Festival de #Cannes2017 : Nouvelle règlementation dès 2018 pour éviter une future polémique à la Netflix

Par défaut

Le Festival de Cannes vient de modifier son règlement (qui prendra effet à l’occasion de la prochaine sélection des films en 2018) face à la polémique déclenchée par la plateforme Netflix qui a financé deux longs métrages, l’un réalisé par Noah Baumbach (« The Meyerowitz Stories »), l’autre par Bong Joon Ho (« Okja ») en Sélection officielle et en compétition. La plateforme américaine de vidéo-à-la-demande n’ayant clairement pas l’intention de projeter ces films au cinéma (elle les diffusera en exclusivité pour ses abonnés Internet), de nombreux professionnels français se sont émus de voir ces oeuvres présentes à Cannes alors qu’aucune sortie Salle n’est prévue.

Bong Joon Ho

Okja, le film du réalisateur Bong Joon Ho, financé par Netflix, en compétition officielle au Festival de Cannes 2017.

Le Festival de Cannes a demandé à Netflix d’accepter que ces deux films puissent trouver un public au cinéma et pas uniquement sur Internet. En vain. Une sortie en salle impliquant que les abonnés français de Netflix attendent 36 mois pour voir les films, selon la chronologie des médias.

En conséquence, et après consultation de ses administrateurs, le Festival de Cannes a décidé d’adapter son règlement à cette situation jusque là inédite : « dorénavant, tout film qui souhaitera concourir en compétition à Cannes devra préalablement s’engager à être distribué dans les salles françaises ». Cette disposition nouvelle s’appliquera dès l’édition 2018 du Festival International du Film de Cannes.

Thierry de Segonzac (TSF) un nouveau président élu à la tête du pôle Media Grand Paris

Par défaut
Thierry-de-Segonzac

Thierry de Segonzac

Thierry de Segonzac (TSF) a été élu à la présidence du Pôle Media Grand Paris, Cluster francilien de la filière Image, lors de son Assemblée Générale qui s’est tenue le 10 mai 2017. Il succède à Denis Bortot (AB Groupe) après trois années de mandat. 

Ancien président de la Ficam (Fédération des industries techniques et de la création), Président Fondateur du Groupe TSF, il débute sa carrière comme photographe de presse puis assistant réalisateur de 1972 à 1978. Il créé la Société SVL fin 1979 (location de véhicules pour le cinéma) puis complète son offre de prestations techniques au cinéma en créant Telegrip, Locaflash puis la Cineboutique. L’acquisition de la Société Iris Camera en 1992 et la fusion de toutes ses activités au sein de la holding « Groupe TSF » donnent jour à la 1ère « Offre globale de prestations techniques du tournage » en Europe.

TSF tous moyens tournage

TSF, sur le tournage de « Ennemi Intime » dans le désert marocain.

Devenu un des leaders français des « Studios et Moyens techniques de tournage » (cinéma, télévision, publicité), le groupe TSF qui emploie 150 salariés est implanté depuis 1987 à La Plaine Saint-Denis et dispose de 11 autres implantations à Aubervilliers, Epinay s/Seine, Cannes, Marseille, Montpellier, Bordeaux/Bègles, La Rochelle, Lyon, Bruxelles, Liège et Luxembourg.

Thierry de Segonzac a à ses côtés un nouveau conseil d’administration, élu pour trois ans, constitué de :

Thierry de Segonzac (TSF), Emmanuel Joubard (42 Consulting), Denis Bortot (AB Groupe), Eric Breux (Audiens), Philippe Mauduit (BCE), Mathieu Lepine (CIFAP), Danielle Dubrac (CCI 93), Stéphane Gaultier (Editions.fr), Medhi Ait-Kacimi (ENS Louis-Lumière), Philippe Reinaudo (Firefly Cinema), Bruno Burtre (INA Formation), Edouard de Penguilly (Initiative Plaine Commune), Octave Bory (Melusyn), Alain Bertho (MSH Paris Nord), Gérard Yahiaoui (Nexyad), Guy Knafo (noK), François-Xavier Poirier (Novovision), Renan Mouren (Université Paris 8), Adrien Sicart (Tracis), Yoann Manesse (YMCM Prod).

