Roland-Garros 2016 : l’expérience Ultra Haute Définition continue mais avec des couleurs HDR

Par défaut

Fransat-ultra-hd-roland-garrosPour la quatrième année consécutive, la Fédération Française de Tennis et France Télévisions, en collaboration avec TDF et Eutelsat, assurent la retransmission des demi-finales et des finales des simples dames et messieurs, ainsi que les finales des doubles dames, messieurs et mixte en Ultra Haute Définition (4K). La production de ces images est réalisée par Euromedia, avec la collaboration d’Ateme, Harmonic, 4Ever et Sony.

Retransmis en direct du 2 au 5 juin, sur une chaîne événementielle éditée par France Télévisions, les matches sont accessibles sur la TNT (chaîne 81) avec TDF qui assure la diffusion depuis la Tour Eiffel vers les foyers de Paris et de la région parisienne équipés d’un téléviseur Ultra-HD compatible, ainsi que dans toute la France avec un encodage HEVC (H265) sur la chaîne FRANSAT Ultra HD du bouquet satellite gratuit FRANSAT (chaîne 444). A l’étranger, les spectateurs canadiens bénéficient d’une retransmission UHD sur la chaîne canadienne TSN.

De plus, des tests de diffusion en direct de TV UHD intégrant la technologie HDR (High Dynamic Range) sont effectués sur Roland-Garros. Cette technologie permet d’augmenter le réalisme des images sans saturer la luminosité dans les zones très éclairées (soleil, ciel, nuages..) et sans masquer les détails dans les zones faiblement éclairées (zones d’ombre, tombée de la nuit, contre-jour…).Roland-Garros-french-open-tennis-logo
Les spectateurs de Roland-Garros ont, quant à eux, la possibilité de visionner les images HDR sur des télévisions Samsung et LG, au stand France Télévisions, au RG Lab, l’espace nouvelles technologies du tournoi. Ateme intervient sur la démonstration 4K HDR en direct diffusée sur place avec sa solution logicielle de transcodage Titan incorporant la technologie HDR choisie par Samsung pour les développements UHD-HDR de sa ligne de produits Samsung SUHD TV.

Harmonic : rachat de Thomson Video Networks au 1er trimestre 2016 pour 75M$ (+15M$) sous réserve d’acceptation

Par défaut

Harmonic

Thomson Video Networks, spécialiste de la compression vidéo, adossé au fonds privé de capital développement Edmond de Rothschild Investment Partners (EdRIP), expert en développement des entreprises à l’international, a annoncé le 7 décembre 2015 avoir reçu une offre ferme de rachat par l’américain Harmonic, leader mondial d’infrastructure de diffusion vidéo, en vue d’acquérir 100 % de son capital.

Harmonic Patrick Harshman

Dr Patrick Harshman,CEO d’Harmonic

La transaction proposée par Harmonic est conforme à la stratégie du français visant à accélérer son développement à l’échelle mondiale, avec des ressources renforcées permettant de créer davantage d’innovation et de valeur au profit des clients.

En échange, Harmonic a obtenu un accord exclusif de négociations de la part des actionnaires de Thomson Video Networks. L’américain doit encore sécuriser le financement de cette opération dont le montant atteindrait 75M$ (USD) auxquels s’ajouteraient 15M$ pour ajustement après signature. La transaction devrait être finalisée au 1er trimestre 2016, soumise à l’accord du comité d’entreprise de Thomson Video Networks et à l’acceptation de l’offre d’Harmonic par les actionnaires français. Un accord également soumis aux approbations réglementaires et autres conditions de clôture habituelles.

Thomson Video Networks Christophe Delahousse

Christophe Delahousse, président de Thomson Video Networks

Thomson Video Networks emploie aujourd’hui 400 salariés, dont 300 à Rennes, siège de l’entreprise. Elle a emménagé en juin dernier dans un nouveau siège social plus moderne (le premier bâtiment labellisé Effinergie+ en France) de 7000 m2 à Cesson-Cevigné. Elle a réalisé un chiffre d’affaire de 71M€ en 2014 et dispose de 16 filiales commerciales et techniques à l’étranger. Thomson Video Networks réalise 90 % de son chiffre d’affaires à l’export, en Europe, Asie, États-Unis et Amérique Latine.

La combinaison des deux experts conduira à la création d’un acteur mondial de solutions de diffusion vidéo capitalisant sur les fondations des deux compagnies et leur longue expérience internationale.