Technicolor (cession) : le groupe français vend son activité licence de brevets à l’américain InterDigital

Par défaut
  • InterDigital s’engage à acheter la quasi-totalité du portefeuille de brevets de Technicolor
  • La transaction valorise l’activité à environ 475 millions de dollars US, avec un paiement initial de 150 millions de dollars US
  • Accord de soutien financier pour la recherche permettant aux laboratoires de R&I de Technicolor de développer des programmes collaboratifs de recherche avec les laboratoires d’InterDigital
  • Une transaction qui conclut le recentrage de Technicolor sur ses activités opérationnelles

Technicolor a annoncé jeudi 1er mars 2018 un accord exclusif avec InterDigital (une entreprise américaine de R&D dans le domaine des technologies mobiles) par lequel la société s’engage irrémédiablement à acquérir les activités de Licences de Brevets de Technicolor.

L’accord inclut la vente de la quasi-totalité du portefeuille de brevets de Technicolor (une activité lucrative qui avait assuré presque tous les bénéfices de Technicolor au début des années 2010), excepté les brevets liés à l’activité terminaux mobiles, un petit nombre de brevets pour des technologies naissantes et certains brevets associés à des groupes de brevets. L’accord comprend également les intérêts de Technicolor dans le programme commun de licences avec Sony dans les domaines de la télévision numérique et des écrans d’ordinateurs et certains contrats portant sur des redevances. Un petit nombre de contrats, notamment ceux liés aux groupes de brevets tels que MPEG LA et HDMI seront conservés par Technicolor. Les équipes en charge des Licences de Brevets chez Technicolor seront intégrées par InterDigital qui bénéficiera ainsi de leur expertise et de leur savoir-faire uniques.

Technicolor Bill Merritt & Frederic Rose

William « Bill » Merritt, Pdg d’InterDigital et Frédéric Rose, Pdg de Technicolor.

Technicolor percevra un paiement initial de 150 millions de dollars US, auquel s’ajoutent 42,5% des flux de trésorerie futurs de l’activité d’InterDigital dans le domaine des Licences de produits électroniques grand public estimés prudemment par Technicolor  à une valeur (actuelle) nette d’environ 215 millions de dollars US.

Dans le cadre de cette transaction, Technicolor et InterDigital vont également conclure un accord de licences de concession perpétuelle qui permettra à Technicolor de pleinement exploiter ses activités restantes et de s’appuyer sur les brevets existants et à venir. Cet accord confèrera à Technicolor un niveau de protection de propriété intellectuelle identique à celui d’aujourd’hui.

Les activités opérationnelles de Technicolor ont versé environ 15 millions d’euros de redevances à l’activité Licence de Brevets en 2017, mais certains conflits d’intérêts ont commencé à émerger entre les deux divisions. Sur la base de ces chiffres, Technicolor a évalué la valeur de cet accord à 108 millions de dollars US.

Accord de soutien financier pour la recherche
Technicolor et InterDigital vont conclure un accord de coopération en matière de recherche. Les laboratoires d’Interdigital et la Recherche & Innovation de Technicolor développeront, au sein de cet accord, des programmes collaboratifs de recherche dans les domaines du codage vidéo, de la Maison Connectée et des technologies immersives. Les deux sociétés bénéficieront d’une force d’innovation commune de premier plan pour continuer à développer des technologies de pointe. L’objectif est de transformer cet accord en un partenariat de long terme.

Pendant toute la durée de la coopération, InterDigital versera à Technicolor 5 millions de dollars US par an. InterDigital investira 5 millions de dollars US supplémentaires par an dans les projets de R&D internes alignés avec les priorités de la coopération.

Recentrage sur les activités opérationnelles principales

Cette transaction conclut le recentrage stratégique de Technicolor sur ses activités opérationnelles. Le groupe simplifie ainsi sa structure et allouera son capital et ses ressources à ses activités opérationnelles principales (Services Entertainment et Maison Connectée). Technicolor utilisera le produit de la vente pour se désendetter.