Anaphi Studio se dote d’une nouvelle salle d’étalonnage au service des producteurs cinéma et audiovisuel

Par défaut
Anaphi6

Auditorium de mixage chez Anaphi Studio.

Le postproducteur cinéma et audiovisuel Anaphi Studio (Malakoff) s’est équipé d’une nouvelle salle d’étalonnage sur système DaVinci Resolve (Blackmagic Design) dédiée au cinéma, au documentaire et à la fiction TV. c’est Magic Hour qui s’est chargé de la fourniture clé en main des équipements de cette nouvelle salle d’étalonnage. Celle-ci complète l’offre Anaphi dans ses locaux de 800 m² basés à Malakoff (Hauts-de-Seine) sur le secteur de l’image, avec des salles de montage, d’étalonnage mais aussi de projection 4K pouvant accueillir les équipes durant les différentes phases d’avancement des projets. Et sur la prestation son, avec des audis d’enregistrement, de bruitage,  de mixage et des salles de montage.
Parallèlement, l’activité laboratoire cinéma complète l’offre globale d’Anaphi Studio, depuis le traitement des rushes, en passant par la conformation, pour finir par la fabrication des DCP et de leurs KDM associés.

Lionel Montabord2

Lionel Montabord, fondateur d’Anaphi Studio.

« Il s’agit d’une salle pensée pour des séances de travail alliant performances technologiques et confort », indique Lionel Montabord, fondateur d’Anaphi Studio. « Avec une surface de contrôle DaVinci Advance Panel et un Resolve propulsé par la puissance d’une station SuperMicro dont les performances ne sont plus à démontrer. » Quant au stockage des médias, il est assuré par du stockage ExaSan d’Accusys de 64 To et le système de gestion de fichier StorNext.

Côté visualisation, c’est un moniteur DreamColor HP Z27 (27’’ de 2560×1440) qui assure le rôle de moniteur de référence associé à un moniteur de visualisation HP Z23i (23’’). Pour assurer un confort optimal et un contrôle de rendu durant les séances d’étalonnage, un écran de 5,80 mètres de base est illuminé par un projecteur 4K DCinema Barco DP-2K8S DCI pour le contrôle des couleurs « comme au cinéma » ou presque.

Anne Feret à la tête de la division Postproduction d’Eclair (groupe Ymagis)

Par défaut
Eclair_AnneFeret

Anne Feret, vice-présidente Europe de la division Postproduction Eclair. © D.R.

Ymagis, spécialiste européen des technologies numériques pour l’industrie du cinéma, annonce la nomination d’Anne Feret en tant que Vice-Présidente Europe de la division Postproduction.

Anne Feret occupait ces huit dernières années le poste d’administratrice de la distribution internationale et de Vice-Président du pôle cinéma de la société Zodiak Rights / Banijay Rights.

Anne Feret est diplômée de l’école de commerce ESSEC. Elle débute sa carrière en 1996 au sein de la société Pandora en tant que chargée des ventes Télévision/Cinéma et Responsable de l’administration des ventes. Elle acquiert une forte expérience dans le domaine du business affairs, du financement mais aussi de la distribution internationale de longs métrages, fiction TV et documentaires en travaillant à des postes à hautes responsabilités pour différentes sociétés de production de premier rang : Cipango Films (devenue EuropaCorp Télévision), Korava Productions, AF Consulting et Banijay Rights.

Anne Feret est basée à Paris-Vanves et rapporte directement à Christophe Lacroix, Senior Vice-Président d’Eclair .

Eclair Trimaran Vanves

L’immeuble Eclair à Vanves à côté de Paris.

Eclair est organisé autour de six pôles d’activités :

  • Post-production, dirigée par Anne Feret
  • Acheminement cinémas, dirigé par Daniel Danciu
  • Distribution numérique, dirigée par Serge Sépulcre
  • Multilingue et accessibilité, dirigés par Bouchra Alami
  • Restauration et Préservation, dirigées par Yves Gringuillard

Eclair dispose de centres de services à Berlin, Karlsurhe, Madrid, Barcelone, Londres, New York, Liège, Vicence, Rabat et en France avec Vanves, Issy-les-Moulineaux, Auxerre et Strasbourg.

