adaptations et créations originales) des sociétés fondatrices et des filiales de Media Participations.

MadLab Animations sera à même de fabriquer des programmes dans des technologies et des styles graphiques variés pour tous publics et dans tous les formats. Abraca, série en 26 épisodes de 26 minutes, création originale produite par Ankama Animations pour France Télévisions, sera la toute première série

MadLab Ankama Abraca

MadLab Animations fabriquera pour Ankama la série télé Abraca

fabriquée par le studio MadLab Animations. Elle sera suivie de Garfield Originals, série produite par Dargaud Media. Le nouveau studio pourra compter sur le dynamisme de la région Nord en matière de formation, notamment dans le secteur de l’animation, et sur le vivier de talents et de compétences pour l’aider à produire des séries de qualité.

L’inauguration de MadLab Animations aura lieu jeudi 27 septembre 2017, à 18 heure, au 112 Bd d’Armentières à Roubaix, en présence de nombreux professionnels de l’animation et de la politique régionale. Confirmation auprès de Graziella Dispenseri (event@pictanovo.com). Tél : 03 20 28 56 58.

France Télévisions choisit Arkena pour sa plateforme de VoD par abonnement

Par défaut
France_televisions Arkena

Une nouvelle plateforme S-VoD pour France Télévisions.

Annoncé en parallèle du salon IBC d’Amsterdam, le 13/09/2017, le prestataire de diffusion Arkena (15, rue Cognacq Jay, Paris VIIème) a été retenu par France Télévisions pour mener à bien son nouveau projet de plateforme de vidéo-à-la-demande par abonnement (SVOD). Ce service dédié au contenu payant sera intégré à la nouvelle plateforme france.tv qui permet de revoir la majeure partie des contenus du groupe sur tous les écrans.

Basée sur l’offre Cloud4TV d’Arkena, la plateforme sera capable de traiter une forte volumétrie de contenus pour une diffusion multi-écrans avec un renouvellement hebdomadaire de l’offre.

Arkenaj

Arkena est né de la fusion de Cognacq Jay Image avec d’autres sociétés du groupe TDF

La solution permettra de définir les offres marketing et d’en suivre les performances, tandis que les outils de gestion des abonnés et de reporting financier seront assurés par Cleeng, spécialiste des plateformes SVOD et de l’e-commerce vidéos. Arkena apporte également la couche d’intégration pour une gestion unifiée de la SVoD au sein de la plateforme france.tv qui inclue de nombreux partenaires techniques.

France Televisions SVoD_Julien Verley

Julien Verley

«L’expérience éprouvée d’Arkena dans le développement des plateformes OTT et la maturité de sa solution nous permettent d’avancer sereinement sur ce projet stratégique pour France Télévisions avec des attentes fortes en terme d’expérience client et des délais très serrés », souligne Julien Verley, Pdg de FTV SVoD.

Gilles Monchy nommé Directeur de la Production chez Euromedia

Par défaut

Jusqu’à présent Administrateur de Production des Jeux et des Divertissements sur France 2 au sein de la direction de la production (également en charge de la production de la direction artistique et des émissions religieuses de la chaîne), Gilles Monchy quitte le groupe public et sera nommé Directeur de la Production chez Euromedia, prestataire de tournage, à compter du lundi 25 septembre 2017.

Euromedia_Gilles-MONCHY

Gilles Monchy (ex France 2) arrive chez Euromedia.

Directement rattaché au Président, Lionel Vialaneix, Gilles Monchy coordonnera les productions des départements Sports, Spectacles Vivants et Flux Divertissements. Il interviendra de façon transversale au sein des différents services (directions commerciales, direction technique, direction du développement, direction financière, direction des ressources humaines…), afin d’améliorer la qualité de service et d’en optimiser l’organisation sur toute la chaine de fabrication.

Âgé de 47 ans, Gilles Monchy est diplômé d’une Maîtrise de Sciences et Techniques en communication Audiovisuelle de l’université de Valenciennes.

De mai 2001 à janvier 2006, il a été collaborateur d’Anne Hidalgo, 1ère adjointe au Maire de Paris, pour laquelle il avait notamment en charge les dossiers concernant le 15ème arrondissement.

La série événement La Mante sur TF1 agrémentée des effets visuels signés Trimaran

Par défaut
Trimaran La Mante 2

La série événement La Mante sur TF1 avec des effets visuels signés Trimaran VFX.

Il aura fallu près de 3 mois et 9 artistes des effets visuels – sous la supervision de Fabien Girodot – pour truquer chez Trimaran Studio (Vanves) 170 plans de la série événement « La Mante » réalisée par Alexandre Laurent et produite par Septembre Productions pour TF1, où se mêlent tracking, incrustations d’écrans, mantes religieuses en 3D, reconstructions, coups de feu, cadavre et photogrammétrie ! La direction photo a été assurée par Jean-Philippe Gosselin et l’étalonnage par Cécile Cheurot chez Eclair.

Les deux premiers épisodes de cette série thriller en 6 épisodes seront diffusés lundi 4 septembre à 21h sur TF1. Avec Carole Bouquet, Fred Testot et Frédérique Bel.

Trimaran Nvx locaux vanves 1

Les locaux de Trimaran à Vanves dans l’immeuble qui abrite également le post-producteur Eclair.

Cette nouvelle série raconte l’histoire de Jeanne Deber alias « La Mante » (incarnée par Carole Bouquet), une tueuse en série qui a terrorisé la France il y a plus de 20 ans. Mais alors qu’un copycat commence à sévir, elle est contrainte d’aider la police à arrêter ce dernier. Celle-ci n’accepte qu’à une seule condition : n’avoir pour seul interlocuteur que Damien Carrot (Fred Testot). Devenu policier pour racheter les fautes de sa mère, ce dernier refuse tout contact avec elle depuis qu’elle a été arrêtée.

Trimaran est un studio VFX spécialisé sur la fiction TV et cinéma. Toutes ses making of sont en ligne sur sa chaîne YouTube avec de nombreux VFX breakdowns.