Commentant la transaction, Frédéric Rose, DG de Technicolor a déclaré : « Cet accord va nous permettre de nous concentrer pleinement sur nos activités opérationnelles et contient un accord de coopération pour la recherche qui s’appuie sur l’expertise de nos équipes R&D. Je suis convaincu qu’InterDigital, en tant que leader mondial dans le domaine des licences, est le bon partenaire. Nous allons bénéficier de son expertise soutenue par une R&D spécialisée pour continuer à collecter à l’avenir les revenus provenant de l’activité de Licences de Brevets. Enfin, j’ajoute que rejoindre InterDigital constitue sans aucun doute une belle opportunité pour nos employés en Licences de Brevets qui pourront continuer à y développer leur expertise incomparable. »

William J. Merritt, PDG d’InterDigital a ajouté : « Technicolor est depuis longtemps un des leaders mondiaux de la recherche dans des domaines technologiques clés ; personne ne les égale dans le domaine des technologies vidéo. Pour les clients d’InterDigital dans le mobile, la combinaison de ces technologies se traduira par une plus grande valeur ajoutée et un éventail plus large de technologies. Cela constitue la base d’une collaboration et de relations plus étroites et plus efficaces. Cette transaction permet également d’élargir les marchés auxquels nos produits s’adressent. L’un des bénéfices clefs est l’accord de recherche entre Technicolor et InterDigital fondé sur un respect mutuel pour leurs capacités de recherche. Nous sommes très optimistes quant aux résultats de cette collaboration. »

La transaction devrait être finalisée à la mi-2018, après que les conditions de clôture habituelles et les conditions relatives au consentement des partenaires de Technicolor soient remplies.

Ymagis obtient 6M€ de Bpifrance Assurance Export pour développer son procédé EclairColor en Amérique du nord

Par défaut

Le Groupe Ymagis, spécialiste européen des technologies numériques pour l’industrie du cinéma, annonce le soutien de Bpifrance Assurance Export (agissant pour le compte de l’État) et de son Directeur Général, Christophe Viprey, pour un budget d’investissement global de 6M€. Un financement pour lui permettre d’accélérer le développement de la solution HDR EclairColor aux Etats-Unis et au Canada. Bpifrance consentira à Ymagis une garantie assurance prospection à hauteur de 65% des risques engagés, pour un maximum de 1,5 M€ par an pendant 4 ans. Ymagis pourra ainsi accroître de façon significative l’implantation de la marque EclairColor sur le continent Nord-Américain. La solution HDR EclairColor renforce la qualité des projections dans les cinémas (Art & Essai et multiplexes) avec des couleurs plus denses et des images plus contrastées..

EclairColor

Quelques mois après son développement, elle compte aujourd’hui plus de 120 salles de cinéma équipées en Europe et 59 longs-métrages masterisés.

« Après avoir financé sur fonds propres notre technologie EclairColor, le soutien accordé par Bpifrance, marque une étape importante pour l’adoption de notre procédé en Amérique du Nord, un marché clé avec ses 40 000 salles de cinéma », explique Jean Mizrahi, fondateur et Président Directeur Général du Groupe Ymagis. « Grâce à une équipe dédiée et implantée à Los Angeles, nous allons intensifier nos efforts en vue du déploiement de notre marque et de notre solution HDR, travaillant au plus près d’Hollywood et de ses équipes créatives. En créant cette proximité, nous allons favoriser l’essor d’EclairColor en vue de faire de notre technologie un nouveau standard pour l’industrie cinématographique« .

La liste des cinémas équipés en EclairColor HDR et des films masterisés en EclairColor sont disponibles sur le site web www.eclaircolor.com EclairColor est une marque déposée du Groupe Ymagis.

L’américain NBC News prend 25% du capital de la chaine d’information européenne Euronews et devient le 2eme actionnaire

Par défaut
Euronews Siège_d'Euronews

NBC News prend 25% du capital d’Euronews et prévoit de nouveaux développements éditoriaux pour la chaine européenne.