70th Cannes Film Festival : Tribute to the famous DoP Christopher « Dukefeng » Doyle

Par défaut

English version

Christopher Doyle

… or you will swim with sharks

Every year the « Pierre Angénieux ExcelLens in Cinematography » award ceremony (during Cannes International Film Festival, 2017/05/17 – 2017/05/28) pays tribute to a director of photography whose work has marked the history of world cinema. After Philippe Rousselot (2013), Vilmos Zsigmond (2014), Roger A. Deakins (2015) and Peter Suschitzky (2016), distinguished cinematographer Christopher Doyle (HK SC) will see his entire career recognised during an exceptional ceremony at the 70th Cannes Film Festival, on friday 26 May 2017, at the Buñuel Theatre in the Palais des Festivals. He will be surrounded by some of the most significant directors, producers and actors in his career,

Gong Li

I replied to Gong li « there are no marks. Go where you feel best. I will follow », said Christopher Doyle.

Of Australian origin and also known under his Chinese name, DuKeFeng («like the wind»), Christopher Doyle has collaborated with many international directors (Alejandro Jodorowsky, Gus Van Sant, Barry Levinson, Jim Jarmusch…) and is renowned for his considerable contribution to Chinese language cinema. His love for saturated colours and violent contrasts has left a unique mark on more than sixty fi lms by prestigious directors such as Zhang Yimou, Edward Yang, Stan Lai or Zhang Yuan.

His longstanding collaboration with Wong Kar-Wai (Chungking Express, Fallen Angels, In The Mood For Love, Happy Together, 2046) has made a deep impact on his work. An aesthetics, a style, an indomitable energy that were to become the hallmarks of the young generation of Hong Kong filmmakers.

Sinclair Broadcast (USA) débourse 3,9 milliards de dollars pour acheter Tribune Media et ses 42 stations de télévision

Par défaut

Sinclair Broadcast Group, l’un des plus importants groupes américains de télévision, a annoncé lundi 8 mai qu’il allait débourser environ 3,9 milliards de dollars USD$ en actions et en numéraire pour acquérir Tribune Media (auxquels s’ajoutent 2,7 milliards de dettes) comprenant 42 stations de télévisions, notamment KTLA à Los Angeles, WGN à Chicago et WPIX à New York. La valorisation de l’opération est estimée à 6,6 milliards USD$. Sinclair possède déjà 173 stations de télé (et 514 chaînes), dont KENV à Salt Lake City, KOMO à Seattle et WKRC à Cincinnati. La plupart de ses chaînes sont affiliées à Fox, MyNetworkTv, ABC, CBS, NBC…

L’accord de reprise de Tribune Media, ainsi que d’autres accords en attente, permettra à Sinclair Broadcast de cumuler un total de 233 stations Tv, mettant ainsi une distance notable avec son rival Nexstar Media Group qui en compte 170.

Christopher Ripley CEO Sinclair Broadcast Group

Depuis janvier 2017, Christopher Ripley, CEO et Président de Sinclair Broadcast Group. © DR.

Le groupe Sinclair a indiqué qu’il pourrait se séparer de certaines stations afin de se conformer aux règles de l’autorité fédérale des communications (FCC), même si la commission s’est prononcée le 20 avril en faveur de la suppression de la limitation du nombre de chaînes que peut détenir un diffuseur aux Etats-Unis.

Map USA Sinclair copie

173 stations de télévision locales diffusant 514 chaînes composent le groupe Sinclair Broadcast. Après rachat de Tribune Media, Sinclair possèdera 233 stations Tv ; plus 14 autres avec la reprise de Bonten Media.

Sinclair est également en train d’acquérir Bonten Media Group et ses 14 stations, pour 240 millions USD$. En tout, Sinclair indique que son réseau télévisé sera disponible auprès de 72 % des ménages américains équipés, dès lors que le deal avec Tribune Media et Bonten Media Group sera finalisé. Cette acquisition marque la première opération de consolidation majeure dans ce secteur depuis qu’en avril dernier l’autorité fédérale des communications (FCC) a desserré les règles relatives au nombre maximum de chaînes pouvant appartenir à un groupe.

Sinclair Brodcast entrance

Sinclair Broadcast, fondé en 1986 par Julian Sinclair Smith, est basé à Hunt Valley dans le Maryland, États-Unis.

