Météo France choisit Metacast de ChyronHego pour fournir des cartes animées clés en main aux diffuseurs

Par défaut
IMG_0002

Prédiction météo avec Metacast de ChyronHego.

« Effectuer en interne la production vidéo de prévisions météorologiques pour nos besoins clients et nos besoins Web. » Telle fut la problématique avancée par Emmanuel Bocrie, directeur de l’unité Médias de Météo France pour l’acquisition de Metacast, la solution graphique dédiée à l’animation météo broadcast de ChyronHego commercialisée par MagicHour. En termes production, cela signifie pour le service météorologique, de pouvoir créer des animations à partir de ses données, mais aussi de les intégrer au sein des chartes graphiques de ses clients, tel par exemple le Groupe TF1 pour les cartes à venir de LCI.

Au-delà des fonctionnalités espérées

À usage propre, Météo France va par ailleurs créer ses propres contenus à destination de son site Web et applications Smartphone. « Passés d’un système propriétaire comptant peu de fonctionnalités au regard de celles aujourd’hui proposée par Metacast, nos prévisionnistes sont actuellement formés pour se familiariser avec la richesse de ce nouvel outil, » précise Emmanuel Bocrie. « Mais alors qu’il s’agissait uniquement d’animer nos propres contenus et ceux de nos clients, telles les images satellites et radars, les données issues de nos modèles numériques, toutes ces nouvelles capacités nous ont permis d’innover d’avantage en créant de nouveaux supports d’information que nous testons chez nous à l’occasion de l’Euro 2016. » Alors qu’à terme il s’agira d’exploiter directement les données issues des modèles, l’intervention humaine, question savoir-faire et interprétation, passera toujours par l’expertise des prévisionnistes de Météo France, élément essentiel de la chaîne de production vers la diffusion antenne.

Développement spécifique

Pour ce qui est du choix de Metacast et de Magic Hour, « nous avons demandé à ChryronHego d’être à même de nous permettre de maîtriser intégralement la configuration de Metacast, ce qui a en outre permis à nos informaticiens et à nos graphistes de configurer l’outil au plus proche des besoins de LCI, » confie Emmanuel Bocrie. Et de préciser : « Au cours de l’appel d’offres nous avons sélectionné deux autres concurrents aux côtés de ChyronHego mais je dois avouer que la réponse à la fois de Magic Hour et ChyronHego, en termes d’écoute de nos besoins, a très vite penché en leur faveur. Particulièrement outre la célérité d’action, le prompt acquiescement à développer des fonctions spécifiques pour coller aux mieux aux desiderata de nos clients et l’excellent retour d’expérience de notre filiale Météo France International déjà utilisatrice de Metacast. » S’estimant paré à satisfaire l’offre et les besoins pour les «  années à venir », Emmanuel Bocrie conclut : « Nous avons indéniablement fait un grand pas en avant, lequel va nous permettre de développer notre offre de service clés en main auprès des diffuseurs. »

Météo France installe le système Metacast pour accroître la production de ses graphiques météos

Par défaut

Météo France

Météo France, l’Institut météorologique et climatologique national français, s’équipe de la solution graphique Metacast, a annoncé le fabricant ChyronHego, le 27/04/2016. Le dispositif vient en remplacement d’un système propriétaire et facilitera la création de contenus graphiques pour les clients de l’institut et pour ses propres canaux de diffusion. Metacast a été livré par Magic Hour, revendeur de ChyronHego en France.

Météo France a fait des investissements importants depuis deux ans pour être présent sur les médias sociaux, le Web et le mobile. En outre, l’institut a vu ses commandes de graphiques et cartes météorologiques augmenter de la par de diffuseurs télé et de la presse écrite présente sur le web désireux d’être livrés rapidement avec des graphiques d’une qualité visuelle irréprochable. Aujourd’hui, Météo France annonce plus de 26 000 followers sur Twitter et plus de 500 millions de visites annuelle sur son site Internet.

ChyronHego-Metacast-MeteoFranceEn 2015, après un an d’étude de marché, Météo France a lancé un appel d’offres pour la mise à niveau de ses outils graphiques météorologiques. L’Institut avait besoin d’une solution qui puisse répondre à ses demandes graphiques croissantes avec les mêmes ressources humaines, voire moins. Le système devait être capable d’automatiser la création de contenu et être facile à utiliser par les prévisionnistes. En outre, sur un secteur en forte concurrence, il devait permettre de créer un contenu unique qui respecte la charte graphique de chaque client.

« Nous cherchions une solution flexible qui s’intègre à nos workflows et à nos capacités de production. En même temps, le produit devait être ouvert et facilement évolutif car nos besoins de production changent régulièrement et de nouvelles données météorologiques s’ajoutent. Après une étude approfondie, il était clair que Metacast représentait le meilleur choix », explique Emmanuel Bocrie, directeur, Département des Médias, Météo France. « L’équipe Metacast a une expertise de 20 ans avec les instituts météorologiques du monde entier, il nous était donc facile de trouver des recommandations du produit dans le secteur. Avec ChyronHego et Metacast, nous avons une équipe d’experts capables de nous aider à mener à bien nos futures opérations. »

ChyronHego-MetacastSelon ChyroHego, Metacast a été installé sur plus de 200 sites dans le monde depuis son lancement en 1993, permettant aux prévisionnistes et présentateurs télé d’utiliser des informations précises provenant de n’importe quelle source de données. Météo France a déployé trois postes de travail et deux serveurs Metacast pour les graphistes et météorologues afin de créer des graphiques livrés automatiquement aux clients.