NBC News, la télévision américaine d’information, détenu par Comcast Corp, a finalisé la reprise de 25% du capital de la chaîne paneuropéenne multilingue Euronews et nommé Noah Oppenheim comme président de NBC News. Avec 25% du capital, représentant, selon plusieurs sources, un investissement de 20 millions d’euros, NBC News devient le 2ème actionnaire d’Euronews après Media Globe Networks du milliardaire d’origine égyptienne Naguib Sawiris qui reste majoritaire et voit même sa participation passer de 53% à 60% après avoir investi quelques millions de plus. En revanche, les actionnaires historiques, essentiellement des chaînes publiques européennes qui n’ont pas pu réinvestir, voient leur part chuter de 47% à 15%. Le 21 mai 2017, Euronews arrêtait sa version ukrainienne à cause de difficultés financières du gouvernement ukrainien qui ne finançait plus ce service depuis près de deux ans. Aujourd’hui, les deux premiers actionnaires d’Euronews ne sont plus européens.

euronewsnbc2

Le nouveau logo de la chaine d’information européenne.

« Nous ne sommes pas là pour américaniser Euronews », a indiqué Deborah Turness, présidente de NBC News International. Celle-ci apportera des conseils stratégiques pour aider Euronews (déficitaire depuis quelques années) à se transformer, notamment avec de nouvelles émissions et formats. Selon Michael Peeters, président du directoire d’Euronews, il s’agira d’un véritable échange entre les rédactions, NBC ayant accès aux contenus et aux journalistes européens tandis qu’Euronews accédera aux moyens de NBC.

L’investissement permettra à NBC d’atteindre 277 millions de nouveaux ménages dans 13 langues à travers l’Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. La responsabilité éditoriale restera du côté Euronews qui sera officiellement rebaptisée Euronews NBC, avec un changement de logo visible à l’antenne d’ici la fin de l’année 2017.

EuropaCorp : les pertes financières sur 2016-2017 n’ébranlent en rien le renforcement du groupe à l’international

Par défaut
fundamental-films-mark-gao

Fundamental Films à travers sa filiale FF Motion Invest détient 27,89% du capital et droits de vote d’EuropaCorp. En photo, le président de Fundamental Films Mark Gao (à g.) et l’acteur Kris Wu qui sera à l’affiche du film de Besson « Valerian et la cité des mille planètes ». (c) D.R.

EuropaCorp confirme ses pertes financières pour l’exercice 2016-2017 (clos au 31 mars 2017), le 10/02/2017. Une contre-performance dues aux mauvais résultats de films en langue anglaise distribués durant cette période, notamment « Miss Sloane » et « Le Fondateur ».

Pour faire face, EuropaCorp se renforce aux Etats-Unis en concluant un accord pluriannuel avec STX Motion Pictures Group pour la distribution de ses films en Salles.
De plus, EuropaCorp renforce sa solidité financière grâce à l’extension de sa ligne de crédit secondaire, l’amendement de sa ligne de crédit senior, l’augmentation de capital réservée à FF Motion Invest (filiale de Fundamental Films), la cession de ses multiplexes au Groupe Les Cinémas Gaumont-Pathé.
EuropaCorp dispose ainsi de nouvelles ressources significatives au service de sa production et distribution pour des oeuvres à potentiel international, comme les sorties de « Valerian et la cité des mille planètes », « Taxi 5 », et la série TV « Taken ».

Ymagis pose les bases de sa future croissance organique et externe à l’horizon 2020

Par défaut
jean-mizrahi-ceo

Jean Mizrahi – CEO

Le Groupe Ymagis, spécialiste européen des technologies numériques pour l’industrie du cinéma, présentait le 11 octobre son plan stratégique Perform 2020 (à horizon 2020) qui pose les bases d’une nouvelle croissance rentable portée par la rationalisation de son offre et de son organisation, l’innovation et le développement international.