L’achat de Tribune Media doit apporter davantage de pouvoir de négociation à Sinclair Broadcast face aux câblo-opérateurs du pays, mais aussi lors des discussions commerciales avant lancement de campagnes publicitaires nationales. Surtout, Tribune Media permet à Sinclair Broadcast d’entrer dans certaines grandes villes où il n’était pas présent, comme New York et Chicago.

Capture d_écran 2017-05-09 à 16.49.37

Une des chaînes d’information locale Fox 45 à Baltimore diffusée par le groupe Sinclair.

Certains groupes d’intérêt public se sont opposés à cet accord. Public Knowledge, l’organisation américaine de défense des citoyens, qui est généralement contre la consolidation des médias, a déclaré lundi que l’accord réduira la « diversité des points de vue » et contribuera à « l’homogénéisation de la diffusion des images ». Elle a demandé…

Sinclair American Sports Network.35

American Sports Network, le réseau de programmes de sport diffusés prioritairement sur les chaînes de Sinclair Broadcast.

… au ministère de la Justice et à la FCC de rejeter cet accord. En fin d’année dernière, Sinclair a dû se défendre des accusations selon lesquelles le groupe aurait passé un accord avec les équipes de Donald Trump pour apporter une couverture favorable aux événements de campagne du candidat. Dans une déclaration de décembre 2016, Sinclair avait rejeté ces accusations affirmant qu’il apportait le même traitement de l’information aux deux candidats. Tous deux possédant les « mêmes chances d’être interrogé par nos journalistes locaux sur des critères équivalents. »

Auvisys choisit le laser de Digital Projection pour l’impressionnante nouvelle bibliothèque Alexis de Tocqueville à Caen

Par défaut

Après trois ans et demi de travaux, la bibliothèque Alexis de Tocqueville a été inaugurée en grande pompe à Caen en début d’année. Conçue par le bureau d’architecture OMA du hollandais Rem Koolhaas, et dirigée par Olivier Tacheau, elle dispose d’un auditorium…

Olivier Tacheau Biblio Alexis Tocqueville

Olivier Tacheau, directeur de la bibliothèque Alexis de Tocqueville, devant les nouveaux outils de recherche des ouvrages.

… pour les conférences, de lieux d’expositions, salles de lecture, d’un café restaurant, d’espaces de conservation et d’administration ; soit une surface de 11.700 m², dont 5.800 m² sont ouverts au public.

L’agence dUCKS scéno (l’opéra de Lyon ; fondation Louis Vuitton à Paris…) a imaginé l’aménagement scénographique des espaces : matériel audiovisuel, éclairage, fresque vidéo, machinerie scénique dans l’auditorium, et les différents pôles de la bibliothèque.

bat-caen530

La bibliothèque Alexis de Tocqueville à Caen.

L’intégration audiovisuelle a quant à elle été confiée à la société normande Auvisys basée à Caen qui dispose de deux agences à Rouen et Chartres.

Au cœur de la bibliothèque, le pôle Sciences et Techniques accueille une imposante fresque vidéo sur un écran (22m x 5m) demi-cylindrique. Auvisys a donc opté pour deux projecteurs tri-DLP HIGHlite Laser de Digital Projection installés au plafond, qui diffusent une image panoramique d’un effet saisissant.

20170114_222450_resized

La fresque vidéo projetée grâce aux 2 projecteurs Tri-DLP Digital Projection à source laser.

Ces projeteurs ont été choisis pour leur résolution et qualité d’image, leur luminosité et leur faible maintenance grâce à la source laser. Un média serveur Modulo Pi permet de gérer la projection sur l’écran, assurant son uniformité grâce aux fonctions de warping et de blending.

Ecran

Écran demi-cylindrique mais aussi transat avec coussin en attendant la projection. © Olivier Tacheau.

Pour le nouvel auditorium de 150 places, Auvisys a également opté pour un projecteur Digital Projection HIGHlite. Installé sur un pantographe motorisé à l’arrière de l’auditorium, il projette sur un écran escamotable de 8 mètres de base sur 7 mètres de hauteur. Le projecteur est alimenté en HDBaseT par une grille Extron DTP à partir des différentes sources (lecteur Blu-ray, ordinateur, …).