« Être choisi par une institution hautement considérée comme Météo France est une importante reconnaissance de l’excellence technologique de Metacast et de la compétence de notre équipe, s’enthousiasme Karl Eggestad, directeur commercial Metacast de ChyronHego. Avec Metacast, Météo France peut se concentrer sur son cœur de métier afin d’offrir à ses clients — et en fin de compte, au grand public — les informations météo les plus précises et les plus convaincantes de l’industrie. »

TitraTVS : qualité optimale des programmes audiovisuels avec Aurora de Tektronix

Par défaut

Magic Hour, le distributeur de produits professionnels pour le broadcast, la production et la post-production, a proposé le système automatisé Aurora de contrôle qualité des fichiers (Tektronix) au laboratoire numérique TitraTVS qui l’a installé dans ses salles de vérification.

Titra TVS Eric Bléreau

Eric Bléreau, DT TitraTVS

« Nous souhaitions un logiciel de contrôle qualité automatique qui nous permettrait d’effectuer un contrôle en amont des processes humains de vérification » indique Eric Bléreau, directeur technique de TitraTVS. « Nous nous sommes donc naturellement tournés vers Magic Hour pour l’achat d’une solution Aurora de Tektronix et de son player associé Hydra. »

Pour TitraTVS, laboratoire numérique dont une partie de l’activité est de fournir aux distributeurs de programmes un service de livraison et de conformation de fichiers à destination des plateformes VOD et des diffuseurs, l’utilisation d’Aurora permet de « traiter les potentiels problèmes de fichiers plus en amont »  précise Eric Bléreau. « Pour l’instant, Aurora est destiné…

Capture d’écran 2016-02-24 à 12.46.16

Hydra, player logiciel pour la lecture de tous les fichiers audio et vidéo

…à vérifier les spécificités de formats attendus, qu’il s’agisse par exemple d’un fichier ProRes HD doté du bon « frame rate », du bon nombre de pistes audio, ou encore que celles-ci soient bien compatibles avec la recommandation EBU R128, ou que les niveaux vidéo correspondent bien aux normes de diffusion en vigueur. »

Capture d’écran 2016-02-24 à 12.06.43

Rien n’échappe au contrôle des fichiers avec Aurora

Aurora détectera même une trop grande présence de « flashes » dans des programmes jeunesse dans le cadre de la prévention d’images susceptibles de nocivité envers des sujets épileptiques ou sensibles.

« Toutes ces vérifications préalables aujourd’hui gérées automatiquement nous permettent de concentrer nos moyens humains de vérification sur des aspects plus rigoureux en termes de contrôle, » ajoute Eric Bléreau. Mais à ce jour, le logiciel de contrôle qualité de fichier Aurora n’est exploité qu’à hauteur de 10% : « Fraichement installé chez TitraTVS, Aurora s’avère être un outil si puissant qu’il requiert aux techniciens de se l’approprier pour affiner au plus proche les besoins de détection d’imperfections. »

Aujourd’hui, les salles de vérification de TitraTVS comptent chacune le player Hydra, lequel permet aux techniciens vérificateurs de consulter à la fois chaque fichier, visualiser les alertes, et ajouter des commentaires directement dans la liste générée par Aurora. Leur expertise humaine permet de ne retenir dans la liste automatique les erreurs qui font sens…

Nativ investit le marché français avec Magic Hour

Par défaut

Ooyala3

Le britannique Nativ (filiale du californien Ooyala) développe pour le broadcast et l’institutionnel sa plateforme logistique de médias (Media Logistics Platform) baptisée Mio. Cette plateforme compte une suite de modules chargés d’effectuer des tâches répétitives : de l’ingest à la diffusion, jusqu’à la monétisation des contenus média, avec pour avantage d’opérer de manière agnostique au sein de tout workflow. En France, Magic Hour vient de mettre en place un partenariat de distribution exclusive de la plateforme Mio.

Si à travers la suite Mio, Nativ compte d’ores et déjà des références de renom en Europe, tel que TV2, la deuxième chaîne nationale danoise, ITV Studios au Royaume-Uni ou encore Ooyala1la Radio Télévision suisse romande (SRT), et d’importants acteurs institutionnels publics et privés, le territoire hexagonal demeure pour Nativ un marché dynamique à conquérir à travers son nouveau distributeur Magic Hour.

Dans un récent communiqué, Rags Gupta, directeur général en charge de la région Europe, Moyen-Orient, Asie de Ooyala, maison mère de Nativ, souligne l’importance de ce partenariat exclusif « qui vise à rendre largement disponible Mio auprès du marché français » et notamment auprès des diffuseurs et propriétaires de contenus. Et d’insister aussi sur le potentiel de la suite…

Rags_Gupta_Ooyala-_482

Rags Gupta, directeur général chargé de la région EMEA de Ooyala

… logicielle de Nativ qui dispose « d’une puissance et d’une souplesse pour automatiser les tâches d’habitude laborieuses et coûteuses ». Côté contenus, Mio traite aussi bien les contenus de divertissement que ceux visant à les monétiser, telle la publicité. Rags Gupta souligne par ailleurs que la plateforme Mio s’inscrit comme «  complément idéal des solutions broadcast traditionnelles, lesquelles nécessitent une technologie orientée data dans un univers où diffuseurs, opérateurs et sociétés de médias sont face à un besoin d’évolution constante pour exploiter tous les supports de diffusion. »

 

Pour Ralph Chaloub, cofondateur de Magic Hour, la plateforme Mio est « une solution intelligente qui permet de réduire les coûts à chaque étape d’un workflow, de la création des contenus jusqu’à leur monétisation, redéfinissant les limites du Media Management. »