 L’activité VPF reste fortement génératrice de cash-flow

Le VPF (Virtual Print Fee), activité historique du Groupe Ymagis, qui a permis de faire financer par les distributeurs la transition numérique des salles de cinéma en Europe, est désormais en diminution, comme logo-ymagisattendu. « L’activité va cependant rester fortement contributrice de cash-flow dans les années à venir et permettra au Groupe de financer la rationalisation et la croissance de ses deux autres pôles d’activité : CinemaNext (services aux exploitants de salles de cinéma) et Eclair (services liés aux contenus audiovisuels)« , indique la communication de Ymagis.

Croissance organique à deux chiffres pour Eclair et CinemaNext

Ymagis logo EclairAvec un positionnement de leader en Europe sur ses activités de services, Eclair et CinemaNext, le Groupe Ymagis se fixe un objectif de croissance annuelle moyenne de son chiffre d’affaires d’au minimum 10%. L’objectif est de remplacer à horizon 2020 l’activité VPF, qui représente 41% du chiffre d’affaires au 30 juin 2016, sur la base des offres existantes de ses deux pôles de services.

georges-garic-deputy-ceo

Georges Garic – Deputy CEO

Ymagis espère bénéficier d’un marché dynamique, tiré par le développement des contenus et des supports d’une part, et par la croissance continue de la fréquentation en salles d’autre part. Par ailleurs, les premiers équipements de projection numériques installés atteignant bientôt 8 ans, un important marché de renouvellement va se mettre en place à court et moyen terme. Enfin, le Groupe Ymagis entend croître plus vite que le marché en rationalisant son organisation et en segmentant son offre pour se concentrer sur des services à forte valeur ajoutée.

CinemaNext« La réorganisation, les synergies mises en place, les économies d’échelle réalisées et un pilotage global des activités, devraient permettre de rentabiliser rapidement le pôle Eclair et d’atteindre d’ici 2020, pour l’ensemble du Groupe, une rentabilité avant impôt de 5% minimum », souligne Ymagis

Un fort potentiel additionnel à travers l’innovation

pierre-flamant-cfo

Pierre Flamant – CFO

Ces chiffres n’intègrent pas les revenus et résultats qui proviendraient des nouveaux services et produits mis au point par les différentes entités du Groupe, à l’instar de sa EclairColor_Logonouvelle technologie EclairColor (dont la commercialisation vient de démarrer) qui « améliore très significativement la qualité des projections en salle, ce qui constitue un puissant élément de différenciation« , selon Ymagis. D’autres innovations sont en chantier, comme la plateforme EclairPlay, qui donnera l’accès en ligne à tous les services d’Eclair, favorisant ainsi les synergies et la récurrence des activités des six divisions composant le pôle. Le Groupe prépare également une solution « Premium Format » afin de proposer aux exploitants de nouvelles prestations haut de gamme pour leurs salles de cinéma.

Mise en œuvre d’une politique ciblée de croissance externe

till-cussmann-vp-exhibitor-services

Till Cussmann – VP Exhibitor Services

Le Groupe Ymagis, fort d’une position de leadership en Europe et après avoir réuni les conditions d’une croissance organique rentable, entend conserver un rôle de consolidateur

Eclair Trimaran Vanves

Eclair à Vanves

et profiter des opportunités de croissance externe qui se présenteront afin de compléter son offre ou d’accélérer son internationalisation sur de nouvelles zones géographiques à fort potentiel. Le Groupe souhaite, au travers de ces futures acquisitions, accroître de 50 M€ son chiffre d’affaires au cours des trois prochaines années, avec une rentabilité au moins égale aux activités issues de la croissance organique.

Mise à disposition de la présentation du plan stratégique

christophe-lacroix-vp-content-services

Christophe Lacroix – VP Content Services

La présentation du plan stratégique Perform 2020 est disponible sur le site Internet du Groupe Ymagis dans la rubrique « Documentation » de l’onglet « Investisseurs » ou en cliquant sur le lien suivant : http://goo.gl/gtgrLO

 

 

Marc Tessier devient Président de Film France en remplacement du producteur Nicolas Traube

Par défaut
marc-tessier-film-france

Marc Tessier, nouveau Président de Film France.