20170113_174252_resized

L’auditorium de 150 places avec le projecteur escamotable HIGHLite de Digital Projection

Les conférences et colloques peuvent être distribuées en direct et en streaming dans tout le bâtiment et sur la chaîne YouTube de l’agglomération de Caen. Un réseau audio Dante permet de retransmettre les conférences de l’auditorium dans toute la bibliothèque grâce à des modules de diffusion. Des éléments de mobilier sont équipés d’un écran et d’un système de sonorisation en libre accès. Une console de lecture permet au visiteur de visionner des films et divers contenus multimédias.

Panasonic sort l’artillerie lourde avec ses nouveaux outils de tournage et de production

Par défaut
Panasonic Steve Cooperman, Senior Pdct Mgr Cine e& brodcast copie

Steve Cooperman, senior product manager Cine & Broadcast Panasonic, devant le présentoir des caméras 4K Varicam au NAB 2017

A l’occasion du salon NAB 2017 qui avait lieu fin avril, Panasonic a annoncé de nombreuses innovations, dont une nouvelle caméra 360° (associé à son un boîtier de contrôle électronique) permettant de créer des vidéos immersives Live sphériques au ratio image 2/1 et au format 4K/30P non compressées. Le support est constituée d’une tête de caméra intégrant 4 capteurs et autant d’optiques pour saisir les images à 360°.

Panasonic 360d_Live_Camera

Caméra 360 degrés de Panasonic avec son boîtier de contrôle pour les tournages en direct avec stitching interne.

La fonctionnalité d’assemblage (stitching) a lieu directement à travers la caméra en quasi temps réel avec une latence particulièrement faible. Le système gère automatiquement l’exposition et la balance des blancs. Il est parfaitement adapté au tournage en direct de rencontres sportives, de concerts ou de toute autre production impliquant de la VR (réalité virtuelle). Le produit sera disponible dès le mois d’août. Pour l’instant, Panasonic n’a pas précisé de prix.

 

Panasonic Varicam Pure & Codex

Panasonic ajoute la caméra Varicam Pure à sa gamme de systèmes de tournage 4K Raw. Ici avec l’enregistreur Codex pour un workflow simplifié grâce aux outils « Production Suite » de Codex.

Panasonic exposait les nouveautés 4K de la gamme de caméras Varicam avec la Varicam Pure associé à l’enregistreur Codex (images 4K RAW non compressées jusqu’à 120 ips), Varicam 35 et Varicam LT ; ainsi que l’appareil hybride Lumix GH5.

Panasonic Cine Cam Mystere 2017

Pudique, la future caméra « mystère » de Panasonic est restée voilée à côté de ses grandes sœurs Varicam.

Dans le même présentoir que la série Varicam, Panasonic dévoilait à peine une nouvelle caméra cinéma probablement 4K compacte et légère, dissimulée sous un voile, dont la sortie est prévue pour l’automne 2017. On sait seulement qu’elle offrira un rendu cinéma « très étendu » sans connaître d’information plus précise. Elle utilisera des supports d’enregistrement à prix « accessible » afin de réduire les coûts au tournage et en post-production. Il faudra attendre le salon Cinegear Expo, du 1er au 4 juin prochain à Los Angeles, pour en apprendre plus sur l’objet. Autre nouveautés :

  • caméra robotisées PTZ (AW-HR140) full HD équipée d’un capteur haute sensibilité 3MOS de type 1/2,86. Elle sera disponible dès juin 2017. Résistante à l’eau, à la poussière… elle est dotée d’un essuie-glace de série et s’accompagne d’un système de stabilisation dynamique des images. Idéale pour des environnements extérieurs difficiles sans ajout de caisson de protection supplémentaire.
Panasonic AW-HR140

Caméra PTZ AW-HR140 Panasonic, avec son essuie-glace, résistante aux conditions extrêmes.

  • lecteur de cartes expressP2 (AU-XPD3) avec interface Thunderbolt 3, prévu pour juin 2017. Avec le lecteur AU-XPD3, l’enregistrement de vidéos 4K est environ quatre fois plus rapide qu’un USB 3.0. À un débit de 10 Gb/s, le transfert de trois heures de contenu enregistré en AVC-Intra 4K 4.2.2. (4K/24p) sur une carte expressP2 de 512 Go ne prend que 7 minutes environ.
Panasonic AU-XPD3

Lecteur de cartes Panasonic ExpressP2 ultra-rapide avec liaison Thunderbolt 3.