Marc Tessier a été élu Président de Film France – en remplacement du producteur de renom Nicolas Traube – à l’unanimité du Conseil d’administration réuni le 30 septembre dernier pour l’élection du nouveau bureau de l’association. L’association rassemble tous les métiers du film et s’appuie en région sur un réseau de professionnels répartis dans quelques 41 commissions à travers la France. David Kodsi a été reconduit au poste de Trésorier. Le poste de Secrétaire a été attribué à l’Agence Ecla (Nouvelle-Aquitaine) représentée par Mia Billard, l’un des huit représentants du réseau des commissions du film au Conseil d’administration de l’association.

Marc Tessier indique : « La relocalisation sur toute la carte de France des films à gros budgets et l’attractivité de l’Hexagone pour les productions étrangères sont deux sujets qui me tiennent particulièrement à cœur et sur lesquels je me suis penché, en 2015, à l’occasion de la mission de réflexion sur les évolutions à apporter aux différents dispositifs de crédits d‘impôt que m’avait confiée Frédérique Bredin. Je suis convaincu que le nouvel élan donné à la production cinématographique et audiovisuelle par la revalorisation massive des crédits d‘impôt intervenue en janvier dernier doit (…) profiter à l’ensemble du territoire. Film France est un acteur majeur du développement de l’attractivité de la France sur lequel je m’appuierai bien sûr pour mettre en lumière tous les atouts de la France – lieux de tournage exceptionnels, talents, bureaux d’accueil des tournages en région performants, dispositifs fiscaux compétitifs – mais aussi pour engager des actions prospectives innovantes, notamment en direction du secteur des effets visuels numériques (VFX) qui doit trouver une dimension internationale. Je suis honoré d’être élu à la Présidence de Film France et je me réjouis de contribuer ainsi à renforcer la place de la France dans la compétition internationale. »

Marc Tessier a été Directeur Général du Centre National de la Cinématographie de 1995 à 1999, puis Président de France Télévisions jusqu’en 2005 avant de devenir Directeur Général de Netegem Media Services en 2006. En juin 2007, il est nommé Président de la chaîne de la TNT IDF1. Puis Président de VideoFutur. Il préside le Forum des Images à Paris.

Deux programmes français nommés aux International Emmy Awards à New York

Par défaut
dix-pour-cent-commission-ile-de-france

La série « Dix pour cent » soutenue par la région Ile-de-France (c) Mon Voisin Production

L’annonce du comité de sélection des International Emmy Awards a révélé deux nominations pour la France pour cette 44è édition :

Meilleure comédie : Dix Pour Cent Mon Voisin Productions / Mother Production / France Télévisions / Ce Qui Me Meut. Avec le soutien de la Région Ile-de-France.

Meilleur programme sur l’art : Gérard Depardieu: grandeur Nature Kaliste Productions / Richard Melloul Productions / France Télévisions

La Cérémonie se tiendra le 21 novembre prochain à New York. Rappelons que l’an passé, la France a remporté 3 récompenses, dont celle de la meilleure série dramatique pour Engrenages Saison 5. Récompense qu’avait déjà remporté en 2013 Les Revenants et Braquo en 2012. Une belle succession qui salue la qualité de la production audiovisuelle française.

Entièrement tournée en Ile-de-France, la série « Dix pour cent » a été soutenue par la Région via son fonds de soutien au cinema et à l’audiovisuel et accompagnée par la Commission du film Ile-de-France. La saison 2 est actuellement en production, à nouveau en Ile-de-France.

Microsoft rachète LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars !

Par défaut

MicrosoftLe géant de l’informatique Microsoft va acquérir le réseau social professionnel LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars, ont annoncé les deux groupes lundi 13 juin 2016. La transaction devrait être finalisée d’ici la fin de l’année après accord des autorités de la concurrence. Elle a reçu l’approbation du fondateur – et principal actionnaire – de LinkedIn, Reid Hoffman.

LinkedIn conservera son indépendance ainsi que son dirigeant actuel, Jeff Weiner, précise leur communiqué commun. LinkedIn, créé en 2003, revendique 433 millions de membres dans le monde. La transaction se fera pour 196 dollars par action LinkedIn.

« LinkedIn a développé une extraordinaire entreprise pour connecter les professionnels du monde entier« , a expliqué le PDG de Microsoft, Satya Nadella, cité dans le communiqué, en indiquant que le but était de créer des synergies notamment avec Microsoft 365, le logiciel du groupe reposant sur le cloud, secteur où il est en concurrence avec Google.

Le CNC donne rendez-vous aux Industries techniques, dans ses locaux 12 rue de Lübeck 75016

Par défaut

CNCLe CNC donne rendez-vous aux professionnels de la postproduction, aux laboratoires, loueurs d’équipements… le vendredi 8 juillet 2016 à 10h pour une réunion d’information sur le Soutien financier aux industries techniques (grande salle de projection, 12 rue de Lübeck 75016).

De nombreux thèmes seront traités :

–       Comment se faire accompagner par des sociétés de conseils ?
–       réaliser une étude environnementale ?
–       acquérir du matériel ?
–       aménager techniquement vos locaux ?
–       recruter du personnel, le former ?
–       développer un nouveau produit ?
–       déposer une marque ou brevet ?
–       mettre à jour votre site internet ?
–       exposer vos solutions et services dans une manifestation internationale ?

Tournage extérieur

A cette occasion seront présentés :

–       le fonctionnement du dispositif,
–       les différents postes de dépenses,
–       les dossiers Projet et Entreprise indispensables à la formalisation d’une demande de soutien,
–       les partenaires du CNC,
–       les nouveautés 2016 (foire aux questions, présentation vidéo du dispositif, nouveau modèle de convention…).

Le nombre de places étant limité, il est impératif de confirmer sa venue à l’adresse commission-it@cnc.fr et de se munir d’une pièce d’identité le jour même.

En France, la délocalisation des films divisée par deux depuis le début de l’année

Par défaut

Tournage TSF Projo - Pamela D - Alpha 18 cadre 120x120L’observatoire Longs Métrages de la FICAM – la Fédération des Industries Cinéma – Audiovisuelle – Multimédia -, annonce que sur les 5 premiers mois de l’année (projection au 30 mai 2016), le taux de délocalisation en France régresse à 26%, soit 13 points de moins qu’en 2015, et atteint son plus bas niveau depuis 2011.

Ainsi, le nombre de semaines de tournage à l’étranger se voit diviser par deux.

« La relocalisation de plusieurs tournages de longs métrages initialement prévus à l’étranger est la conséquence directe de la réforme du Crédit d’impôt cinéma adoptée par le Parlement fin 2015 » se félicite la FICAM.

Citons pour exemple deux films aux budgets conséquents : Folles de Django (Django Melodies) d’Etienne Comar (prévu en République Tchèque) ou Au revoir là-haut d’Albert Dupontel (prévu en Belgique) dont les tournages ont été rapatriés en France.

Le taux de délocalisation des effets visuels (hors Production du film Valerian) reste toujours important (36% au 1er trimestre) mais la mobilisation des professionnels du secteur témoigne d’une réelle ambition pour optimiser le potentiel d’attractivité de ce marché sur le plan national et international.
La Production cinéma conserve un niveau d’activité important

Les montants investis dans les longs métrages de fiction d’initiative française atteignent un niveau exceptionnel sur la période.
Celui-ci est à mettre au crédit de 
Valerian and the city of a thousand planets dont l’investissement correspond à 35% de l’ensemble.

Toutefois, hors Valerian, le niveau des montants investis conserve le niveau élevé de 380 M€. Notons le retour au 1er trimestre des productions de plus de 10 M€, 10 films qui représentent le plus haut niveau depuis 9 ans.