  • dispositif de production live AV-HLC100 comprenant un mélangeur 1 ME, un contrôleur de caméras PTZ et des fonctions de mélangeur audio. Intègre des entrées et sorties vidéo 3G-SDI, HDMI et IP. Particulièrement utile pour des tournages avec des caméras robotisées ou du streaming. Il détecte automatiquement les caméras Panasonic grâce à leur IP ou via SDI. Le mélangeur sortira début 2018 en Europe.
Panasonic AV-HLC100

Panneau de commutation 1 M/E Panasonic pour la production en direct

 

Cloud : Sony met la main sur l’américain Crispin Corp. pour une offre de solutions d’automation et de Media Management

Par défaut

Sony Electronics vient d’acquérir l’américain Crispin – spécialisée dans l’automation des régies de diffusion et l’asset management des médias – qui intègre la branche Solutions Professionnelles de Sony en tant que filiale.

Crispin Corp2

Sony et Crispin vont s’allier pour proposer des services communs de diffusion et de contrôle auprès des broadcasters, opérateurs télécoms…

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé mais elle permet aux deux sociétés de combiner leurs expertises dans les solutions de gestion et de diffusion des contenus auprès des chaines de télévision, des opérateurs télécoms et des entreprises liées à la gestion des médias.

Crispin Corp Sony Alan deVaney

Alan deVaney, fondateur et Pdg de Crispin Corporation.

Sony a déjà travaillé avec Crispin sur plusieurs projets d’envergures, notamment le dispositif de contrôle et de diffusion (baptisé Public Media Management) dans le cloud de PBS (fournisseur de programmes pour les stations télé publiques américaines) qui s’appuie sur la plateforme média Ci de Sony et les Amazon Web Services (AWS).

Crispin Corp

Des opérations de Master Control Room bientôt entièrement délocalisées dans le cloud ?

Les deux compagnies ont également collaboré sur le projet média Clearinghouse de distribution de contenus auprès des 46 chaines locales américaines affiliées au réseau Tegna. Les deux projets se sont appuyés sur la solution d’automatisation et les technologies Loading Dock de Crispin, ainsi que les services cloud Ci de Sony.

Sony_Crispin-Logo

Sony Electronics Solutions Professional Americas fait l’acquisition de l’américain Crispin.

Sony et Crispin ont mis en place une nouvelle offre du nom de Managed Media Distribution Center. Elle permet de distribuer les programmes télé, de les transcoder, de vérifier et d’effectuer l’analytique de la diffusion, le contrôle qualité et de travailler en mode collaboratif – tout en effectuant la synchronisation des métadonnées sur l’ensemble du réseau. L’intégration de la société Crispin dans Sony va accélérer ce type de co-développement et de services de bout-en-bout dont la délocalisations dans les datacenters se développe à grands pas.

Wildmoka apporte l’agilité digitale à BFMTV pour ses contenus sur ses plateformes sociales

Par défaut
Cristian Livadiotti et Thomas Menguy, cofondateurs Wildmoka

Cristain Livadiotti et Thoams Menguy cofondateurs de Wildmoka.

BFMTV a choisi la plateforme Moments Studio, développée par la société française Wildmoka, pour la création et la publication de ses contenus digitaux, en direct sur les supports Web et mobiles de la chaine .

Afin de rester en phase avec une audience de plus en plus jeune et volatile, BFMTV cherchait à accroître son volume de production en temps réel sur les réseaux sociaux, tout en conservant la dynamique du direct. Avec Moments Studio, les équipes éditoriales de BFMTV travaillent sur les moments clefs de leurs chaînes en direct et les publient en un clic sur leur site web et sur l’ensemble des plateformes sociales de la chaîne : Facebook, Twitter, YouTube et Dailymotion.

BFM TV Appli copie

Marc Lloyd, responsable du pôle vidéo pour BFMTV : « L’ADN de BFMTV, c’est l’actualité chaude, l’information en direct et en continu ; il était donc important pour nous de disposer d’un outil nous permettant de diffuser immédiatement nos informations au plus grand nombre. Moments Studio nous permet de conjuguer productivité de création et rapidité de partage sur nos plateformes digitales ; nous restons ainsi plus que jamais dans la dynamique du Hot News. »